Accueil > ... > Forum 942679

Affaire Koglwéogo : Hermann Bado interpelle le ministre de la sécurité

19 juillet 2016, 19:06, par NABASSAGA ABDOUL GAFOUROU

Monsieur ,vous êtes pour la dissolution du koglweogo. On pourrait comprendre vos inquiétudes si vous vous focalisiez bien sur la question de l’avenir de la nation.Sinon toute la population burkinabé y compris les familles de ceux qui confisquent les propriétés de certaines personnes (les délinquants qui volent les biens d’autrui ou infligent la mort à des individus possédant leurs biens) aiment la liberté dans leurs famille et même lors de leurs déplacements d’une localité à l’autre.Une liberté que les éléments de koglwéogo sont entrain d’assurer dans le pays.Donc ils sont à encourager en les appelant à limiter ce que l’ETAT appelle les garde-fous contre l’état de droit.
Chacun crie lorsqu’un membre de sa famille est victime des sanctions de koglwéogo.Ce cri est compréhensible vu que l’on ne veut pas voir son proche dans la douleur.Alors qui sera cobaye de koglwéogo pour une nation où la question de l’insécurité ne trouvera pas assez de place ? C’est la question qui se pose et mérite d’être résolue.
Personne y compris même les membres de l’Etat.Car soyons en sure que si koglwéogo finira avec les petits voleurs du quartiers ainsi que les criminels de tout genre qui gravitent autour des villages ,pourra s’attaquer un jour aux grands voleurs qui détourneront les biens de l’état, les ministres et les directeurs généraux etc.C’est là que les forces s’interposeront et la nation risquerait de se trouver dans l’anarchie.Dans ce sens ,il faut admettre que lorsque le lion est dans lieu où il y a absence de petites proies, il n’hésite pas de prendre les buffles pour cibles,donc une situation de rapports de forces.Mais que faut-il faire pour éviter une nation catastrophique dans le futur et aussi éviter que le pays ne figure pas parmi les pays ne respectant pas les droits de l’homme ?
Cette question aussi mérite d’être résolue,ce qui pourra être une solution pour maitriser koglwéogo pour qu’il n’outrepasse les limites qui l’ont été posées par l’Etat.A ce niveau , il s’agira de surveiller de prêt les éléments de koglwéogo en mettant en place une lutte idéologique qui consistera à disloquer les groupes de koglwéogo lorsqu’ils dépasseront leurs bornes.Cette lutte idéologique pourra être des espions que l’état peutt mettre en place qui auront pour mission de s’ingérer dans les groupes d’autodéfenses afin de jouer le double jeux c’est -à-dire faire semblant d’être avec eux et pourtant on ne l’est pas.Une mission qui les disloquera de façon intelligente avec des moyens financiers et politiques.

QUE CHACUN DE NOUS CONTRIBUE POUR LA SECURITE DANS UN ETAT DE DROIT
DIEU BENISSE LE BURKINA FASO !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés