Accueil > ... > Forum 1222873

Extradition de Francois Compaoré : Me Paul Kéré répond à Me Yves Kinda

21 décembre 2017, 09:20, par yabore

Il est que la loi définit les sanctions encourues pour chaque type d’infractions.
Il est dit que le juge dit la loi et l’avocat fait sa promotion.
L’ordonnancement juridique burkinabè prévoit effectivement la peine de mort pour certains actes criminels.
Actuellement, François COMPAORE est « soupçonné d’incitation à assassinat ».
Maintenant, la question est de savoir si « l’incitation à assassinat » est un action passible de la peine de mort.
Avocats à vos marques, l’opinion vous sera reconnaissante de votre éclairage à accepter toute décision judiciaire notamment française sur cette question. C’est plus sur le terrain de la contribution à la motivation de la décision du juge et l’éveille de la conscience populaire à accepter les décisions des juges que l’on vous attend et non ailleurs où le subjectivisme prévaut.
De tout de même merci à Me KERE de la délation des pratiques contraires non seulement à la règle générale de la fonction publique qui nous enseigne d’éviter les conflits d’intérêts entre l’état et les autres acteurs de la société mais surtout au domaine d’action de la fonction d’avocat de Me KINDA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés