Actualités :: Burkina Faso : La crèche maternelle bilingue Notre-Dame de la Paix à Saaba (...)

Située à Ouagadougou, plus précisément à Saaba, la crèche maternelle bilingue Notre-Dame de la Paix est un établissement qui accueille les enfants de 3 mois à 3 ans pour la crèche et de 3 à 6 ans à la maternelle. Depuis son ouverture lors de l’année scolaire 2022-2023, cette crèche innovante offre bien plus qu’un service traditionnel de garde. En effet, Notre Dame de la Paix propose un service de garde 24 heures sur 24, y compris les week-ends et les jours fériés, répondant ainsi aux besoins des parents exerçant des professions à horaires décalés. Dans cette interview de Lefaso.net réalisée le 20 mai 2024, la directrice de la crèche, Christiane Coulibaly, nous explique la mission de son établissement.

Lefaso.net : Combien d’enfants sont inscrits à la garde nocturne ?

Christiane Coulibaly : Depuis l’ouverture de l’école avec la rentrée de 2022 jusqu’à nos jours, nous avons accueilli plus d’une trentaine d’enfants, particulièrement pour les gardes de nuit. Aussi, nos différents services de garde sont à des coûts très accessibles et la tarification diffère selon les services demandés. Nous proposons aux parents des services allant de 18h30 à 6h30 ou selon le besoin du parent.

Quels sont les différents profils des parents des enfants inscrits ?

En raison des horaires de travail décalés, ce service de garde représente une très bonne alternative pour les parents exerçant certaines professions tel le personnel des services de santé, le personnel des forces de défense et de sécurité mais aussi pour ceux qui désirent se retrouver en amoureux.

Y a-t-il des qualifications et des formations requises pour le personnel travaillant dans le service de garde nocturne ?

En raison de sa spécificité, la garde de nuit requiert plus de dispositions à prendre. A cet effet, nous disponibilisons deux monitrices, une cuisinière, un agent de sécurité privée en contact permanent avec les services nationaux de sécurité avec lesquelles nous sommes en bonne collaboration. Nous avons également une pédiatre qui est en alerte permanente. Nous avons un personnel très qualifié, patient et surtout à l’écoute. Et les services des gardes nocturnes sont sur rendez-vous.

Quels types d’activités sont proposés aux enfants pendant la garde nocturne ?

Quelques activités éducatives sont menées avec les enfants pendant les gardes de nuit. Les jeux d’encadrement, les puzzles, la pâte à modeler, la peinture et les jeux de devinette... Également pour les plus grands qui ont des devoirs, nous les aidons à les faire.

Quels sont les principaux défis auxquels l’école est confrontée dans la gestion du service de garde nocturne ?

Effectivement, les défis sont énormes pendant les services de garde de nuit. Comme évoqué plus haut, il faut un personnel très qualifié, un volet très satisfaisant à notre niveau. Il faut de la minutie dans les activités avec les enfants pour éviter toute blessure, de la rigueur dans l’hygiène alimentaire pour éviter des malaises aux enfants, le soin des enfants en adéquation avec les consignes et recommandations des parents et la sécurité des lieux et des installations (système de vidéo-surveillance, agents de sécurité et contacts avec les forces de sécurité).

Avez-vous des projets ou des améliorations prévues pour le service de garde nocturne à l’école à l’avenir ?

Les projets à l’avenir seront les fortifications sur les murs du site de l’école, développer plus le service de vidéo surveillance aux alentours de l’école et multiplier les agents de sécurité. Lire la suite

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Burkina/Education : Le calvaire des élèves atteints (...)
Ouagadougou / Commerce ambulant : De plus en plus (...)
Burkina Faso : Environ 63,9% des enfants travaillent (...)
Employabilité et entrepreneuriat au Burkina : L’OIM lance (...)
Ouagadougou : Le siège de la télévision nationale victime (...)
Rémunération des prestations spécifiques : Le gouvernement (...)
Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le (...)
Burkina : Sahadatou Maïga, une étudiante aux multiples (...)
Burkina/Contre les pires formes du travail d’enfants : (...)
Projet PPACI-BF : Deux produits pour accompagner les (...)
Burkina/Santé : Le gouvernement lance officiellement la (...)
Burkina/Décentralisation : Des acteurs des collectivités (...)
Gestion de la flambée des cas de dengue en 2023 : Les (...)
Lutte contre la torture et autres peines : Le Burkina (...)
Utilisation de la peinture au plomb : « Environ 9 (...)
Rasmata Konfo : Vaincre le handicap pour se rendre (...)
BEPC/Résultats du 1er tour : 94 admis sur 351 candidats (...)
Fête de l’Aid-el-kebir 2024 : La journée du lundi 17 juin (...)
Burkina : Démantèlement d’un réseau illégal de production, (...)
Première édition des concours inter-communes et (...)
Burkina/ Santé : Un projet pour la préparation, la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36897


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés