Accueil > ... > Forum 1345776

Résolution de la crise au ministère des Finances : Faute de consensus, les discussions se poursuivront

29 juin 2018, 10:17, par Tinga NOGO

De quoi le Gouvernement discute avec la cs-mef qui est déjà affaiblie par la réprobation de la population burkinabè éprise de justice et d’équité, de l’autorisation de recruter des volontaires et des retraités, de la scission en leur sein, de la coupure de leur salaire.
Il a fallu que le PF parle de dialogue et les quelques têtes brûlées en profitent pour arrêter leur grève sauvage.
Si ce régime veut gouverner en paix et laisser le Burkina Faso sur une bonne voie, il faut qu’il tienne compte des recommandations faites lors de conférence. S’il fait des concessions en faveur de la cs-mef, ce serait ouvrir de pandore.
Le PF a décidé de mettre fin à la résolution cas par cas des revendications sociales.
Tous les burkinabè épris de justice et d’équité ont accepté le principe, d’où la tenue de la conférence.
Alors, il n’y a plus de raison le gouvernement reçoive un syndicat, fut-il dissident, pour discuter de quoi que ce soit, sauf si les règles de la république ne lui sont pas applicables.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés