Actualités :: Assainissement : 10 millions de Burkinabè à la recherche de toilettes

Ouagadougou a abrité, le jeudi 20 novembre 2008, le premier forum national sur l’assainissement. Organisée par la coalition WASH, cette rencontre se tient en marge de la campagne pour l’accélération de l’accès aux services d’assainissement, dénommée « Ma dignité, ma santé, ma vie ».

C’est la salle de conférences du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) qui a accueilli, hier jeudi, plusieurs dizaines de personnes venues participer au premier forum national sur l’assainissement. Comme pour frapper les esprits, les organisateurs de cette rencontre ont accroché dans cette salle une bandérole sur laquelle il y avait cette inscription : « 9,8 millions de Burkinabè sont à la recherche de toilettes ». Et ce n’est pas tout. Selon des conclusions de recherches scientifiques, un gramme d’excréta, de caca pour être trivial, contient 10 millions de virus, 1 million de parasites, 1000 larves, 100 œufs de vers.

Edifiant, n’est-ce pas ? Ces bestioles, il faut le savoir, peuvent souiller l’eau de boisson et la nourriture, pouah ! Toutes choses susceptibles d’augmenter les taux de morbidité et de mortalité des couches les plus défavorisées, qui n’ont pas facilement accès aux services d’assainissement de base. En effet, dans le monde, 2,4 milliards d’individus n’ont pas accès à ces services. Heureusement que l’initiative WASH est née lors d’une conférence internationale de l’eau douce à Bonn, en Allemagne, en 2001.

Pour Yéréfolo Mallé, coordonnateur national de la coalition WASH, organisatrice du forum, cette initiative représente un effort de sensibilisation et de mobilisation de toutes les énergies pour accroître l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. L’initiative WASH a été lancée au Burkina Faso en octobre 2003. « L’initiative WASH non seulement cherche à attirer l’attention des principaux décideurs sur la nature, l’importance et l’impact de la crise de l’eau et de l’assainissement, mais également tente de montrer que des solutions à cette crise sont disponibles, gérables et réalisables », précise M. Yéréfolo Mallé.

Des solutions aux problèmes d’assainissement, le Burkina en a besoin. Car près de 10 millions de personnes recherchent des toilettes. Le taux d’accès à l’assainissement en zone rurale était de 10% et en milieu urbain de 14% en 2005. Pour le ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques, Laurent Sedogo, qui a présidé l’ouverture des travaux du forum, cette rencontre vient à point nommé. Le ministre Sedogo a rappelé que l’assainissement dans nos villes et campagnes constitue une préoccupation centrale du gouvernement, et un axe essentiel des missions de son département.

Un souci qui est avant tout pris en compte dans le programme quinquennal 2005-2010 du Président du Faso, ce qui s’est traduit par l’adoption en décembre 2006 du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement à l’horizon 2015 (PN-AEPA 2015). Cadre d’expansion annuel pour discuter et voir les trouvailles en matière d’assainissement, le forum se veut aussi un espace pour l’exposition des savoirs et savoir-faire des acteurs dans le secteur de l’assainissement.

Les débats et les échanges ont donc porté sur, entre autres thématiques, le défi de l’assainissement au Burkina Faso ; l’assainissement comme facteur de santé et de sauvegarde des vies ; les business possibles de gestion des excrétas. Il s’agit donc, à travers une telle rencontre, de sensibiliser les autorités politiques, religieuses, coutumières, les bailleurs de fonds et les organisations de la société civile à la situation alarmante de l’assainissement au Burkina Faso.

Agnan Kayorgo

L’Observateur Paalga

Burkina/Santé : La guérison pranique, une alternative (...)
Alliance des jeunes des États du Sahel : « Nous sommes (...)
Burkina/Entrepreneuriat féminin : De la communication (...)
Rumeurs sur le salaire de février 2024 : Le ministre (...)
Burkina/ insécurité : L’attaque d’une Eglise fait quinze (...)
Burkina / Médicaments : « ePresc » ou la solution d’une (...)
Burkina / Prise de parole en public : Sandrine Obi (...)
Contrôle des aménagements urbains : La région des (...)
Burkina/Litige foncier a Yagma : Des habitants (...)
Burkina/région de l’Est : La 6e Légion de Gendarmerie (...)
Ouagadougou : Un individu aux arrêts après le meurtre (...)
Entrepreneuriat : La télévision BF1 lance la 5e édition (...)
Burkina : "Opposants, syndicalistes, hommes de médias et (...)
Burkina : Le Japon célèbre le 64è anniversaire de Sa (...)
Burkina Elevage : Le Projet de résilience et de la (...)
Âge moyen dans le monde : La population du Niger se (...)
Usine de transformation de tomate de Bobo-Dioulasso : (...)
Burkina : La Police nationale rassure qu’il n’ y a pas eu (...)
Centre-est : L’OCADES Caritas présente la phase II du (...)
Orange Burkina Faso : Une « Journée du consommateur » (...)
Burkina : Le DG de la Police nationale met fin aux (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35868


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés