Accueil > ... > Forum 1573194

Mise au point concernant l’expédition de charbon fin provenant de la mine Essakane

21 mai, 06:27, par Dedegueba SANON

De toute façon ce n’est pas la première fois qu’il y aurait dans ce pays une suspicion de trafic illicite d’or. Si je me souviens bien on avait pris en flagrant délit de fraudes un italien ( européen en tout cas), il y eut beaucoup de bruit, mais après rien. L’ex ministre des mines du régime CDP avait eu mails à partir avec un orpailleur, nous avions eu droit à un rififi juridique où le ministre refusait des restituer l’or. Avant tout ces scandales il eût le célèbre procès de l’or où Djibril faisait son entrée dans notre histoire politique, en tant que celui qui avait saisi l’or frauduleux, mais la quantité qu’il pretendait avoir saisie avait été "rabotée" selon le suspect, mais la parole d’un suspect contre celle d’un officier ? Le procès aussi fit aussi flop, le juge n’ayant pas osé allé jusqu’au bout, comme on dit pour éviter d’ouvrir la "boîte aux pandores".
Pour revenir à ce cas précis, je pressens qu’on va encore nous servir un autre rififi juridique pour finalement blanchir la société. L’article qui a irrité semble dire que les structures de contrôle sur lesquelles se base la société pour sa défense ont mal fait leur boulot, parce que d’abord par conflit d’intérêt pour ce qui est des contrôleurs, car non neutres, et le ministère qui a été plus que complaisant. Seuls les douaniers et le procureur auraient fait correctement leur travail.
C’est déjà une victoire du procureur d’avoir pu empêcher que ces conteneurs suspects quittent le pays, je croyais qu’on avait déjà enlevé à son poste, ce procureur téméraire et que les conteneurs étaient déjà partis.
Le pays a changé...un peu quand même. Et lorsque que je lis Mohamed etc...DG, je dis que cette magouille supposée ne m’étonne pas.Dites que je suis raciste en disant cela, et je vous réponds je l’assume pleinement car je ne suis pas hypocrite. On dit bien que c’est un singe qui gâte le nom des autres singes. Comme le service de communication fait dans le juridisme, attendons de voir. Mais le pauvre et le riche face au droit n’ont jamais les mêmes armes pour leurs défenses. J’ai vu qu’il sagissait un collège d’avocats pour défendre Djibril au procès du putsch, tandis que pour le soldat KAM, c’était un avocat commis d’office.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés