Actualités :: Burkina/Enseignement : Le gouvernement s’active pour offrir des conditions (...)

L’Université Joseph Ki-Zerbo (UJKZ) de Ouagadougou a eu l’honneur d’accueillir le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Adjima Thiombiano, en visite terrain des chantiers de rénovation et de construction en cours sur le campus, ce mercredi 17 avril 2024. L’événement, d’une grande importance pour la communauté universitaire, a été marqué par la présence du président de l’UJKZ, Pr Jean-François Kobiané, ainsi que des responsables administratifs et des enseignants. Cette initiative de moderniser les universités du Burkina Faso s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à l’enseignement burkinabè. Un projet de partenariat entre l’État et la Banque mondiale.

La visite du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Pr Adjima Thiombiano, avait pour objectif principal de constater l’avancement des travaux de rénovation et de construction visant à moderniser et à améliorer les infrastructures de l’UJKZ. En effet, le ministre a pu découvrir les avancées significatives réalisées dans les infrastructures universitaires telles que les deux amphithéâtres du “Pavillon K’’ pouvant accueillir 2 500 étudiants. Des salles de cours ont été réhabilitées pour favoriser des méthodes pédagogiques innovantes, intégrant des technologies modernes comme des écrans intelligents à multifonctions : tableaux interactifs et bien d’autres outils.

Ces équipements permettent de booster l’engagement des étudiants et de faciliter l’interaction en classe, créant ainsi un environnement d’apprentissage dynamique et collaboratif. Aussi, le laboratoire de biologie végétale appartenant à l’UFR des Sciences de la vie et de la terre (SVT) et celui de chimie relevant de l’UFR des Sciences exactes appliquées (SEA), ont été équipés de matériel de pointe.

Le laboratoire d’énergies thermiques renouvelables réhabilité

Ce qui offre désormais aux étudiants et aux chercheurs, des outils de recherche de haute qualité pour mener des expérimentations avancées dans divers domaines scientifiques. Ces innovations contribuent à positionner l’université Joseph Ki-Zerbo comme un centre d’excellence académique, capable de former des professionnels compétents et adaptés aux exigences du marché du travail et aux défis technologiques actuels.

L’un des aspects marquants de la modernisation des infrastructures de l’université Joseph Ki-Zerbo est l’implémentation d’un réseau internet haut débit, visant à offrir une connexion fluide et fiable à l’ensemble de la communauté universitaire. Ce réseau est géré par le data center de l’UJKZ au profit notamment des universités des régions du Nord, de l’Ouest, de l’Est. Cette initiative technologique répond à un besoin essentiel dans un contexte où l’accès à l’information et aux ressources en ligne est indispensable pour l’enseignement, la recherche et la gestion administrative.

« Le gouvernement a consenti, une fois de plus, grâce à l’accompagnement de la Banque mondiale, d’énormes sacrifices pour connecter et interconnecter toutes les universités du Burkina Faso », Pr Adjima Thiombiano, ministre chargé de l’enseignement supérieur

Un engagement en faveur de l’excellence académique

« On a souvent reproché à notre système, une inadéquation entre les conditions d’études et les exigences du système Licence-master-doctorat (LMD). Et l’une des exigences, est de pouvoir permettre à l’étudiant d’aller chercher les connaissances là où elles se trouvent. Et nous savons tous aujourd’hui, que l’un des moyens efficaces est la connexion internet », a indiqué le ministre Adjima Thiombiano. Lors de la visite du Système d’information (SI) de l’UJKZ, les techniciens ont affirmé que plus de 6 000 utilisateurs étaient simultanément connectés au réseau.

Grâce à ce réseau internet performant, les étudiants, les enseignants et le personnel administratif bénéficient dorénavant d’un accès rapide aux plateformes éducatives, aux bases de données académiques, aux cours à distance, etc. Cette mise en place renforce l’attractivité de l’UJKZ en tant qu’institution d’enseignement supérieur moderne et connectée, favorisant l’épanouissement académique et professionnel.

« L’UJKZ va célébrer son jubilé d’or en 2024, et cela constitue une belle opportunité pour nous de pouvoir disposer de toutes ces infrastructures modernes », Jean-François Kobiané, président de l’UJKZ

Parmi les infrastructures visitées, figurent aussi le Centre de pédagogie universitaire relooké. Ce centre joue un rôle crucial dans l’évaluation et l’amélioration de la qualité de l’enseignement dispensé au sein de l’université. En fournissant un cadre dédié à l’observation et à l’analyse des méthodes pédagogiques des enseignants-chercheurs, il permet d’identifier les bonnes pratiques et les domaines d’amélioration.

Pour le Pr Adjima Thiombiano, le Centre de pédagogie universitaire représente un outil important pour l’administration, lui fournissant des arguments tangibles aux fins de prendre des décisions éclairées concernant la reconnaissance et la valorisation des enseignants. En permettant une évaluation objective et constructive des formations dispensées, ce centre contribue à renforcer l’excellence académique de l’UJKZ et à promouvoir une culture de l’amélioration continue au sein de l’institution.

Un investissement de plus de 11 milliards de francs CFA

Le ministre de l’enseignement supérieur a conclu sa série d’évaluations par la visite du chantier de construction de la nouvelle Bibliothèque universitaire centrale (BUC). Le Pr Adjima Thiombiano s’est dit satisfait de l’avancée et de la qualité des travaux exécutés, mais aussi de la mise en œuvre effective de la vision du gouvernement, consistant à mettre la jeunesse au cœur de son action, en termes d’amélioration des conditions d’apprentissage.

La fin des travaux de la bibliothèque universitaire centrale prévue pour septembre 2024

Selon Mamoudou Cissé, coordonnateur du projet d’appui à l’enseignement supérieur, le contrat de performance de l’UJK est estimé à 5 750 000 000 de francs CFA. Ces investissements, essentiels pour offrir un environnement d’apprentissage optimal aux étudiants et aux enseignants, vont permettre de contribuer à la normalisation des années académiques, a souligné le ministre de l’enseignement supérieur.
La présence du ministre et du président de l’UJKZ lors de cette visite terrain témoigne de l’engagement des autorités gouvernementales et universitaires à soutenir l’excellence académique et la qualité de l’enseignement supérieur au Burkina Faso. En investissant ainsi, dans la modernisation des infrastructures universitaires, le gouvernement contribue à renforcer la compétitivité des universités et à promouvoir l’innovation et la recherche dans les divers domaines d’étude.

« Ce sont plus de 11 milliards de francs CFA qui ont été repartis pour le financement des activités structurantes identifiées par les universités burkinabè elles-mêmes en faveur de leur développement », Mamoudou Cissé, coordonnateur du projet d’appui à l’enseignement supérieur

L’initiative de moderniser les universités au Burkina Faso s’inscrit dans une démarche plus large visant à renforcer le système éducatif du pays et à répondre aux défis contemporains de l’enseignement supérieur. Face à une demande croissante d’accès à l’éducation supérieure et à l’émergence de nouvelles disciplines et technologies, il est devenu essentiel d’adapter et de mettre à niveau les infrastructures universitaires.
Ainsi, cette modernisation vise non seulement à améliorer la qualité de l’enseignement et de la recherche, mais aussi à favoriser l’innovation, l’entrepreneuriat et l’employabilité des diplômés.

En investissant dans la rénovation et la construction de nouvelles installations, le gouvernement démontre son engagement à faire de l’enseignement supérieur, un levier clé pour le développement socio-économique de la nation. Cela, en contribuant à la formation d’une nouvelle génération de leaders et de professionnels compétents et visionnaires.

Hamed Nanéma
Lefaso.net
Crédit photos : Bonaventure Paré

Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le (...)
Burkina/Justice : Procès pour abus de fonction, (...)
Crise à Air Burkina : Les collèges des délégués du (...)
Burkina : Le CNOSC/BF recommande au gouvernement de (...)
Burkina/École nationale de police : La promotion « (...)
Commerce illégal de pesticides : La DPVC sévit au grand (...)
Soins dentaires : « Tout ce qui se passe dans la cavité (...)
Burkina Faso : Le collège Notre Dame de Kologh-Naba (...)
Consommation d’eau en période de chaleur : « En principe, (...)
Ouagadougou : Au lendemain du lancement d’une campagne (...)
Burkina/Campagne cotonnière 2024-2025 : Le prix du coton (...)
Agriculture : Le plan d’investissement du secteur (...)
Burkina/Paix et cohésion sociale dans la région du Nord : (...)
Gestion intégrée des ressources en eau : L’ONG Eau vive (...)
Burkina/Santé : Des médicaments de rhume déconseillés, (...)
Effondrement d’une dalle à l’aéroport de Donsin : « On (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef suprême des Armées (...)
Filière anacarde : Le projet USDA Food for Progress West (...)
Lycée Marien N’Gouabi : 132 élèves primés pour leurs (...)
Burkina Faso : La CASCA-BF fait des propositions pour (...)
Burkina : La tuberculose demeure un problème de santé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36750


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés