Actualités :: Appel de Manéga : Remise du ‘’contenu’’ aux acteurs nationaux et internationaux, (...)

Le Comité d’Appel de Manéga a organisé, ce samedi, 3 août 2019 à Ouagadougou, une cérémonie solennelle de remise de l’acte aux acteurs nationaux et internationaux. C’était sous la présidence d’honneur de l’Emir du Liptako et du Bôbô Mandarè. On y a enregistré aussi la présence du président du Faso, représenté par le ministre délégué auprès du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la cohésion sociale, chargé de la Décentralisation et de la cohésion sociale, Madiara Sagnon.

Elle a également mobilisé plusieurs autres personnalités venues de divers horizons. Selon le porte-parole du Comité d’Appel de Manéga, Lookman Sawadogo, cette cérémonie met aussi un terme à la première étape de l’appel, à savoir la collecte des signatures. « Il y avait cent signatures à collecter, on en a récolté plus de 200. On doit donc passer à une autre étape (même si les signatures vont toujours se poursuivre), au moment où on demande à d’autres acteurs de prendre en charge l’Appel et de l’intégrer dans leurs actions au quotidien. Nous aussi, nous allons mettre en place d’autres mécanismes, pour voir comment on peut, de façon pragmatique, mettre en œuvre l’Appel ; tout ce qu’il y a comme contenu et substance », explique Lookman Sawadogo avant de préciser que des réflexions vont se poursuivre pour mieux nourrir les contours de la suite.

Lookman Sawadogo

« Mais, ce qui est sûr, ce sera un mécanisme qui va ressembler à ce qu’on a déjà vu par le passé (peut-être que dans la formulation, ça va un peu changer). Il est question de reconnecter les anciens, les sages, à la question nationale ; parce qu’il y a des sujets qui sont des questions majeures : l’unité nationale, la réconciliation, la concorde, la sécurité. Pour ces questions, on pense que les anciens sont à même de trouver des ressources pour apporter des réponses », projette-t-il.

Le Représentant de Sa Majesté le Chef de canton des Bôbô mandarê réitère son invite aux Burkinabè à fortifier l’élan de solidarité pour relever le défi auquel fait face le pays. « C’est pour éviter à notre nation, la honte et le désastre, le déshonneur et le désespoir, que le Chef Bôbô Mandarè s’est engagé. (…). L’Appel de Manéga n’est rien d’autre que de recouvrer ce que le pays a perdu », soutient le mandataire. Le responsable coutumier appelle à la culture du pardon et à rompre avec l’esprit de rancune et de vengeance.

Représentante du président du Faso

Même trompette pour son parent à plaisanterie et co-parrain, l’Emir du Liptako, pour qui, tout le monde est responsable de la paix. « Je suis bien placé dans ma région (sahel, ndlr) pour témoigner de tout ce que nous vivons. C’est très important que cette paix-là revienne », confie en substance l’Emir, notant les nombreux déplacés dans la région du Sahel, du fait des attaques.

La représentante du président du Faso a salué l’acte avant d’exhorter l’ensemble des Burkinabè à une dynamique commune de promotion de la paix au Burkina. « C’est pour dire aussi aux initiateurs qu’ils sont en phase avec le gouvernement ; parce que c’est un engagement qui concerne toute la population. (…). En tant que ministère chargé de la cohésion sociale, nous sommes vraiment ouverts à toutes les contributions », rassure-t-elle.

Le porte-parole des signataires, Béatrice Damiba, ancienne présidente du Conseil supérieur de la communication, a rassuré que les signataires seront aux côtés des initiateurs de l’Appel de Manéga jusqu’à la victoire finale.

Pour le recordman mondial « log lift : levage de poids », édition 2018, Cheick Ahmed Al-Hassan Sanou dit Iron Biby, ancien-député du Parlement des enfants pour le compte de la province du Houet, l’Appel de Manéga est un devoir pour tous. « Si on s’unit, on peut relever le défi », confie-t-il, exprimant ainsi le sens de son engagement.

La cérémonie s’est achevée par une remise d’attestations de reconnaissance à des signataires de l’Appel.

Avec un lancement officiel intervenu le 15 juin 2019 dans le village de Manéga, l’Appel de Manéga qui visait à récolter 100 signatures est riche, à la date de la présente cérémonie, de 237 signatures. Même si le projet passe à une autre étape, à savoir l’appropriation du contenu par les acteurs-ressources, la collecte de signatures ne prend pour autant pas fin.

Pour mémoire, l’Appel de Manéga est une initiative citoyenne et d’interpellation pressante, face à la situation sécuritaire, dans le sens de la préservation de l’unité nationale, la cohésion sociale et du vivre-ensemble contre toutes formes d’incitation à la haine, à la division.

OHL
Lefaso.net

Révision du code électoral : "Notre riposte sera (...)
Révision du code électoral : L’opposition, pour la (...)
Le Burkina et le Mali mettent un terme à un différend (...)
Code électoral : Quand ambitions riment avec gaffes (...)
Armée nationale : Une bombe à désamorcer
Sacré Blaise ! : Il y a comme un Compaoré du dehors et un (...)
Salif Diallo - E. Nongma Ouédraogo : Dialogue (...)
Révision du code : Pourquoi le groupe PDP/PS a (...)
Ram Ouédraogo : "Le CDP est un danger pour la (...)
Révision du code électorale : "C’est un assassinat de la (...)
"La Justice sociale, une lutte permanente"
Tolé Sagnon, SG de la CGT-B : "Le syndicat ne peut pas (...)
Modification du Code électoral : Le CDP jusqu’au (...)
Révision du code électoral : les citoyens infantilisés
Jean-Paul Grollemund, consul du Burkina Faso à Lyon et (...)
Modification du Code electoral : Le CDP passe en force (...)
Tournée du ministre Salif Diallo :Agriculture, sport, (...)
Procès : Il n’y a pas que les condamnés qui ont (...)
Partis extra-parlementaires :La Coordination est mal (...)
Affaire UNIR/MS : les sankaristes s’offrent en spectacle (...)
Coordination des partis politiques extraparlementaires (...)

Pages : 0 | ... | 10059 | 10080 | 10101 | 10122 | 10143 | 10164 | 10185 | 10206 | 10227 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés