Actualités :: Fraude au BEPC 2004 : 16 condamnés sur 50 présumés

L’affaire de la fraude au BEPC session 2004 a connu son épilogue ce week-end. Après un procès marathon, le tribunal correctionnel de Ouagadougou a rendu son verdict : sur les 50 présumés fraudeurs, 16 ont été condamnés tandis que 34 autres étaient relaxés.

Ainsi que le relate notre confrère « Le Pays » dans son édition d’hier, le procès des présumés fraudeurs au BEPC session 2004 s’est tenu toute la journée de vendredi 2 juillet 2004. L’audience correctionnelle, la deuxième de cette affaire, était dirigée par Mme Oui Alimata, présidente du tribunal de grande instance de Ouagadougou. A la barre 50 prévenus, pour la plupart élèves, poursuivis par le ministère public, représenté à cette audience par le procureur du Faso, M. Sagnon Adama. Ils sont deux fois plus nombreux qu’à la première audience.

Sur les 50 personnes à être jugées ce 2 juillet, 48 étaient accusées d’avoir « commis une fraude dans ou à l’occasion d’un examen ou d’un concours ayant pour objet l’obtention d’un diplôme officiel, en l’espèce, le Brevet d’étude du premier cycle (BEPC), et le concours d’entrée en seconde, session 2004, notamment en transmettant, communiquant, diffusant ou en vendant des épreuves, des corrigés ou leurs solutions, faits prévus et punis par les articles 308 et 311 du code pénal ».

Le directeur des Examens et Concours ainsi que le directeur régional des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique étaient, quant à eux, poursuivis pour avoir « par imprudence, négligence ou inobservation des règlements, involontairement favorisé une fraude à un examen ou à un concours public ». Ces faits sont punis par l’article 309 du code pénal.

Au terme d’une audience marathon ponctuée par les déclarations des 50 prévenus, des témoins et enfin les réquisitions du parquet et les plaidoiries des avocats, le tribunal a rendu son verdict aux environs de 3h du matin le samedi 3 juillet 2004 : sur les 50 prévenus, 16 ont été reconnus coupables de fraude, et écopent de peines de 3 à 12 mois d’emprisonnement avec sursis. Au nombre des fautifs, Mme Drabo Béatrice, directrice du lycée St-Joseph et fondatrice du collège Saint-Laurent et présidente de jury, condamnée à 12 mois d’emprisonnement avec sursis.

Elle aurait, selon le parquet, ouvert la cantine qui contenait les sujets, pour en prélever un exemplaire au profit des élèves de ses établissements. Mme Zourata Baziémo, enseignante au Saint-Laurent a, elle aussi, été condamnée à 12 mois d’emprisonnement avec sursis pour avoir donné un coup de main à la fondatrice. M. Adama Diaye, fondateur de l’établissement Patrice-Lumumba a, quant à lui, écopé de 6 mois d’emprisonnement avec sursis. Les 13 autres condamnés, tous élèves ou candidats à cette session, ont eu des peines allant de trois à 5 mois avec sursis.

Ils s’en sortent relativement bien quand on sait que le procureur, dans ses réquisitions, avait demandé que leur soient appliquées des peines de 3 à 12 mois de prison ferme. Quant aux 34 autres prévenus, ils ont été purement et simplement relaxés. Parmi eux, le directeur des Examens et Concours et le directeur régional des Enseignements secondaires et supérieur, contre qui la fraude involontaire et le délit d’imprudence n’ont pas été retenus.

H. Marie Ouédraogo
L’Observateur

Burkina/Risques d’attentats : Le ministère de la défense (...)
Accident routier au Mali : Une délégation gouvernementale (...)
Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques : (...)
Burkina : Promopharm fait un don de vivres à l’orphelinat (...)
Burkina : La Cour des comptes propose la relecture des (...)
Burkina / Santé : Le système de sécurité incendie de la (...)
Santé : Qu’est-ce que la dysphonie et comment la prévenir (...)
Entreprenariat agricole : Kani Bicaba, un génie agricole (...)
Burkina/Mise en demeure de Moussa Diallo : Les (...)
TECNO a dévoilé un système d’imagerie amélioré par IA à (...)
Burkina/Santé : Une évaluation des actions entreprises (...)
Burkina/Forum africain pour le renouveau économique : La (...)
Nuit de l’excellence de la SOFITEX : La première édition (...)
Burkina : Une femme tuée à coups de machette par son mari (...)
Burkina : De présumés maîtres chanteurs dans les filets de (...)
Burkina/Education : Les activités du projet FASST passés (...)
Burkina/ Rapport annuel 2022 de la Cour des comptes : (...)
Burkina : « Notre pays a besoin d’unité et requiert une (...)
Burkina / Natifs du 29 février : « Enfant, cela me (...)
Industries extractives : Le Burkina obtient un score (...)
Burkina/Secteur de la défense et de la sécurité : Un taux (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35931


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés