Actualités :: Université de Ouagadougou : le CENOU répond à des non boursiers

Le Centre national des oeuvres universitaires (CENOU), dégage sa responsabilité dans ce droit de réponse, en ce qui concerne la non tenue de la conférence de presse des étudiants non boursiers.

Dans "Le pays" n°3318 du vendredi 18 février 2005 dans la rubrique Ombres et lumières, "pot pourri", dans l’article intitulé "université de Ouagadougou, des non boursiers en colère", il y a des incorrections que je voudrais relever et vous prier de bien vouloir publier ce droit de réponse.

Il est dit en effet dans l’article que le "CENOU n’a pas répondu favorablement à la demande du site". Le CENOU n’a jamais reçu une quelconque demande relative à la conférence de presse sur le campus.

Nos structures sont régies par des textes et toute association estudiantine légalement constituée qui en fait la demande écrite, reçoit une réponse (favorable ou défavorable).

Du reste, ce groupe d’étudiants dont il est question ne fait pas partie de la liste de nos associations enregistrées à la Direction des loisirs, des activités culturelles et sportives.

C’est donc un groupe informel que j’ai reçu le jeudi 17 février à 10 heures dans mon bureau pour leur démontrer l’illégalité de la démarche d’une part (pas de demande introduite) et le caractère du groupe (informel).

Il faut aussi préciser que l’objet de la conférence : le FONER, ne relève pas du CENOU ; le sujet de réclamation ne nous concerne pas. C’est pourquoi, nous ne comprenons pas pourquoi, il est dit dans l’article "qu’un terrain d’entente sera trouvé entre le CENOU et les plaignants".

Je précise que le groupe d’étudiants a été reçu par le président de l’université de Ouagadougou le vendredi 11 février 2005 qui nous a adressé une correspondance à leur sujet en date du 16 février 2005, parvenue au CENOU le 18 février 2005.
Ces étudiants auraient dû attendre la suite de cette correspondance avant toute action.

Ouagadougou, le 21 février 2005

Pour le Directeur général en mission, le Secrétaire général chargé de l’intérim

Sidiki GUIRE,
Administrateur Civil,
Chevalier de l’Ordre national

Orange Burkina Faso : Une « Journée du consommateur » (...)
Burkina : Le DG de la Police nationale met fin aux (...)
Bobo-Dioulasso : Le PReCA et la Banque mondiale sur les (...)
Crise sécuritaire au Burkina : La population de (...)
Burkina/Lutte contre la drogue : La 17e édition de la (...)
Conditions d’entrée et de sortie du Burkina : L’Assemblée (...)
Burkina / Rémunération des agents du public : « Nous ne (...)
Soutien aux personnes vulnérables : Le Fonds catholique (...)
Transport aérien : L’Alliance des États du Sahel se (...)
Burkina/Santé : Le Grand Ouest a désormais son Imagerie (...)
Burkina/Offensive agro-sylvo-pastorale : La FAO engagée (...)
Le métier d’ingénieur en developpement rural avec Arsène (...)
Résilience agroalimentaire au Sahel : Les acteurs du (...)
Burkina : Bassirou Badjo, membre du Balai Citoyen, (...)
Reprise des travaux du tronçon Sakoinsé-Koudougou : Un (...)
Bobo-Dioulasso : Des riverains s’opposent à la fermeture (...)
Prothésistes ongulaires : Ces artistes sur ongles qui (...)
Ouagadougou : Le proviseur du lycée Marien N’gouabi (...)
Burkina / Etudes et entrepreneuriat : Lassina Traoré se (...)
Burkina Faso : La Fraternité Cana organise un week-end (...)
Droits de l’homme et sécurité : A la découverte des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35847


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés