Actualités :: Sommet du ROJALNU-ODD : « La jeunesse africaine se mobilise massivement pour (...)

Ouagadougou se prépare à accueillir le VIème Sommet panafricain des jeunes leaders des Nations-Unies, prévu du 21 au 25 mai 2018, sous le patronage du président du Faso, Roch Kaboré. Les organisateurs ont donné plus de précisions sur ce rendez-vous via une conférence de presse ce mardi, 8 mai 2018 au siège de l’organisation (Réseau des organisations des jeunes leaders africains des Nations-Unies pour les objectifs de développement durable/Afrique) sis à Ouaga 2000.

Par le truchement du Conseil des ministres du 11 avril 2018, le ministre de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles faisait une communication relative à l’organisation du VIème Sommet des jeunes leaders des Nations-Unies à Ouagadougou. A deux semaines de ce rendez-vous studieux, les principaux acteurs, à savoir le Réseau des organisations des jeunes leaders africains des Nations-Unies pour les objectifs de développement durable/Afrique (ROJALNU-ODD/Afrique), à travers le Comité national d’organisation et le Comité international de pilotage, ont donné plus de détails sur l’évènement.

Ce sommet qui a pour invités d’honneur, les présidents du Rwanda, Paul Kagamé (président en exercice de l’Union africaine) ; du Gabon, Ali Bongo ; du Niger, Mahamadou Issoufou et du Togo, Faure Eyadema se tiendra autour du thème : « Vers l’appropriation des Objectifs du développement durable (ODD), la contribution des jeunes au cœur du plan de rattrapage du VIH (90-90-90) et la capture du dividende démographique ». L’objectif général étant de renforcer qualitativement la participation responsable et citoyenne des jeunes dans la mise en œuvre des politiques publiques de développement, en lien avec les ODD.

Un sommet placé sous la co-présidence des ministres de la jeunesse (de la formation et de l’insertion professionnelle) du Burkina et de l’Azerbaïdjan, le co-parrainage du directeur de cabinet du président du Faso et du ministre des affaires étrangères et de la coopération du Burkina.

Selon les organisateurs, le choix du président du Faso s’explique par son engagement à œuvrer pour la participation effective des jeunes au développement durable, sa grande ouverture pour l’implication des jeunes dans les instances de prise de décisions et la facilitation de leurs participations aux rencontres d’échanges à l’échelon international. Le président du Faso, Roch Kaboré, est aussi le porte-parole de la jeunesse africaine pour la capture du dividende démographique et le développement durable.

Le VIème sommet qui doit mobiliser un millier de jeunes leaders de l’Afrique et des autres continents (dont une délégation officielle composée d’un jeune homme et d’une jeune femme de chacun des 54 Etats d’Afrique, des diasporas européenne, américaine...) va permettre aux participants de se familiariser aux concepts et initiatives relatifs au Plan de rattrapage du VIH (90-90-90) recommandé par l’ONUSIDA et le dividende démographique, de partager les meilleures pratiques en termes de participations des jeunes à la définition et à la mise en œuvre des politiques publiques de développement en lien avec les ODD.

Cette rencontre de Ouagadougou devra en outre permettre auROJALNU-ODD/Afriqued’élaborer un schéma-directeur de la contribution des jeunes au développement durable, y compris les approches d’investissement et de constituer une délégation de jeunes leaders africains pour accompagner le président du Faso, porte-parole de la jeunesse africaine, à la 73è Assemblée générale des Nations-Unies et pour prendre part à l’atelier parallèle sur les priorités des jeunes.

Au menu de ce sommet, des panels et sessions en plenières (à travers des sous-thèmes relatifs entre autres à la santé sexuelle et reproductive, la migration des jeunes, la prévention des conflits...), des focus groupes, des visites terrain pour toucher de doigts des programmes développés et qui peuvent être porteurs d’espoir pour la jeunesse. La rencontre sera également marquée par la tenue de l’assemblée générale de renouvellement de l’équipe dirigeante de l’organisation. Le programme prévoit aussi une nuit de distinctionsde personnes physiques et morales (dont des médias) qui soutiennent, de par leurs actions, la jeunesse.

Au cours de ce sommet, des jeunes auront à présenter ce qu’ils font dans leur pays respectif pour l’atteinte des ODD aux fins de capitalisation et de partagedes bonnes pratiques. Un village des ODD sera aussi dressé et animé sur le site du SIAO durant toute la période pour permettre aux partenaires techniques et financiers, entreprises, sociétés et organisations non-gouvernementales de présenter leurs actions en direction de la jeunesse. « Le Maroc qui avait abrité le IIème sommet panafricain sera le pays invité d’honneur pour assurer une journée de promotion de la culture et de la danse à travers la participation d’une forte délégation. Il envisage, par ailleurs, la tenued’une conférence grand public sur le partenariat économique entre le Maroc et les autres pays d’Afrique », indiquent les organisateurs.

« La jeunesse africaine se mobilise massivement pour descendre à Ouagadougou », a confié le président du comité international de pilotage, Yaovi Eli Apedo, témoignant reconnaissances à ROJALNU Burkina Faso, perçue comme la plus dynamique. « C’est grâce au ROJALNU Burkina qu’est née ROJALNU-ODD Afrique », a-t-il indiqué.
Pour rappel, les Objectifs de développement durable (ODD) sont le nom utilisé pour les dix-sept objectifs établis par les États membres des Nations-Unies et qui sont rassemblés dans l’agenda 2030. Adopté par l’ONU en septembre 2015 après deux ans de négociations incluant les gouvernements comme la société civile, cet agenda, qui fait suite aux OMD (objectifs du millénaire pour le développement, 2000-2015), répond aux objectifs généraux que sont l’éradication de la pauvreté, la protection de la planète et la garantie de la prospérité pour tous.

O.L.
Lefaso.net

Burkina Faso : Des « mangeuses d’âmes » réintégrées en (...)
Burkina/ Promotion du consommons local : Les industries (...)
Association burkinabè d’assistance et de secours (...)
Arrondissement 9 de Ouagadougou : Des riverains d’un (...)
Santé : La nutritionniste et diététicienne Mathe (...)
Soutenance de mémoire : Didier Somda passe à la loupe la (...)
SNC 2024 : Le Président de la Transition est arrivé à (...)
Offre de formation sur la conception sécurisée des (...)
Programme « Facilité régionale de stabilisation pour le (...)
« Projet résilience au changement climatique/Nexus » : (...)
Burkina / SOS Village : Le programme "Youth Power" pour (...)
Burkina/ Entrepreneuriat communautaire : L’abbé Valéry (...)
Bobo-Dioulasso : La ministre Nandy Somé/Diallo visite (...)
Santé sexuelle et reproductive chez les adolescents et (...)
Burkina : Le concept « Épouse de soldat, cœur de soldat », (...)
Lutte contre la mendicité à Bobo : La ministre Nandy Somé (...)
Burkina/Interdiction de la mendicité à Bobo-Dioulasso : (...)
Burkina/Justice : 12 mois de prison pour un prévenu (...)
Campagne d’évangélisation : « Beaucoup d’âmes ont été (...)
Visite gouvernementale de populations retournées : La (...)
Académie Militaire Georges Namoano : la promotion « Faso (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36477


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés