Actualités :: Un ex-avocat de la justice : Et les 33 ex-travailleurs de la RNTC X9 (...)

C’est le quotidien « Le Pays » dans son édition du mardi dernier qui nous l’apprend : le 25 novembre prochain le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou statuera dans l’affaire qui oppose un ex-avocat à d’anciens clients auxquels il n’aurait pas reversé des sommes perçues en leur nom. L’affaire serait vieille de 4 ans et porterait sur un montant avoisinant 950 000F.

Alors que tout naturellement son avocat crie au complot visant à abattre un homme déjà à terre en évoquant tout simplement un éventuel conflit d’honoraire que le Bâtonnier aurait pu régler en un tour de main, le Procureur du Faso, lui, soutient qu’il y a abus de confiance et que ce faisant la loi devrait sévir sans faiblesse.

Derrière toute cette rhétorique de spécialistes du droit les faits sont eux têtus ; des ayants droit d’une victime d’accident courent vainement depuis 4 ans derrière quelques subsides qui auraient permis peut-être de sauver l’avenir d’orphelins qui ne mangent plus à leur faim ou ne vont plus à l’école. C’est cela la dure réalité de cette affaire qui nous rappelle une autre toute aussi dramatique et emblématique.

Il s’agit de l’affaire désormais célèbre des « 33 » qui oppose, tout le monde le sait, Me Stanislas Bénéwendé SANKARA à 33 ex-travailleurs de l’ex-RNTC-X9 auquel il n’a pas encore versé près de 60 millions de droits qu’il a perçus en leur nom depuis la liquidation de leur société et un accord signé en 1996 avec leur employeur pour solder tous leurs droits .

L’affaire dure depuis 10 ans et est actuellement en cassation après avoir fait le tour entre les mains de maints médiateurs. Depuis 10 ans des enfants sont devenus orphelins à cause de cette affaire, certains ne sont même plus de ce monde parce que leurs parents n’ont pas pu les soigner... On se rappelle qu’en première instence les travailleurs avaient été déboutés et condamnés aux dépens et qu’en appel leurs droits ont été reconnus.

Depuis lors Me SANKARA userait de tous les artifices en se rendant notamment insolvable pour ne pas honorer ses devoirs.
Pendant le même temps plus d’une médiation aurait encore été tentée sans que ceux qui affirment détenir l’argent ne montrent un seul kopec. Il y a de quoi perdre son « mooré » dans ces affaires de la justice. C’est comme si elle ne s’intéresse qu’au menu frétin, préférant laisser les gros poissons tranquilles.

Tout de même ne désespérons pas, puisqu’on ne peut rien faire avec le pessimisme. Les 33 peuvent toujours espérer puisqu’il paraît que d’ici 5 ans ce serait tolérance zéro pour la corruption. 5 ans c’est vite passé même si c’est long ! Comme on le dit demain ne ment jamais !

Par Faèz

L’Opinion

Burkina/Justice : 36 mois de prison dont 18 ferme pour (...)
Burkina : Les avocats persistent pour la libération de (...)
Vaccination de routine : 14 vaccinations (Mooré)
Burkina/Politique nationale de développement : Les (...)
Bobo-Dioulasso : Lancement des activités additionnelles (...)
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de (...)
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)
Burkina : La plateforme ePhyto pour une délivrance (...)
Burkina : L’Association burkinabè des consommateurs de (...)
Burkina/Système de santé : Les directeurs régionaux en (...)
Burkina : 215 767 ménages pauvres et personnes (...)
Burkina/Travail des enfants : 31,9% des enfants (...)
Santé/Alimentation : Ces aliments qui boostent la (...)
Ouagadougou : Le mouvement SENS annule son sit-in après (...)
Burkina/Message de Ramadan : “Ceux qui pensent qu’ils (...)
Vaccination de routine : : 14 vaccinations
Burkina : Un camion citerne pour dissimuler des (...)
Burkina/Justice : Il écope d’une peine de 12 mois pour (...)
Burkina : « Toute personne qui est contre le capitaine (...)
Ramadan 2024 : Les étudiants de la cité universitaire de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36393



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés