Actualités :: Infertilité du couple : De bons tuyaux pour les gynécos

Rationaliser la prise en charge de l’infertilité du couple. C’est l’objectif visé par l’atelier de formation, de réflexion et d’échanges organisé du 25 au 26 novembre 2006, par la Société des Gynécologues et Obstétriciens du Burkina (SOGOB) en collaboration avec la Fédération Internationale des Sociétés de Fertilité (IFFS).

Quand un couple n’arrive pas à concevoir, cela est sujet à des interprétations et à des critiques diverses. Ils sont nombreux, les couples qui vivent cette situation difficile. "Il s’agit d’un sujet préoccupant à plus d’un titre, car de plus en plus fréquent, sans cesse angoissant et quelquefois source de désarroi pour les couples concernés", a indiqué le président de la SOGOB, le Pr Jean Lankoandé, à la cérémonie d’ouverture du séminaire de formation sur la question.

Pendant que la demande de prise en charge y relative se fait de plus en plus pressante, a-t-il ajouté, il convient de relever que les démarches diagnostiques et thérapeutiques ne font pas l’unanimité et manquent quelquefois de rationalité.

C’est fort de ces constats, que la Société des Gynécologues et Obstétriciens du Burkina a organisé, en collaboration avec l’IFFS et le soutien financier et matériel des laboratoires ORGANON et SERONO, cet atelier de formation, de réflexion et d’échanges en vue d’une rationalisation de la prise en charge de l’infertilité du couple dans nos pays africains. Un programme étoffé a été reçu pour donner le maximum de connaissances aux participants avec des professeurs de renommée internationale, "des dinosaures dans leur domaine" selon l’expression de Jean Lankoandé :

il s’agit des professeurs Bernard Hédon, président de l’IFFS, Hervé Déchaud, Samir Hamamah, tous de l’Université de Clairmont Ferrand en France, et d’Ian Cooke, le directeur de l’Education de l’IFFS.

Pendant 48 heures d’intenses travaux, ils doteront les gynécologues, venus de dix pays africains, de bons tuyaux pour une meilleure prise en charge de la l’infertilité du couple.

Damiss

Observateur Paalga

Ouagadougou : Braquage d’un véhicule de transport de (...)
Crise alimentaire dans la Tapoa : Des personnes (...)
Burkina : Un réseau de présumés auteurs de vol organisé (...)
Ouagadougou : Deux présumés arnaqueurs via WhatsApp dans (...)
Burkina Faso : La crèche maternelle bilingue Notre-Dame (...)
Burkina/“Prix de la Lutte anti-corruption” : La date (...)
Burkina/Recherche scientifique : Maud Saint Larry Maïga (...)
Jubilé d’albâtre des Frères des écoles chrétiennes : Une (...)
Gaoua : Le gouvernement burkinabè et ses partenaires (...)
Plan d’action pour la stabilisation et le développement (...)
Burkina : La Jeune chambre internationale Ouaga Étoile (...)
Burkina : Un individu tentant de s’en prendre à une (...)
Burkina/Eau et assainissement : Démarrage officiel de (...)
Burkina/Enseignement supérieur : L’université Aube (...)
Université Joseph Ki-Zerbo : L’autonomisation des (...)
An 34 de l’assassinat de Dabo Boukary : L’UGEB annonce (...)
Affaire Lionel Kaboui : Le délibéré de l’audience de ce 16 (...)
Santé mentale : « Lorsqu’une personne développe une (...)
Région des Hauts-Bassins : Un directeur d’école relevé de (...)
Burkina Faso : Hermann Coulibaly/Gnoumou s’engage pour (...)
24e Journée nationale de lutte contre la pratique de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36708


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés