Actualités :: Filière anacarde : Le projet USDA Food for Progress West Africa PRO-Cashew à (...)

Débuté au Burkina Faso en mai 2021, le projet USDA Food for Progress West Africa PRO-Cashew arrive à terme fin septembre 2024. Pour marquer la clôture des activités et capitaliser les acquis engrangés, un atelier de clôture du projet se tient les 22 et 23 mai 2024 à Ouagadougou. Réunissant les différentes parties prenantes, cet atelier a permis de faire le point des activités menées dans les régions des Hauts-Bassins, des Cascades, du Centre-ouest, du Centre-sud et du Sud-ouest, afin d’améliorer le secteur de la noix de cajou. Les acteurs de la filière anacarde, ont plaidé pour une reconduction du projet, pour en faire bénéficier les producteurs des autres régions.

Financé par le Département de l’agriculture des Etats-Unis (USDA) et mis en œuvre par l’ONG Cultivating New Frontiers in Agriculture (CNFA), PRO-Cashew, vise deux objectifs principaux. Le premier est d’augmenter la productivité des agriculteurs dans la chaîne de valeurs de la noix de cajou, en améliorant la qualité des cultures ; en réhabilitant les vergers et en renforçant les capacités des coopératives, des systèmes de pépinières et des fournisseurs d’intrants. Le deuxième objectif consiste à stimuler le commerce de la noix de cajou, et cela passe par la facilitation des liens d’affaire entre producteurs et transformateurs, l’amélioration des techniques de récolte, le soutien de la chaîne d’approvisionnement entre agriculteurs et entreprises agroalimentaires.

Olivier Kabré, directeur général du projet

Pour atteindre les objectifs cités plus haut, le programme a adopté cinq approches. Ce sont le renforcement des capacités des agriculteurs et fournisseurs agroalimentaires en ce qui concerne la gestion des vergers et les techniques de récolte et de post-récolte ; les subventions pour accroître la rentabilité des agriculteurs ; le développement des négociants agricoles et des fournisseurs d’intrants ; le développement d’un système de données intégré et l’amélioration du cadre politique et règlementaire.

A en croire Youssoufou Soré, représentant pays de PRO-Cashew qui a présenté les résultats engrangés, ce sont 145 conseillers agricoles, 120 coopératives et plus de 8 500 personnes qui ont vu leurs capacités renforcées en bonnes pratiques agricoles de production de l’anacarde. Plus de 11 156 tonnes de noix de cajou ont été vendues à 7 105 339 de dollars. Aussi, 179 millions de FCFA ont servi à doter des coopératives et organisations d’agriculteurs en intrants et équipements ; former 2 961 personnes, 4 organisations et 23 pépiniéristes et greffeurs en technique de réhabilitation et rénovation des vergers.

Ludovic Yigo, directeur général de la promotion de l’économie rurale, représentant le ministre de l’agriculture

De plus, quatre parcs à bois ont été installés afin d’améliorer la disponibilité des greffons et des plants greffés, trois pépiniéristes assistés, 390 hectares de nouvelles plantations créés et plus de 39 000 plants greffés distribués à 352 producteurs. Une plateforme digitale de données statistiques sur la filière anacarde dénommée Cashew-IN a également vu le jour. Elle permet de collecter, d’analyser et de partager des données fiables pour une meilleure prise de décision au niveau de la production, la commercialisation et la transformation de l’anacarde. Les résultats atteints, font dire à Olivier Kabré, directeur général du projet, qu’il y a eu une forte collaboration des autorités mais aussi des acteurs privés qui ont adopté le projet.

Eric Whitaker, chargé d’affaires et ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso

Ludovic Yigo, directeur général de la promotion de l’économie rurale, représentant le ministre de l’agriculture, a laissé entendre que les activités menées ont sans nul doute contribué à améliorer les pratiques culturales, la vulgarisation des plantes performantes auprès des producteurs ainsi que l’amélioration de la qualité et de la quantité de la production. Il a traduit la reconnaissance du gouvernement burkinabè, pour le financement et la mise en œuvre du projet, qui va permettre de développer la filière anacarde, 3e produit d’exportation du Burkina Faso. Tout en considérant les acquis constatés, Ludovic Yigo a rappelé les défis de la filière qui demeurent et qui sont principalement la réhabilitation des vergers d’anacardiers, la recherche dans la filière, le financement et la régulation du marché. D’où un appel à un appui supplémentaire, pour consolider les acquis.

Ibrahim Sanfo, président de l’Organisation interprofessionnelle de l’anacarde

PRO-Cashew est financé par le Département américain de l’agriculture (USDA). Eric Whitaker, chargé d’affaires et ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso, a souligné l’importance du partenariat entre son pays et le Burkina Faso, dans le secteur de la production agricole. Thom Wright, conseiller aux affaires agricoles, représentant l’USDA, a relevé que le secteur de la noix de cajou, représente une grande opportunité pour le Burkina Faso. « Toujours dans cette dynamique, les Etats-Unis entendent poursuivre la collaboration et explorer des opportunités de croissance économique pour les deux pays », a-t-il ajouté.

Photo de famille

Au regard de la pertinence des interventions du projet, Ibrahim Sanfo, président de l’Organisation interprofessionnelle de l’anacarde, a plaidé pour une reconduction de PRO-Cashew, pour le bonheur des producteurs et transformateurs de la noix de cajou au Burkina Faso.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Burkina/Baccalauréat 2024 : Au jury 155 du Lycée (...)
Journée mondiale de la drépanocytose : Dr Edith (...)
Burkina/Risques chimiques : L’ISEPC renforce les (...)
Boucle du Mouhoun : Plus de 8 000 candidats composent (...)
Baccalauréat 2024 : A Ouagadougou, le top départ a été (...)
Burkina : La Commission nationale des droits humains (...)
Burkina Faso : Une association dénonce l’iniquité dans le (...)
Burkina/ Tabaski 2024 : Les Burkinabè invités à cultiver (...)
Burkina/Aïd el-Kébir 2024 : Le président du Faso souhaite (...)
Tabaski à Gaoua : La sauvegarde de la nation et le (...)
Rwanda : A Ouagadougou, l’Ambassade et la communauté du (...)
Open de Sekone : « J’étais la seule à moins de 67 kg, donc (...)
Fondation Edmond-Tapsoba : Une conférence de presse et (...)
Burkina Faso : Un Américain accusé de viol sur deux (...)
Rumeurs sur la disparition de Kassoum Coulibaly : « Le (...)
BEPC 2024 au Nayala : Un taux de succès de 37,88% (...)
Diocèses de Nouna et de Dédougou : Quatre nouveaux (...)
Burkina/CEP 2024 dans la Boucle du Mouhoun : Taux de (...)
Burkina/ Promotion de la paix : Le Conseil national du (...)
Enseignement supérieur : Neuf universités du Burkina (...)
Tabaski 2024 : Le message du Mouvement Africa (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36960



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés