Actualités :: Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement primaire et de (...)

L’Organisation syndicale des inspecteurs de l’enseignement primaire et de l’éducation non formelle (OS/IEPENF) a organisé une conférence de presse pour dénoncer la coupure des indemnités des inspecteurs qui ont passé le concours spécial entré en vigueur à partir de 2020. La conférence a eu lieu ce mardi 17 avril 2014, à Ouagadougou.

Le concours spécial est ouvert aux conseillers pédagogiques itinérants et aux instituteurs principaux, ce qui leur confère le titre d’inspecteurs catégorie A1. Une fois admis au concours de catégorie A1, ces inspecteurs, après leur formation, doivent subir un trop perçu (coupure) de leurs indemnités de plus de deux millions francs CFA.

Comme le concours est spécial, les intéressés demandent des mesures spéciales. C’est-à-dire des mesures pour mettre fin à la coupure des indemnités. Selon le secrétaire général de l’OS/IEPENF, Mahamadi Zoungrana, ceux qui ne sont pas retournés à l’école ont des revenus plus élevés que ceux qui ont été admis au concours et qui doivent subir une coupure de leurs indemnités.

L’organisation a également dénoncé le mauvais reversement de certains des leurs dans la loi 081/2015/ CNT portant statut général de la fonction publique d’Etat. « L’adoption du statut valorisant au profit des travailleurs du ministère de l’Éducation nationale a été bien accueillie. Mais quelque temps après le début de sa mise en œuvre, les ex instituteurs et les conseillers pédagogiques itinérants, deux corps éteints, ont déchanté. Par le truchement des concours spéciaux, ils ont été obligés de passer ces concours afin de jouir pleinement du nouveau corps. Naïvement, ils les ont faits tout en espérant que l’organisation de ces concours serait accompagnée de mesures spéciales. Ce qui a encouragé des agents à qui il ne restait que huit, sept, six ou cinq ans pour faire valoir leurs droits à la retraite d’accepter retourner à l’École normale supérieure », a indiqué le secrétaire général.

Le secrétaire général de l’ OS/IEPENF, Mahamadi Zoungrana

« C’est à ce moment qu’ils vont constater avec amertume qu’aucune mesure spéciale n’a été aménagée pour que les indemnités soient maintenues pendant et après leur formation. Ça ressemble donc à une duperie administrative. Ils sont plutôt régis par le décret qui remplace les indemnités de l’agent admis à un concours professionnel qui va en formation par une bourse d’étude bien en deçà des indemnités dont il bénéficiait, alors que sa charge augmente du fait des deux loyers », a poursuivi monsieur Zoungrana.

A l’entendre, certains de leurs membres traineront une dette de près d’un million de francs en allant à la retraite. « Avec la coupure de ses indemnités, il n’est plus question pour l’IEPENF de préparer une retraite paisible. Il entre dans une retraite d’enfer occasionnant des frustrations criardes. Nombre d’encadreurs pédagogiques concernés n’arrivent pas à dormir et cela précipite la survenue des maladies de vieillesse, occasionnées par le stress, du fait de la diminution drastique de leur salaire. Les moins chanceux s’en sont déjà allés et un grand nombre est victime aujourd’hui d’AVC. Il est vrai qu’aucune étude n’a été menée pour savoir s’il y a un lien direct entre les nombreux cas de maladies et de décès enregistrés mais, ceux qui vivent la situation donnent des témoignages glaçants », a révélé le conférencier.

Rama Diallo
Lefaso.net

Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le (...)
Burkina/Justice : Procès pour abus de fonction, (...)
Crise à Air Burkina : Les collèges des délégués du (...)
Burkina : Le CNOSC/BF recommande au gouvernement de (...)
Burkina/École nationale de police : La promotion « (...)
Commerce illégal de pesticides : La DPVC sévit au grand (...)
Soins dentaires : « Tout ce qui se passe dans la cavité (...)
Burkina Faso : Le collège Notre Dame de Kologh-Naba (...)
Consommation d’eau en période de chaleur : « En principe, (...)
Ouagadougou : Au lendemain du lancement d’une campagne (...)
Burkina/Campagne cotonnière 2024-2025 : Le prix du coton (...)
Agriculture : Le plan d’investissement du secteur (...)
Burkina/Paix et cohésion sociale dans la région du Nord : (...)
Gestion intégrée des ressources en eau : L’ONG Eau vive (...)
Burkina/Santé : Des médicaments de rhume déconseillés, (...)
Effondrement d’une dalle à l’aéroport de Donsin : « On (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef suprême des Armées (...)
Filière anacarde : Le projet USDA Food for Progress West (...)
Lycée Marien N’Gouabi : 132 élèves primés pour leurs (...)
Burkina Faso : La CASCA-BF fait des propositions pour (...)
Burkina : La tuberculose demeure un problème de santé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36750


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés