Actualités :: Conférence de zone locale Ouest 2024 : Les « Jaycees » réfléchissent sur leur (...)

A l’occasion de la conférence de zone locale Ouest 2024 (COZOLO Ouest 2024) qui s’est tenue du 11 au 14 avril 2024 à Bobo-Dioulasso, les membres de la Jeune chambre internationale (JCI) ont décidé de réfléchir sur leur contribution au retour de la paix au Burkina Faso. D’où le thème : « Quelle contribution des Jaycees pour un retour définitif de la paix au Burkina Faso ? ». La cérémonie officielle de cette édition a eu lieu, le samedi 13 avril, sous le patronage du ministre en charge de l’environnement, Roger Baro.

Les membres de la Jeune chambre internationale étaient réunis à Bobo-Dioulasso pour la tenue de leur conférence de zone locale Ouest 2024. Cette activité statutaire de la JCI se tient chaque année au mois d’avril, afin de permettre aux acteurs de faire le bilan à mi-parcours de leurs plans d’actions. Pour cette édition, et au regard de la situation nationale du pays, les acteurs ont décidé ainsi de réfléchir sur leur contribution au retour de la paix au Burkina Faso.

Les participants à la COZOLO Ouest 2024 à Bobo-Dioulasso

Placé sous le thème : « Quelle contribution des Jaycees pour un retour définitif de la paix au Burkina Faso ? », cette COZOLO Ouest a permis de poser des problématiques majeures à savoir la participation de la jeunesse dans l’inclusion sociale. Ce, afin de permettre à cette jeunesse de devenir un acteur positif dans la construction d’un Burkina pacifique et prospère. A en croire les premiers responsables de la JCI, « ce thème se veut interpellateur pour les jeunes sur leur rôle moteur pour le développement et la stabilité de notre pays ». Plusieurs activités étaient inscrites au programme dont une assemblée générale, des sessions de formations, un match de gala, une activité de salubrité et de reboisement, un concours de débat et d’art oratoire, le tout couronné par un dîner de gala.

Le ministre en charge de l’environnement, Roger Barro, invitant les jeunes à s’approprier les vertus de la solidarité, du patriotisme, pour construire un Burkina Faso de paix

Pour le patron de la cérémonie, le ministre en charge de l’environnement, Roger Barro, le thème choisi pour cette édition est très pertinent au regard de la situation nationale du pays. Il a affirmé ainsi que la promotion de la paix, de la cohésion sociale est essentielle pour assurer la stabilité et le développement de la nation.

C’est pourquoi il invite les jeunes à s’approprier les vertus de la solidarité, du patriotisme, pour construire un Burkina Faso de paix et de stabilité. « Les jeunes ont aussi mené, en marge de cette conférence, des activités citoyennes telles que la salubrité et le reboisement. Ce sont des actions qui contribuent à la préservation de notre environnement et à la lutte contre le changement climatique », a-t-il souligné.
A l’en croire, tous ces facteurs contribuent également au retour de la paix car, dit-il, « le retour de la paix ce n’est pas seulement aller au front ». Il a par ailleurs exprimé sa gratitude aux Jaycees pour leur engagement envers « ces causes nobles ».

Cette COZOLO représentait ainsi un cadre de retrouvailles, de concertation, d’amitié et de partage entre les jeunes leaders que sont les Jaycees. Elle a réuni ainsi des représentants de l’ensemble des organisations locales et universitaires de la zone Ouest, mais aussi d’autres organisations sœurs. « Son objectif principal était d’évaluer l’impact de la JCI Burkina à travers le pays et procéder à une réorientation des actions futures si nécessaires », a expliqué Ousséni Soré, deputy national 2024, siégeant au nom de la présidente de zone.

Ousséni Soré, deputy national 2024, siégeant au nom de la présidente de zone, expliquant les objectifs de la COZOLO Ouest 2024

Au cours de cette COZOLO, les acteurs ont pu faire le bilan des activités menées durant le premier trimestre de 2024 dans plusieurs domaines. Toute chose qui réjouit Ousséni Soré. Cette année, ce sont au total 23 nouveaux membres qui ont été accueillis au sein de la JCI. Ces derniers ont été intronisés au cours de la cérémonie officielle. Baptisée « Discipline », cette promotion a eu pour parrain, le sénateur Siaka Coulibaly qui leur a prodigué des conseils. Rebecca Conkobo, prenant la parole au nom des nouveaux membres de la JCI, s’est réjouie d’intégrer la grande famille de la JCI. Elle pense pouvoir apporter de sa personne et de son temps à la réalisation des activités de la JCI. « En tant que femme, nous avons un combat digne à mener pour la représentativité des femmes au sein de l’organisation », a-t-elle indiqué.

Présente à cette cérémonie, la vice-présidente internationale JCI assignée à la JCI Burkina, Rabiatou Mamoudou, a exprimé sa fierté et a félicité les Jaycees pour toutes ces activités qui, selon elle, ont des impacts dans la communauté. « J’ai assisté aux différentes activités et j’avoue que toutes les actions cadrent avec le plan d’action de la JCI », se réjoui Rabiatou Mamoudou. Cette cérémonie a connu la présence du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Mariama Konaté/Gnanou et le vice-président du conseil régional des Hauts-Bassins, Mahamoudou Barry, représentant le parrain Al Assane Sienou.

La vice-présidente internationale JCI assignée à la JCI Burkina, Rabiatou Mamoudou, a exprimé sa fierté et a félicité les Jaycees pour toutes ces activités

Le représentant du parrain a aussi salué la pertinence du thème de cette édition au regard du contexte du pays. Il a félicité également les Jaycees pour leurs efforts consentis pour promouvoir la paix et l’harmonie au Burkina Faso. Mahamoudou Barry a invité tous les acteurs à être des artisans de paix dans leur vie quotidienne.
La Jeune chambre internationale (JCI) est une organisation de jeunes citoyens actifs, présente dans plus de 110 pays dont le Burkina Faso.

Elle a pour mission d’offrir aux jeunes des opportunités de développement du leadership en leur donnant la capacité de créer des changements positifs. Sa vision est d’être le principal réseau mondial de jeunes leaders. La JCI Burkina Faso compte 16 organisations locales et universitaires membres qui sont reparties en deux zones, à savoir la zone Est et la zone Ouest.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Burkina : Le film « Augure » pour lancer le festival (...)
Exposition aux pesticides : « Certains se permettent de (...)
Sachets biodégradables et recyclage de déchets plastiques (...)
Burkina/Santé : Le long combat des malades du lupus qui (...)
Burkina Faso : De fortes pluies attendues en (...)
Dédougou : Un régisseur de morgue condamné à 12 mois de (...)
Arrondissement N° 7 de Ouagadougou : L’expropriation d’un (...)
Aéroport de Donsin : Les infrastructures sous maîtrise (...)
Coopérative militaire et paramilitaire d’épargne et de (...)
Burkina/Réponse humanitaire : Le SPONG et ses (...)
Burkina : Le ministère en charge des transports ouvre un (...)
Ministère de l’Agriculture : Deux projets visant (...)
Dédougou : La stigmatisation, une autre cause du (...)
Ouagadougou : Braquage d’un véhicule de transport de (...)
Crise alimentaire dans la Tapoa : Des personnes (...)
Burkina : Un réseau de présumés auteurs de vol organisé (...)
Ouagadougou : Deux présumés arnaqueurs via WhatsApp dans (...)
Burkina Faso : La crèche maternelle bilingue Notre-Dame (...)
Burkina/“Prix de la Lutte anti-corruption” : La date (...)
Burkina/Recherche scientifique : Maud Saint Larry Maïga (...)
Jubilé d’albâtre des Frères des écoles chrétiennes : Une (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36729


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés