Actualités :: Burkina : Un dialogue pour relever les défis des secteurs de l’éducation et de (...)

Face à la crise multisectorielle que traverse le Burkina Faso, le Cadre sectoriel de dialogue éducation et formation (CSD-EF) a été organisé ce mardi 27 février 2024, à Ouagadougou, pour relever les défis des domaines de l’éducation et de la formation. L’évènement a été placé sous la présidence du ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Jacques Sosthène Dingara, et en présence du ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, Aboubakar Savadogo.

Le Cadre sectoriel de dialogue éducation et formation (CSD-EF) constitue, selon le ministre de l’éducation, Jacques Sosthène Dingara, un espace efficace pour le renforcement du dialogue avec tous les acteurs. Cela, afin de construire une résilience réelle du secteur de planification, et partant, du pays face aux différents défis.

Pour ce faire, la présente session va analyser les performances réalisées en 2023 dans le cadre du plan sectoriel de la transition. Il va aussi permettre de passer en revue les insuffisances enregistrées dans la mise en œuvre des actions, et d’ajuster les stratégies ainsi que les actions à mener pour atteindre les résultats programmés sur la période 2024-2026.

« Nous voulons réformer l’éducation et la formation à la hauteur des ambitions et des défis auxquels fait face notre pays », Jacques Sosthène Dingara, ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales

Les acquis engrangés

D’ores et déjà, le ministre de l’éducation souligne qu’au cours de l’année 2023, l’engagement et la conjugaison des efforts de tous, ont permis d’engranger des résultats importants malgré le contexte particulièrement difficile que traverse le pays des hommes intègres.

En témoignent, présente-t-il, les taux de réalisation physique et financière du Plan d’action pour la stabilisation et le développement (PA-SD) dans le secteur, qui sont respectivement de 86,67% et de 71,88%.

Les actions qui ont concouru à l’atteinte de ces taux sont entre autres : le développement d’une stratégie de réponse à l’éducation en situation d’urgence, l’octroi de subventions à 750 élèves déplacés internes (EDI), le renforcement des capacités de 2 014 enseignants en appui psychosocial (APS) et autres thématiques en lien avec l’éducation en situation d’urgence.

Vue des participants au Cadre sectoriel de dialogue éducation et formation

À cela s’ajoutent l’élaboration et la validation du livre blanc de l’enseignement supérieur et de la recherche, la formation aux métiers de 4 993 personnes en âge de travailler sur financement du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA). Aussi, il est enregistré la construction de nouvelles salles de classe complémentaires ainsi que la réhabilitation des infrastructures éducatives endommagées des zones reconquises dans les établissements d’enseignement et de formation technique et professionnel.

Parmi les acquis, il est également noté la construction de cinq lycées scientifiques régionaux, la construction d’un espace numérique ouvert, et l’acquisition d’ordinateurs à prix subventionnés au profit des étudiants.

« Nous restons engagés à côté du gouvernement pour avancer », Adama Traoré, représentant des partenaires techniques et financiers

Dans ce bilan dressé par le ministre de l’éducation, l’on retient en outre, la révision à la baisse des contributions de certains partenaires du Compte d’affectation spécial du trésor/Fonds de soutien au développement de l’enseignement de base (CAST/FSDEB) et le retrait d’autres contributeurs.

Les défis à relever

Malgré les actions couronnées de succès sus-citées, plusieurs défis restent à relever en vue d’accroître l’offre, améliorer la qualité de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la formation, en adéquation avec les besoins de l’économie. Au nombre des défis à relever, l’on retient notamment la mise en place d’un dispositif efficace pour apporter une réponse urgente à la situation des élèves déplacés internes et la digitalisation du système éducatif afin de disposer grâce aux outils numériques, des ressources éducatives accessibles à tous, même dans les zones à forts défis sécuritaires.

« Notre tendance va être d’avoir le maximum de jeunes dans le dispositif de formation professionnelle », Aboubakar Savadogo, ministre des sports, de la jeunesse, et de l’emploi

Cette rencontre s’est tenue dans un contexte où le Burkina Faso a récemment été victime d’attaques terroristes notamment dans les régions de l’Est et du Sahel. De ce fait, le ministre de l’éducation a eu une pensée pieuse lors de son discours, à l’égard des familles endeuillées. Il a souhaité un prompt rétablissement aux blessées et a rendu un vibrant hommage à la fois aux forces combattantes engagées au front et à ses collègues exerçant dans les zones à fort défi sécuritaire, ainsi qu’à toute la population consentant le sacrifice pour un retour de la paix dans le pays.
« J’ai une pensée particulière pour notre collègue Souleymane Korma de l’école ESSAKANE Village, resté sous les balles assassines le dimanche 25 février dernier », a regretté Jacques Sosthène Dingara, demandant à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire du disparu.

Le CSD-EF représente une étape cruciale dans la consolidation des efforts visant à améliorer le système éducatif au Burkina Faso. En favorisant la collaboration et la coordination entre les différents acteurs, cet événement contribue à bâtir un avenir meilleur pour les générations présentes et futures, et à promouvoir le développement socio-économique dans le pays.

Hamed Nanéma
Lefaso.net

Burkina/Insecurité : Après le ravitaillement de Djibo, un (...)
Koudougou : Le ministère des Infrastructures outille les (...)
Burkina/Justice : 36 mois de prison dont 18 ferme pour (...)
Burkina : Les avocats persistent pour la libération de (...)
Fête du Ramadan 2024 : Des prières recommandées à Dédougou (...)
Burkina : Vaccination de routine contre quatorze (...)
Burkina/Politique nationale de développement : Les (...)
Bobo-Dioulasso : Lancement des activités additionnelles (...)
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de (...)
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)
Burkina : La plateforme ePhyto pour une délivrance (...)
Burkina : L’Association burkinabè des consommateurs de (...)
Burkina/Système de santé : Les directeurs régionaux en (...)
Burkina : 215 767 ménages pauvres et personnes (...)
Burkina/Travail des enfants : 31,9% des enfants (...)
Santé/Alimentation : Ces aliments qui boostent la (...)
Ouagadougou : Le mouvement SENS annule son sit-in après (...)
Burkina/Message de Ramadan : “Ceux qui pensent qu’ils (...)
Vaccination de routine : : 14 vaccinations
Burkina : Un camion citerne pour dissimuler des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36393



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés