:: Le silence des autres

La jeune réalisatrice Aïssata Ouarma aborde de manière originale et poignante le phénomène de l’exode des filles mineures à Ouagadougou. Elle donne de la voix au silence de ces filles victimes de leur quête de bien-être. Entre espérance légitime et impatience craintive de leur parents restés dans le petit village de Loroni, la réalisatrice nous plonge dans la quotidienneté de ses filles.

Huguo Boss, rappeur engagé contre le Covid-19
Lutte contre le Coronavirus : Certains chefs d’Etat (...)
Coronavirus : Ce qu’il faut savoir
Riposte au Coronavirus au Burkina : Les internautes (...)
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire (...)
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire (...)
8-mars : Le combat quotidien d’Aminata Ouédraogo, (...)
Agriculture : Le “politer“ une solution révolutionnaire (...)
Cancers féminins : Ces tueurs silencieux !
Culture : " ce qui nous réunit et ce qui nous fait (...)
Musique : "Le Burkina est le Meilleur pays au monde" (...)
Musique : « Il n’y a pas un artiste ivoirien qui vient au (...)
Vie politique : "Le Congrès pour la démocratie et le (...)
Humanitaire : Emile Compaoré, l’entrepreneur qui a donné (...)
Culture : des artistes burkinabé présentent leurs voeux (...)
Fêtes de fin d’année : Une première sans réjouissance pour (...)
Marché de Saaba : La viande d’âne est à l’honneur en ces (...)
Promotion de la paix et de la cohésion sociale : Les (...)
Musique : Amzy, l’étoile montante du hip hop burkinabè
Consignes de sécurité à l’occasion des fêtes de fin (...)
Santé : « Les règles douloureuses peuvent être le signe (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 504

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés