Actualités :: Fait divers : Paroisse Christ-roi de Pissy : Econduit de l’église le jour de (...)

En novembre dernier, une jeune fille qui se rendait à la messe de 5h 45 mn à l’église Christ-roi de Pissy a été agressée par des voyous, qui lui retirèrent son téléphone portable, qu’elle avait en main.

Elle conta sa mésaventure à quelques responsables de la paroisse, qui lui rétorquèrent qu’elle n’était pas la seule victime de ce genre de braquage. Et comme pour mettre fin à cette situation, les religieux, au cours des messes qui suivirent, attirèrent l’attention de leurs ouailles sur l’inutilité de se rendre à l’église à 5 h 45 mn avec un téléphone.

Le message était alors bien passé et même dans la journée, on n’entendait plus sonner un appareil.

Seulement, il y a trois semaines, un homme allait négativement s’illustrer à l’église au cours d’un chemin de croix. Il a laissé sonner longtemps son cellulaire au grand dam de ses coreligionnaires.

Le service d’ordre se vit alors obligé d’intervenir en l’emmenant loin du lieu du culte.

Cette affaire était bien encore dans les têtes qu’un autre "irresponsable" s’amena à la messe de 9h le jour de Pâques avec son "machin", qui crépita par deux fois au moment même de l’homélie.

Un homme vêtu d’une chemise taillée dans un pagne religieux le rejoignit immédiatement pour le conduire hors de l’église. Une personne du service d’ordre monta alors la garde devant la porte par laquelle "l’indésirable" était sorti.

Jusqu’à la fin de l’office, il ne fit plus son apparition. Une jeune fille encore dans sa tenue de baptême de la veille éteignit prestemment alors son cellulaire, qu’elle plaça au fond de son sac à main. On peut dire que cette dernière a eu beaucoup de chance, car si elle devait être expulsée d’une église le lendemain de son baptême... Ces trois cas juste pour dire à quel point certains citoyens font montre d’indiscipline.

Et il faut maintenant se demander comment sensibiliser les uns et les autres, surtout ceux qui passent ou reçoivent des appels dans des cimetières lorsqu’on inhume un des leurs. C’est vrai que l’utilité du téléphone portable n’est plus à démontrer, mais est-ce une raison pour le manipuler partout au moment où il ne le faut pas ?

L’Observateur

Transport aérien : L’Alliance des États du Sahel se (...)
Burkina / Rémunération des agents du public : « Nous ne (...)
Conditions d’entrée et de sortie du Burkina : L’Assemblée (...)
Résilience agroalimentaire au Sahel : Les acteurs du (...)
Burkina : Bassirou Badjo, membre du Balai Citoyen, (...)
Reprise des travaux du tronçon Sakoinsé-Koudougou : Un (...)
Bobo-Dioulasso : Des riverains s’opposent à la fermeture (...)
Prothésistes ongulaires : Ces artistes sur ongles qui (...)
Ouagadougou : Le proviseur du lycée Marien N’gouabi (...)
Burkina / Etudes et entrepreneuriat : Lassina Traoré se (...)
Burkina Faso : La Fraternité Cana organise un week-end (...)
Droits de l’homme et sécurité : A la découverte des (...)
Burkina / Transports et logistique : Plus de 400 (...)
Burkina / Infrastructures : Le ministre Adama Luc (...)
Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin (...)
Burkina : L’autorisation d’exportation de l’or et des (...)
Burkina : Le format de l’acte de naissance est toujours (...)
Burkina/ Fondation Jean Paul II pour le Sahel : Vers (...)
Burkina / Éducation inclusive : Des élèves aveugles et (...)
Irrigation au Sahel : Le comité technique régional en (...)
Université Nazi Boni : Des incubés du Centre d’excellence (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35826


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés