Actualités :: Burkina/Politique nationale de développement : Les acteurs se penchent sur (...)

Le comité technique national de la politique nationale de développement (CTN/PND) a tenu sa session ordinaire. La cérémonie d’ouverture de cette session ordinaire a été présidée par le secrétaire général du ministère en charge de l’économie et de la prospective, Vieux Abdoul Rachid Soulama. C’était ce vendredi 12 avril 2024 à Ouagadougou.

Au cours de cette session ordinaire, il sera question d’apprécier le rapport de performance annuelle 2023 de mise en œuvre de la politique nationale de développement, a souligné le secrétaire général du ministère en charge de l’économie, Vieux Rachid Soulama, dans son discours d’ouverture. Ce, à travers le niveau d’exécution de la tranche annuelle du plan d’action pour la stabilisation et le développement.

En plus de ces aspects, il sera aussi question d’identifier les difficultés majeures rencontrées et à dégager les perspectives pour la période 2024-2026, et enfin à formuler les recommandations à soumettre au comité national de pilotage en vue de lever les difficultés et d’engranger davantage de résultats.
Poursuivant son discours, le secrétaire général a en outre expliqué que La PND s’opérationnalise à travers le plan d’action pour la stabilisation et le développement s’articulant autour de quatre piliers.

Vieux Rachid Soulama

Lesquels piliers se traduisant par la lutte contre le terrorisme, la restauration de l’intégrité du territoire, la réponse à la crise humanitaire, la refondation de l’État et l’amélioration de la gouvernance qui se sont exécutés dans un contexte difficile sur le terrain.
Mais malgré les difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre sur le terrain, plusieurs résultats ont été engrangés et le bilan global de l’exécution physique des quatre piliers fait état de 73,39 % sur une réalisation financière de 59,21%, selon les acteurs.

Au nombre des résultats engrangés, notamment dans la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité territoriale, il faut citer, entre autres, l’intensification de la lutte contre la criminalité et le grand banditisme avec la baisse du nombre d’agressions/attaques à main armée enregistrées sur le territoire qui est passée de 832 cas en 2022 à 655 en 2023. Toujours dans ce volet, les acteurs parlent également de la réouverture de six services de police, cinq sièges de circonscription administratives, un siège de collectivité territoriale et deux juridictions grâce à l’intervention des FDS et des VDP et autres.

S’agissant de la réponse humanitaire, l’on parle de la dotation d’articles ménages essentiels à 39 718 bénéficiaires, l’aménagement de 275 hectares de terres agricoles et l’octroi d’intrants agricoles au profit de 37 000 agriculteurs.

Une vue partielle des participants

En ce qui concerne le volet de la promotion de l’emploi décent et de la protection sociale pour tous, à savoir les jeunes et les femmes, les résultats du 31 décembre 2023 portent sur plusieurs aspects. Il s’est agi en effet du renforcement de la protection des enfants en difficultés, à travers la prise en charge de 8 857 enfants victimes de violence, dont 5 187 filles et l’adoption de six décrets d’application de la loi portant sur le régime d’assurance maladie universelle.

Toutefois, les acteurs ont indiqué que la mise en œuvre de tous ces résultats ne sont pas faits sans difficulté. Au titre des difficultés, ils parlent de l’insuffisance des crédits budgétaires, les lourdeurs dans le processus de contractualisation et celle relative à la mobilisation et la sécurisation du foncier pour la réalisation des investissements.
Parlant des perspectives prévues dans la période 2024-2026, il sera question de poursuivre les actions de reconquête du territoire national, d’accélérer la réinstallation des PDI et des services de l’État, consolider les actions de résilience au plan humanitaire.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le (...)
Burkina/Justice : Procès pour abus de fonction, (...)
Crise à Air Burkina : Les collèges des délégués du (...)
Burkina : Le CNOSC/BF recommande au gouvernement de (...)
Burkina/École nationale de police : La promotion « (...)
Commerce illégal de pesticides : La DPVC sévit au grand (...)
Soins dentaires : « Tout ce qui se passe dans la cavité (...)
Burkina Faso : Le collège Notre Dame de Kologh-Naba (...)
Consommation d’eau en période de chaleur : « En principe, (...)
Ouagadougou : Au lendemain du lancement d’une campagne (...)
Burkina/Campagne cotonnière 2024-2025 : Le prix du coton (...)
Agriculture : Le plan d’investissement du secteur (...)
Burkina/Paix et cohésion sociale dans la région du Nord : (...)
Gestion intégrée des ressources en eau : L’ONG Eau vive (...)
Burkina/Santé : Des médicaments de rhume déconseillés, (...)
Effondrement d’une dalle à l’aéroport de Donsin : « On (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef suprême des Armées (...)
Filière anacarde : Le projet USDA Food for Progress West (...)
Lycée Marien N’Gouabi : 132 élèves primés pour leurs (...)
Burkina Faso : La CASCA-BF fait des propositions pour (...)
Burkina : La tuberculose demeure un problème de santé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36750


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés