:: Le silence des autres

La jeune réalisatrice Aïssata Ouarma aborde de manière originale et poignante le phénomène de l’exode des filles mineures à Ouagadougou. Elle donne de la voix au silence de ces filles victimes de leur quête de bien-être. Entre espérance légitime et impatience craintive de leur parents restés dans le petit village de Loroni, la réalisatrice nous plonge dans la quotidienneté de ses filles.

Découverte de l’histoire de la ville de Toma : Les « Toé (...)
Henri Voron, le Français pour qui le Burkina Faso est le (...)
Sorcellerie au Burkina : « Il faut réviser la législation (...)
Burkina : « La crise humanitaire prend de l’ampleur plus (...)
Cyber-sécurité : « Au Burkina, nous avons été surpris par (...)
Vous voulez garantir votre avenir professionnel (...)
Rapport 2019 de la Cour des comptes : Un laisser-aller (...)
Coopération Burkina Faso/Etats-Unis : L’ambassadeur (...)
Nathanaël Ouédraogo, président du MoDEM : « Le président (...)
Musique : Toksa, le rappeur dont le flow va s’exporter (...)
Burkina : 243 condamnés à la perpétuité de 2010 à 2019 (...)
Violences basées sur le genre : Stop au fléau dans les (...)
Séminaire à Kosyam : Les ministres s’approprient les (...)
Watiti Watoma : L’artiste congolais qui veut conquérir (...)
« Nous ne sommes pas obligés de raconter toute notre vie (...)
Musique : L’artiste H. Passoul présente « Merveilles de (...)
Burkina : Ils nous ont quittés en 2020
Santé bucco-dentaire : “Il ne suffit pas de mettre une (...)
Afrik Etoiles : Eldaa, le choix d’entreprendre (...)
Thomas Sankara, le capitaine rebelle
Turquie : Victoire du 15 juillet 2016

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 525


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés