Actualités :: Elaboration du rapport diagnostic de la sécurité intérieure : Les acteurs de (...)

Afin de mieux gérer la sécurité nationale mise à mal par le terrorisme, le Burkina Faso a procédé à l’élaboration d’une politique de sécurité nationale et une stratégie de sécurité nationale. L’opérationnalisation de la stratégie de sécurité nationale, s’appuie sur des stratégies sectorielles et spécifiques, parmi lesquelles figure la stratégie de sécurité intérieure. Le processus d’élaboration du rapport diagnostic de la sécurité intérieure a été lancé, et un premier draft est déjà disponible. Afin de recueillir les contributions des régions pour consolider ledit rapport avant sa finalisation, des consultations régionales sont organisées. Celle de la région du Centre se tient ce 16 mai 2024 à Ouagadougou et réunit les régions du Centre, du Plateau central, du Nord, du Centre-nord et du Sahel.

L’atelier qui se tient ce jour 16 mai 2024, devrait permettre de recueillir les préoccupations et les attentes des acteurs au niveau régional, afin d’identifier les grands défis à relever dans la formulation de la prochaine stratégie de sécurité intérieure. Il réunit les forces de défense et de sécurité ainsi que des acteurs de la société civile. De façon spécifique, il s’agira pour les participants de consolider l’analyse du cadre juridique et institutionnel de la sécurité intérieure, de relever les forces et les faiblesses de l’environnement interne ainsi que les opportunités et les menaces de l’environnement externe de la sécurité intérieure.

A en croire Toussaint Dipama, directeur général des études et des statistiques sectorielles du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, le rapport diagnostic s’inscrit dans le cadre de l’élaboration de la stratégie de sécurité intérieure. « Il était important dans une démarche participative, d’associer toutes les couches de la population, pour avoir les appréciations de chaque acteur qui participe à la sécurité intérieure. L’atelier va permettre de recueillir les propositions de l’ensemble des participants, pour affiner d’avantage le rapport diagnostic », explique-t-il.

Toussaint Dipama, directeur général des études et des statistiques sectorielles du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité

Le diagnostic, poursuit Toussaint Dipama, a permis de passer en revue les politiques antérieures qui ont été menées pour identifier les forces et les faiblesses. Cette revue a permis de noter, au niveau du cadre juridique, que certains textes élaborés ne sont pas appliqués et que certaines situations font face à des vides juridiques. Aussi, en ce qui concerne les capacités opérationnelles des forces de sécurité intérieure, des faiblesses liées au renforcement de capacités en terme d’équipements, de formation ont été relevées. Au niveau stratégique, le diagnostic a souligné la nécessité de trouver des dispositifs cohérents, pour permettre aux acteurs de la sécurité intérieure de pouvoir intervenir de façon efficace.

vue des participants

Cyprien Ouédraogo, représentant du gouverneur de la région du Centre, a souligné la nécessité d’une démarche inclusive et participative dans l’élaboration du présent rapport. Il a donc invité les différentes parties prenantes conviées, à apporter leur contribution au cours des échanges. « Les efforts conjugués de tous permettront d’améliorer considérablement la protection des personnes et des biens contre toutes sortes d’atteinte », a-t-il laissé entendre.

Le rapport final du diagnostic de la sécurité intérieure, devrait être finalisé d’ici la fin du mois de mai.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Prise en charge de la drépanocytose : Le FACA, un (...)
Baccalauréat 2024 : A Ouagadougou, le top départ a été (...)
Boucle du Mouhoun : Plus de 8 000 candidats composent (...)
Burkina/Baccalauréat 2024 : Au jury 155 du Lycée (...)
Nayala : 810 candidats débutent les épreuves de la (...)
Burkina/Agriculture : « Pour utiliser un pesticide, il (...)
Santé/Médicaments de rhume déconseillés : « L’utilisation (...)
Gestion hygiénique des menstrues : Kiswendsida Daniel (...)
Burkina : La Commission nationale des droits humains (...)
Rumeurs sur d’éventuelles mutineries dans les casernes : (...)
Burkina : L’Agetib présente officiellement sa certification à
Journée mondiale de la drépanocytose : Dr Edith (...)
Burkina/Risques chimiques : L’ISEPC renforce les (...)
Burkina Faso : Une association dénonce l’iniquité dans le (...)
Burkina/ Tabaski 2024 : Les Burkinabè invités à cultiver (...)
Burkina/Aïd el-Kébir 2024 : Le président du Faso souhaite (...)
Tabaski à Gaoua : La sauvegarde de la nation et le (...)
Rwanda : A Ouagadougou, l’Ambassade et la communauté du (...)
Open de Sekone : « J’étais la seule à moins de 67 kg, donc (...)
Fondation Edmond-Tapsoba : Une conférence de presse et (...)
Burkina Faso : Un Américain accusé de viol sur deux (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36960



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés