Actualités :: Burkina/Logements sociaux : La SONATUR lance la réception des dossiers des (...)

La Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) a procédé à l’ouverture de la réception des dossiers des parcelles du site de Garango et leur identification dans la région du Centre-est, le lundi 15 avril 2024. Cette cérémonie de réception de dossiers, précédée par la signature du protocole d’accord entre les propriétaires terriens et la SONATUR, a été marquée aussi par une remise de vivres aux Personne déplacées internes (PDI) et vulnérables de la commune.

Après la phase de souscription, l’heure est maintenant au dépôt de dossiers pour acquérir une parcelle. C’est à la mairie de Garango que les potentiels bénéficiaires ont été appelés pour déposer leurs dossiers auprès des techniciens de la SONATUR présents pour la circonstance.

Selon le directeur général de la SONATUR, la cérémonie de lancement des opérations de souscription des parcelles des sites SONATUR de Garango, Orodara et de Tougan, a eu lieu le 25 mars 2024, à Orodara par le ministre de l’urbanisme, des affaires foncières et de l’habitat, Mikaïlou Sidibé. Cette cérémonie du 15 avril qui a réuni la population de Garango au sein de leur mairie, vise à réceptionner les dossiers des populations qui ont passé l’étape de la souscription et procéder aussi à l’identification des parcelles.

« Cette cérémonie se veut un renforcement des liens entre la SONATUR et les populations de Garango », directeur général de la SONATUR, Boureima Ouattara

Pour le compte de la commune de Garango et conformément au protocole d’accord signé entre les propriétaires terriens et la SONATUR, environ 100 parcelles seront disponibles sur le site, a confié le directeur général de la nationale de l’aménagement urbain, Boureima Ouattara.

Les coûts des parcelles varient entre 2,5 millions à 5 millions, a t-il informé. Ce prix, visiblement à la portée du citoyen moyen, a valu son pesant d’ovations. Au delà des bénéficiaires, c’est tout Garango qui gagne, a fait savoir le directeur général de la SONATUR. « La réalisation des projets de ce site constitue une véritable opportunité de développement de la ville de Garango à travers les emplois qui seront générés par les travaux de construction et le démarrage des activités commerciales qui seront de réelles sources de revenus pour la population » a t-il laissé entendre. Mais, il a fallu de longues discussions et des efforts de part et d’autres pour que cette fumée blanche apparaisse finalement au dessus du ‘’pays’’ des Bissa. « L’acquisition de ce site est l’aboutissement d’un long processus, qui a nécessité l’implication et la bonne volonté de tous les acteurs engagés » a t-il indiqué, avant de traduire sa reconnaissance aux populations. « Ce succès commercial témoigne de l’attachement des populations sur toute l’étendue du territoire à nos produits urbanistiques depuis plusieurs années » a t-il poursuivi. Cette politique de logement, selon lui, a été possible grâce aux efforts du gouvernement. « Cette volonté gouvernementale d’offrir des parcelles viabilisées aux populations des communes urbaines du pays, s’inscrit en droite ligne de la nouvelle loi portant sur la promotion immobilière, promulguée le 03 juillet 2023 » a t-il affirmé. Dans son allocution, il aussi a salué l’engagement des autorités administratives, coutumières et religieuses de Garango pour leurs contributions « multiformes » à l’acquisition de ce site. Ce site de Garango en discussion depuis 2005 est bâti sur une superficie de 120 hectares.

Une remise symbolique de vivre aux PDS et personnes vulnérables

Vingt ans durant, c’est le temps mis entre les deux parties, notamment, les propriétaires terriens et la SONATUR, pour s’entendre. C’est avec enthousiasme qu’elles ont signé le protocole d’accord engageant les propriétaires terrains à céder des terrains à la SONATUR. Au nom de ses camarades ( 52 propriétaires terriens) Issa Guingané, a salué la démarche de la SONATUR. Il est prévu l’attribution de deux parcelles à chaque propriétaire terrien selon les clauses du protocole d’accord, nous a confié leur représentant Issa Guingané.

L’un des propriétaires terriens en train de signer le protocole d’accord

En marge de cette activité, la SONATUR est venue au secours des Personnes déplacées internes ( PDI) dans la commune de Garango à travers une remise de vivres. Le don aux PDI et aux personnes vulnérables s’élève à douze millions de francs CFA et s’inscrit dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’entreprise. Il est composé de 200 sacs de riz de 25kg ; 200 de farine de 25kg et 100 cartons de savons. Elle a aussi visité une garderie populaire qu’elle entend réhabiliter et construire la clôture.

Serge Ika Ki
Lefaso.net

Burkina : Le film « Augure » pour lancer le festival (...)
Exposition aux pesticides : « Certains se permettent de (...)
Sachets biodégradables et recyclage de déchets plastiques (...)
Burkina/Santé : Le long combat des malades du lupus qui (...)
Burkina Faso : De fortes pluies attendues en (...)
Dédougou : Un régisseur de morgue condamné à 12 mois de (...)
Arrondissement N° 7 de Ouagadougou : L’expropriation d’un (...)
Aéroport de Donsin : Les infrastructures sous maîtrise (...)
Coopérative militaire et paramilitaire d’épargne et de (...)
Burkina/Réponse humanitaire : Le SPONG et ses (...)
Burkina : Le ministère en charge des transports ouvre un (...)
Ministère de l’Agriculture : Deux projets visant (...)
Dédougou : La stigmatisation, une autre cause du (...)
Ouagadougou : Braquage d’un véhicule de transport de (...)
Crise alimentaire dans la Tapoa : Des personnes (...)
Burkina : Un réseau de présumés auteurs de vol organisé (...)
Ouagadougou : Deux présumés arnaqueurs via WhatsApp dans (...)
Burkina Faso : La crèche maternelle bilingue Notre-Dame (...)
Burkina/“Prix de la Lutte anti-corruption” : La date (...)
Burkina/Recherche scientifique : Maud Saint Larry Maïga (...)
Jubilé d’albâtre des Frères des écoles chrétiennes : Une (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36729


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés