Actualités :: Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés agricoles au cœur (...)

Le secrétaire permanent de la Coordination des politiques sectorielles agricoles, Yassia Kindo, a procédé, ce mercredi 17 avril 2024, au lancement du processus de la mise en œuvre du tableau de bord du commerce et des marchés agricoles de l’Afrique de l’Ouest (AETM Scorecard).

L’objectif global de cet atelier est d’assurer une meilleure appropriation du processus de l’AETM Scorecard par les différentes parties prenantes. Selon le coordonnateur national de l’AETM, Yves Gérard Bazié, le tableau de bord du commerce et du marché agricole vise à mieux documenter le commerce intrarégional des produits agroalimentaires et à renforcer la mise en œuvre des politiques régionales par pays. Ce tableau de bord permettra également, à partir des indicateurs collectés, d’apporter des corrections aux dysfonctionnements qui viendraient à être observés.

Le but ultime étant d’améliorer la sécurité alimentaire et la résilience des populations. « Les échanges entre les différents pays qui nous entourent sont fondamentaux. Quand nous avons des surplus de production, il faut effectivement pouvoir vendre ce surplus de production avec les pays voisins, si la consommation interne est totalement remplie par cette production nationale. Aussi, si nous avons des déficits de production, et s’il y’a des productions que nous ne faisons pas, que nous puissions nous approvisionner auprès de ces pays pour pouvoir répondre aux besoins de la population », a déclaré le coordonnateur national.

Le coordonnateur national de l’AETM, Yves Gérard Bazié

Les activités du tableau de bord du commerce et du marché agricole bénéficient de l’appui financier du Programme de résilience des systèmes alimentaires en Afrique de l’Ouest (PRSA), une initiative multisectorielle conduite par la CEDEAO, le CILSS et le Conseil ouest et centre africain pour la recherche agricole et le développement (CORAF). Cet outil d’analyse a été élaboré dans le cadre de la mise en œuvre de la troisième composante sur l’intégration régionale et le commerce dudit programme.

Les résultats générés par ce tableau de bord devront être utilisés par les décideurs pour influencer les réformes politiques pour la promotion du commerce interrégional des produits agroalimentaires et pour renforcer la mise en œuvre des politiques régionales par les pays. Pour opérationnaliser le tableau de bord et produire régulièrement des informations nécessaires au suivi des performances dans la mise en œuvre nationale des politiques et réglementations régionales, il est prévu une série d’activités dont la collecte des données, l’élaboration d’un rapport pays et le renseignement du tableau de bord.

Vue des participants lors de la cérémonie d’ouverture

C’est dans ce contexte que le présent atelier a été initié. Au plan national, une équipe composée d’acteurs étatiques et non étatiques intervenant dans le domaine du commerce des produits agricoles a été mise en place. « Nous allons collecter un certain nombre d’informations et renseigner une plateforme qui a été conçue à cet effet. Après le renseignement de la plateforme, nous allons rendre compte des indicateurs que nous avons dans ce tableau de bord », a laissé entendre M. Bazié. Il a ajouté que « des plateformes existent dans notre pays mais elles ne sont pas spécifiquement orientées vers les marchés régionaux et le commerce ».

Des acteurs étatiques et non étatiques prennent part à la rencontre

Interpellé sur la stratégie à mettre en œuvre dans le cadre de cette initiative quand on sait que les pays de l’AES (Burkina Faso, Mali et le Niger) se sont retirés de la CEDEAO, Yves Gérard Bazié dira qu’il ne s’agit pas d’une collaboration avec les autres pays. « C’est un outil qui est important pour le Burkina Faso. Parce qu’il pourra orienter nos autorités », a-t-il tranché.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le (...)
Burkina/Justice : Procès pour abus de fonction, (...)
Crise à Air Burkina : Les collèges des délégués du (...)
Burkina : Le CNOSC/BF recommande au gouvernement de (...)
Burkina/École nationale de police : La promotion « (...)
Commerce illégal de pesticides : La DPVC sévit au grand (...)
Soins dentaires : « Tout ce qui se passe dans la cavité (...)
Burkina Faso : Le collège Notre Dame de Kologh-Naba (...)
Consommation d’eau en période de chaleur : « En principe, (...)
Ouagadougou : Au lendemain du lancement d’une campagne (...)
Burkina/Campagne cotonnière 2024-2025 : Le prix du coton (...)
Agriculture : Le plan d’investissement du secteur (...)
Burkina/Paix et cohésion sociale dans la région du Nord : (...)
Gestion intégrée des ressources en eau : L’ONG Eau vive (...)
Burkina/Santé : Des médicaments de rhume déconseillés, (...)
Effondrement d’une dalle à l’aéroport de Donsin : « On (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef suprême des Armées (...)
Filière anacarde : Le projet USDA Food for Progress West (...)
Lycée Marien N’Gouabi : 132 élèves primés pour leurs (...)
Burkina Faso : La CASCA-BF fait des propositions pour (...)
Burkina : La tuberculose demeure un problème de santé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36750


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés