Accueil > ... > Forum 1180310

Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

11 octobre 2017, 11:35, par Octave Denis

Il ne sied pas de s’offusquer du fait que le ministre de la sécurité Simon Compaoré ait diligenté la sécurisation des domiciles des députés frondeurs de l’UPC qui ont été des cibles de vandalisme et de menaces verbales. En effet, quand des militants et sympathisants de l’UPC, sous l’effet incontrôlé de la colère, ont donné des ultimatums à ces députés avec des propos graves tels que, si vous ne démissionnez pas dans les brefs délais de l’UPC, vous allez rejoindre Salif Diallo. Ce sont des déclarations graves de conséquences pouvant déboucher sur des cas de meurtres parmi les parlementaires frondeurs. Dans une telle atmosphère, les services de sécurité ont l’obligation de prendre des mesures préventives pour assurer l’intégrité physique des députés et de leurs domiciles. A supposer que par excès de zèle, des gens agités au sein de la foule assassinent un ou des députés frondeurs, les accusations pour situer les responsabilités pourraient être diversement interprétées. D’aucuns pourraient accuser des partisans du pouvoir(MPP), d’être des coupables. D’autres, diraient que la responsabilité incombe entièrement à l’UPC et à son leader Zéphirin Diabré, qui aurait été incapable de contenir les mouvements de colère de ses militants. Par conséquent, il n’y a pas lieu d’accabler ni le ministre de la sécurité, ni les CRS qui ont pris des dispositions pour sécuriser les domiciles sous menaces. L’Etat a le devoir d’assurer la sécurité pour tous en cas de besoin, sans discrimination d’appartenance politique ou religieuse.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés