Actualités :: Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le principe (...)

Wendwoaga Anselme Kiemtoré a brillamment soutenu son mémoire de master en philosophie à l’université Joseph-Ki-Zerbo de Ouagadougou, ce samedi 25 mai 2024. Son travail, intitulé « Le principe éthico-politique de la discussion chez Jürgen Habermas », a été salué par le jury et couronné par la note de 17/20.

Le mémoire de Wendwoaga Anselme Kiemtoré explore en profondeur le concept de politique délibérative développé par le philosophe allemand Jürgen Habermas. Ce principe, qui se situe au cœur de la pensée politique de Habermas, propose que l’unité du corps politique soit fondée sur la discussion rationnelle et le consensus, au-delà des conflits et contradictions inhérents aux relations socio-politiques.
Présidé par Dr Romuald Évariste Bambara, maître de conférences à l’université Joseph-Ki-Zerbo, le jury a été impressionné par la rigueur et la qualité du travail de M. Kiemtoré.

Lors de la soutenance, l’impétrant a su répondre avec pertinence et clarté aux questions du jury, démontrant une maîtrise solide de son sujet. Les membres du jury ont notamment salué la profondeur de son analyse et la pertinence de ses exemples pratiques, illustrant la mise en œuvre des principes de Habermas dans des contextes réels.

« Je dédie mon premier travail académique officiel à mon père qui nous a quittés et pour qui j’ai une profonde affection », Wendwoaga Anselme Kiemtoré.

L’apport de la politique délibérative dans la résolution des crises

Pour Anselme Kiemtoré, il est essentiel de reconnaître que malgré les divergences d’opinions, « nous sommes tous appelés à coexister au sein d’une même société ». Selon lui, cette coexistence ne peut être harmonieuse et durable sans un engagement sincère envers le dialogue. Il préconise alors l’organisation de discussions réelles et pratiques pour déterminer ensemble ce qui doit constituer le lien social et politique entre les différents citoyens et membres de la communauté politique. Cette approche permet de transcender les conflits et de bâtir une société plus cohésive et juste, où chacun peut se sentir inclus et entendu.

Afin d’atteindre cet objectif, Kiemtoré insiste sur l’importance de la politique délibérative, inspirée par la pensée de Jürgen Habermas. Il s’agit, à son avis, de créer un espace où les citoyens peuvent échanger librement et rationnellement sur les questions fondamentales de la vie collective. Par ce processus, il est possible de forger un consensus et de légitimer les normes sociales et politiques. Une démarche cruciale pour établir une unité politique qui respecte la diversité des points de vue et garantit la participation active de tous les membres de la société, contribuant ainsi à la consolidation d’une démocratie véritable et dynamique.

(De gauche à droite) Le jury était constitué de Dr Rodrigue W. Sawadogo, Dr Aimé Désiré K. M. Kaboré, Dr Romuald Évariste Bambara (président) et Dr Damien Damiba.

Des perspectives prometteuses

La soutenance de M. Kiemtoré n’a pas seulement été une occasion de valider ses acquis universitaires, mais aussi de montrer la pertinence continue des théories de Habermas face aux défis contemporains comme la violence et la mondialisation. Avec sa mention « Très bien », des perspectives prometteuses pourraient s’ouvrir à Wendwoaga Anselme Kiemtoré, notamment dans des institutions œuvrant pour la promotion de la démocratie, de la justice sociale ou la paix entre les nations.
Cette réussite est non seulement une fierté pour l’impétrant, mais aussi pour l’université Joseph-Ki-Zerbo, qui continue de former des penseurs capables de contribuer de manière significative aux débats philosophiques et politiques actuels.

Hamed Nanéma
Lefaso.net

Journée mondiale de la drépanocytose : Dr Edith (...)
Burkina/Risques chimiques : L’ISEPC renforce les (...)
Boucle du Mouhoun : Plus de 8 000 candidats composent (...)
Baccalauréat 2024 : A Ouagadougou, le top départ a été (...)
Burkina : La Commission nationale des droits humains (...)
Burkina Faso : Une association dénonce l’iniquité dans le (...)
Burkina/ Tabaski 2024 : Les Burkinabè invités à cultiver (...)
Burkina/Aïd el-Kébir 2024 : Le président du Faso souhaite (...)
Tabaski à Gaoua : La sauvegarde de la nation et le (...)
Rwanda : A Ouagadougou, l’Ambassade et la communauté du (...)
Open de Sekone : « J’étais la seule à moins de 67 kg, donc (...)
Fondation Edmond-Tapsoba : Une conférence de presse et (...)
Burkina Faso : Un Américain accusé de viol sur deux (...)
Rumeurs sur la disparition de Kassoum Coulibaly : « Le (...)
BEPC 2024 au Nayala : Un taux de succès de 37,88% (...)
Diocèses de Nouna et de Dédougou : Quatre nouveaux (...)
Burkina/CEP 2024 dans la Boucle du Mouhoun : Taux de (...)
Burkina/ Promotion de la paix : Le Conseil national du (...)
Enseignement supérieur : Neuf universités du Burkina (...)
Tabaski 2024 : Le message du Mouvement Africa (...)
Toécé (Centre-Sud) : Une journée des communautés pour (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36960



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés