Actualités :: Propriétaire de chambres de passe : "On veut être reconnus"

Cette semaine, le regroupement des propriétaires de chambres utilitaires, d’auberges et d’hôtels remettront au maire de Ouagadougou leurs doléances suite à la menace de fermeture qui plane sur leurs établissements. Pour coordonner leurs préoccupations, ils se sont retrouvés dimanche dernier à la Maison du peuple. Le bureau provisoire présidé par Sébastien Nanéma a fait le point des démarches qu’il a entreprises depuis la rencontre avec le maire à la MJCO.

Il s’est agi surtout de se rendre compte de l’état des lieux frappés par la fatwa du maire de Ouagadougou. Le constat du bureau est que la plupart des établissements qu’ils reconnaissent respectent les normes d’hygiène. Il a cependant vu des lieux très insalubres qui n’ont rien à voir avec son activité. Le bureau dit se démarquer de ces endroits qui sont parfois des repaires de bandits et des hauts lieux de la prostitution.

Quant aux sites répertoriés et identifiés comme membres de l’association, le bureau s’est engagé à entreprendre un travail de sensibilisation pour l’application stricte par tous des règles d’hygiène. Dans l’ensemble, la profession demande à être reconnue à travers des textes qui lui permettent d’exercer dans la légalité. Cela, d’autant que certains disent s’acquitter de patentes annuelles d’environ 150 000 F CFA et de frais d’inspection d’environ 50 000 F FCA. "On veut travailler, exercer notre métier", ont dit en choeur les propriétaires, en attendant la rencontre du bureau avec le maire. Ce dernier leur avait donné 15 jours pour lui faire des propositions.

Les gérants de ces établissements, après ce temps de réflexion, souhaitent que la mairie leur fasse appliquer un cahier des charges, régularise leur situation, leur applique des taxes communales annuelles. Si malgré leur plaidoyer et les négociations en cours, la mesure de fermeture reste de mise, ils demandent au maire de leur accorder un délai de deux ans.

Par Mahorou KANAZOE

Le Pays

Burkina/Santé : La guérison pranique, une alternative (...)
Alliance des jeunes des États du Sahel : « Nous sommes (...)
Burkina/Entrepreneuriat féminin : De la communication (...)
Rumeurs sur le salaire de février 2024 : Le ministre (...)
Burkina/ insécurité : L’attaque d’une Eglise fait quinze (...)
Burkina / Médicaments : « ePresc » ou la solution d’une (...)
Burkina / Prise de parole en public : Sandrine Obi (...)
Contrôle des aménagements urbains : La région des (...)
Burkina/Litige foncier a Yagma : Des habitants (...)
Burkina/région de l’Est : La 6e Légion de Gendarmerie (...)
Ouagadougou : Un individu aux arrêts après le meurtre (...)
Entrepreneuriat : La télévision BF1 lance la 5e édition (...)
Burkina : "Opposants, syndicalistes, hommes de médias et (...)
Burkina : Le Japon célèbre le 64è anniversaire de Sa (...)
Burkina Elevage : Le Projet de résilience et de la (...)
Âge moyen dans le monde : La population du Niger se (...)
Usine de transformation de tomate de Bobo-Dioulasso : (...)
Burkina : La Police nationale rassure qu’il n’ y a pas eu (...)
Centre-est : L’OCADES Caritas présente la phase II du (...)
Orange Burkina Faso : Une « Journée du consommateur » (...)
Burkina : Le DG de la Police nationale met fin aux (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35868


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés