Accueil > ... > Forum 1247716

Kolgweogo à l’Ouest du Burkina : L’arrêté du gouverneur interdisant leur installation est toujours en vigueur

9 février 2018, 10:36, par Burkinabè

Mon cher frère., vous êtes sûr que les Kogolwéogo qui sont dans ces localités sont tous des mossis. Il se peut que des mossis fassent partie de ce groupe comme ils le sont dans le groupe des dozos. Il faut bien vous renseigner sur la composition de ce groupe.. En fait il faut aller sur le terrain et vous verrez que ces kogolwéogos sont pour la majorité des autochtones et non des allogènes. En réalité, ce sont des autochtones qui s’organisent dans les localités pour résoudre les questions de sécurité qui se posent à eux. Les gens ne viennent pas d’ailleurs pour créer le groupe des kogolwéogos dans une zone . Les kogolwéogos dont on parle dans cette région sont des fils autochtones de cette localité. Mais en fait je pense que le détail dans cette histoire des kogolwéogos pour certains est que le nom du groupe est dans une langue qui n’est pas la leur. Si c’est le cas qu’ils donnent le nom dans la langue de leur terroir si cela peut les arranger. Ce que mon frère "Le Bwaba" dit n’a rien à voir avec la réalité du terrain. En fait ici il y a aussi un problème de leadership entre dozos et kogolwéogos que certains politiciens malheureusement veulent utiliser à des fins personnelles. Personnellement je ne suis pas défenseur des kogolwéogos ni au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest car les solutions aux problèmes de sécurité sont plutôt du ressort de l’autorité et non des groupes soit disant d’auto-défense. Les méthodes souvent sont des atteintes aux droit de l’homme. Et là il y a problème. Aussi il faut que l’état assume entièrement sa responsabilité pour éviter la prolifération de ces groupes d’auto-défense. Nous avons vu ce qui s’est passé dans les autres pays avec ces groupes d’auto-défense. Même en RCI tout près de nous on a suivi comment ces groupes ont été utilisés comme des milices par tous les politiciens. je ne citera pas de nom. Kogolwéogos et dozos ne vous faites pas manipuler par ces politiciens. Que ce soit les "politiciens " manipulateurs qui sont dans nos régions, dans le gouvernement ou d’où je ne sais, ils sont tous des profiteurs. Ils le font parce qu’ils n’ont que des intérêts personnels à défendre. juste pour remplir les comptes personnels. Ils utiliseront les sous qu’ils amassent pour évacuer leurs enfants en un lieu sûr quand il y aura des troubles dans ce pays. c’est vous et moi qui allons nous entre tuer et eux avec leurs familles seront à l’abri de tout ça car ils auront le temps d’évacuer leurs proches. Kogolwéogos et dozos de Karagasso Vigué vous serez les premières victimes si d’aventure il y a des troubles dans votre localité. Les mêmes politiciens quitteront les villes (Bobo ou ouaga etc ..) en forte délégation pour venir jouer leur comédie comme pour calmer et vous consoler. Vous n’aurez que vous yeux pour pleurer vos morts. C’est au décompte des morts que vous vous vous aller comprendre dans la douleur . Chers frères de Karangasso Vigué, dites non à ces politiciens ou autres manipulateurs qui n’ont qu’un seul but ; vous diviser. Le Burkina Faso est un et indivisible. Nous sommes tous frères c’est le hasard qui l’a voulu ainsi. Il n y a pas de grand ou petit Ouest, ni de Nord ou Est ou Sud. Il n y a que le Burkina Faso. C’est pour cela que devez vivre ensemble. C’est un hasard si je suis originaire d’une région X ou de l’ethnie Y. Chers politiciens n’utilisez pas mes frères pour vos sales besognes.Faîtes votre politique car c’est dans ça que vous gagner votre pain ; mais laissez nous vivre ensemble. Ce que nous attendons de vous c’est pas la division mais l’union mais aussi comment vous allez résoudre les problèmes de santé, de subsistance, de logement et autres qui se posent à nous au quotidien. Nous ne sommes plus aux temps où chaque communauté vivait en vase close. Nous sommes mélangés. Il y’a même des métisses qui sont issus de ce mélange ; ce qui est une très bonne chose pour l’édification d’une nation car eux au moins ne parlerons pas prioritairement en terme de région ou ethnie mais en terme de nation. Paix pour mon Burkina Faso. Un frère burkinabè.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés