Actualités :: Burkina/Eau et assainissement : Démarrage officiel de deux nouveaux (...)

Deux projets financés par l’Union européenne dans le domaine de l’eau et de l’assainissement ont été lancés officiellement ce vendredi 17 mai 2024, au cours d’une cérémonie intervenue dans la commune de Réo.

« Faire du droit à l’eau et à l’assainissement une réalité au Burkina Faso est une quête vieille de plusieurs décennies, autant pour les populations que pour les autorités et les partenaires au développement ». C’est la conviction de Jean Bosco Bazié, le président exécutif de l’ONG Eau vive internationale.

C’est pour cette raison que deux projets ont été initié pour apporter la réponse dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. Il s’agit du Projet renforcement de l’opérationnalisation de la GIRE (PRO-GIRE) dans quatre sous bassins versants de l’espace de compétences de l’Agence de l’eau du Mouhoun (AEM) et du Partenariat pour le développement des services d’eau potable et assainissement dans la région du Centre-ouest.

« Il faut protéger davantage la ressource en eau », a recommandé Jean Bosco Bazié

Le premier projet vise à contribuer à une meilleure gestion des ressources en eau dans l’espace de compétences de l’AEM. Il concerne 20 communes des régions du Centre-ouest, des Hauts-Bassins et de la Boucle du Mouhoun, pour une durée de 48 mois.

Le deuxième projet veut garantir l’eau potable et l’assainissement pour tous d’ici à 2030 dans la région du Centre-ouest du Burkina Faso. Il a une durée de quatre ans et a pour principaux bénéficiaires, les populations locales, les Personnes déplacées internes (PDI) ainsi que les écoles et centres de santé.

Alassane Sori a témoigné sa reconnaissance à la commission de l’Union européenne, « qui est resté aux côtés du peuple burkinabè »

Compatibilité avec la volonté nationale

Ces deux projets vont être mis en œuvre par des consortia d’ONG. Il s’agit de IRC, d’OXFAM, de Help et de Eau vive internationale. Selon le représentant des consortia d’ONG, Jean Bosco Bazié, ces deux projets vont toucher directement près de 80 000 personnes dans les trois régions. « Cet important engagement financier de l’Union européenne soutient la volonté des plus hautes autorités du Burkina Faso à poursuivre les efforts pour l’atteinte des ODD dans le domaine de l’eau et l’assainissement », a-t-il notifié.

Le représentant du ministre de l’eau et de l’assainissement, le conseiller technique, Alassane Sori, a indiqué que ces deux projets entrent en droite ligne de l’initiative nationale de « la bataille de l’eau » portée par son département sur instruction du chef de l’État. Ainsi, il a exhorté « l’ensemble des parties prenantes à un esprit de collaboration et de partenariat pour la réussite » des actions pour la mise en œuvre des projets.

Selon l’ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso, Daniel Aristi Gaztelumendi, ces projets font partie des programmes du triangle OKDB (Ouagadougou, Koudougou, Dédougou, Bobo-Dioulasso)

Conviction du bailleur

L’Union européenne (UE) finance ces deux projets à hauteur de 4,2 milliards de francs CFA sur la période de 2024-2027. Présent à cette cérémonie de lancement conjoint, l’ambassadeur de l’UE au Burkina Faso, Daniel Aristi Gaztelumendi, a fait noter sa satisfaction en ce qui concerne l’exécution des deux projets. « Elle se fera en relation avec les services techniques déconcentrés concernés par les actions envisagées. Toute chose qui, j’en suis convaincu, contribuera à une durabilité des actions », a-t-il affirmé.

La photo de groupe des officiels et participants à la cérémonie de lancement des deux projets

Il nous faut noter que le démarrage officiel de ces deux projets intervient à la veille du 10e Forum mondial de l’eau, qui se tient du 18 au 25 mai 2024 à Bani, en Indonésie. Il y a trois semaines (du 22 au 24 avril 2024), il s’est tenu le Forum national de l’eau et de l’assainissement du Burkina Faso.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Burkina/Baccalauréat 2024 : Au jury 155 du Lycée (...)
Journée mondiale de la drépanocytose : Dr Edith (...)
Burkina/Risques chimiques : L’ISEPC renforce les (...)
Boucle du Mouhoun : Plus de 8 000 candidats composent (...)
Baccalauréat 2024 : A Ouagadougou, le top départ a été (...)
Burkina : La Commission nationale des droits humains (...)
Burkina Faso : Une association dénonce l’iniquité dans le (...)
Burkina/ Tabaski 2024 : Les Burkinabè invités à cultiver (...)
Burkina/Aïd el-Kébir 2024 : Le président du Faso souhaite (...)
Tabaski à Gaoua : La sauvegarde de la nation et le (...)
Rwanda : A Ouagadougou, l’Ambassade et la communauté du (...)
Open de Sekone : « J’étais la seule à moins de 67 kg, donc (...)
Fondation Edmond-Tapsoba : Une conférence de presse et (...)
Burkina Faso : Un Américain accusé de viol sur deux (...)
Rumeurs sur la disparition de Kassoum Coulibaly : « Le (...)
BEPC 2024 au Nayala : Un taux de succès de 37,88% (...)
Diocèses de Nouna et de Dédougou : Quatre nouveaux (...)
Burkina/CEP 2024 dans la Boucle du Mouhoun : Taux de (...)
Burkina/ Promotion de la paix : Le Conseil national du (...)
Enseignement supérieur : Neuf universités du Burkina (...)
Tabaski 2024 : Le message du Mouvement Africa (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36960



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés