Actualités :: Burkina / Campagne de vaccination contre la rougeole : Tout se passe bien à (...)

La vaccination contre la rougeole et la rubéole a débuté dans les districts les plus touchés le lundi 26 février 2024 et prendra fin le 3 mars 2024. Ce mardi 27 février, le ministre de la santé et de l’hygiène publique Dr Robert Kargougou et ses collaborateurs se sont rendus au centre médical de Nagrin à Ouagadougou pour superviser ladite campagne.

Le Burkina Faso fait face depuis quelques semaines à une épidémie de rougeole. Selon le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Robert Kargougou, depuis le début de l’année, ce sont plus de 1 600 cas de rougeole qui ont été enregistrés. Pour contrer cette flambée de rougeole, le ministère de la Santé a initié une campagne de vaccination qui a débuté le 26 février dans les neuf districts les plus touchés répartis dans les régions du Centre, du Centre-nord, du Nord et de la Boucle du Mouhoun. La campagne concerne les enfants âgés de 9 à 59 mois. C’est pour s’assurer du bon déroulement de la campagne de vaccination que le ministre a effectué le déplacement au centre médical de Nagrin dans le district sanitaire de Boulmiougou, ce 27 février 2024.

« En tant que ministre de la santé, il était important que j’effectue cette sortie de terrain pour m’assurer de ce que cette vaccination qui est extrêmement importante pour casser l’épidémie se passe bien. Là au CM de Nagrin, nous nous sommes rendus compte de ce que les équipes sont mobilisées, sont très bien organisées. On a un programme de vaccination, les vaccins sont disponibles, les agents de santé ont été formés, la sensibilisation est passée et donc véritablement, les choses se passent bien. Selon le bilan du premier jour déjà, la couverture vaccinale des enfants cibles de 9 mois à 59 mois ressort autour de 20%. Donc nous sommes sûrs qu’au soir de la campagne, d’ici une semaine, nous allons couvrir l’ensemble des enfants cibles », a laissé entendre le ministre.

Le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Robert Kargougou satisfait du déroulement de la campagne de vaccination à Nagrin.

Pour se donner les chances d’atteindre toutes les cibles, plusieurs stratégies sont mises en œuvre. Il s’agit de la stratégie fixe qui consiste à ce que les enfants soient conduits par leurs parents au centre de santé le plus proche pour bénéficier de la vaccination. A cela s’ajoute la stratégie avancée selon laquelle les agents de santé se déportent sur les sites situés à plus de 5 km du centre de santé pour vacciner les enfants. Il y a également une stratégie mobile, qui consiste à rejoindre les enfants où ils se trouvent. « Dès que nous avons des concentrations d’enfants cibles de la campagne, des équipes s’y déportent, au niveau des gares ou d’autres points pour pouvoir les vacciner. Donc nous combinons les stratégies actives de vaccination pour pouvoir être efficaces à l’effet de couvrir le maximum d’enfants », explique Dr Kargougou.

Les ASBC engagés pour la réussite de la campagne de vaccination

Pour atteindre l’objectif de vacciner le maximum d’enfants de 5 à 59 mois, le ministère de la Santé peut compter sur les volontaires nationaux, agents de santé à base communautaires (ASBC). Noëllie Nikièma est l’une d’eux. Agent de santé à base communautaire à Nagrin, elle s’investit dans la sensibilisation afin d’amener tous les parents à adhérer à la vaccination, surtout que dans son quartier, la rougeole sévit. Elle souligne en effet que dans une concession, il arrive qu’on trouve cinq enfants atteints de rougeole. Il est donc important que les enfants bien portants se fassent rapidement vacciner. « Sur le terrain, on rencontre les parents et on essaie de les convaincre que la santé avant tout. Et surtout nous les mamans, nous devons prendre la santé de nos enfants à bras-le-corps. Il y a certaines qui refusent au début, mais au finish, on arrive à les convaincre de venir vacciner leurs bébés. Sinon sur le terrain ce n’est pas simple, mais avec la sensibilisation, ça va », a souligné Noélie. Elle-même maman d’une fillette de 15 mois, n’a pas hésité à faire vacciner son enfant, pour dit-elle la protéger davantage.

Noëllie Nikièma, ASBC souligne qu’elle mène la sensibilisation pour que les parents fassent vacciner leurs enfants.

Angèle Compaoré/Yaguibou, convaincue de l’importance de la vaccination, a, elle aussi effectué le déplacement au CM de Nagrin pour faire vacciner ses jumeaux de 20 mois contre la rougeole et la rubéole, qui elle le souligne peut causer la mort. D’où son appel à toutes les mamans de faire vacciner leurs enfants.

Angèle Compaoré/Yaguibou appelle les parents à faire vacciner leurs enfants contre la rougeole.

Pour rappel, la rougeole est une maladie très contagieuse qui se manifeste par une fièvre élevée, l’éruption cutanée (tâches rouges et plates qui apparaissent d’abord sur la tête, le visage et le cou avant de s’étendre sur le reste du corps), le nez et les yeux qui coulent, la toux dans certains cas, les yeux rouges (conjonctivite), le signe de Koplick (tâches bleutées à l’intérieur des joues), la diarrhée. Devant un de ces symptômes, il faut se rendre immédiatement dans le centre de santé le plus proche pour une prise en charge adéquate, car les symptômes généralement sont bénins et s’ils sont correctement pris en charge, on guérit de la rougeole. Il faut également isoler le malade pour éviter qu’il contamine d’autres personnes.


Lire aussi : Burkina / Épidémie de rougeole : 1 269 cas suspects depuis le début de l’année 2024


Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Burkina/Insecurité : Après le ravitaillement de Djibo, un (...)
Koudougou : Le ministère des Infrastructures outille les (...)
Burkina/Justice : 36 mois de prison dont 18 ferme pour (...)
Burkina : Les avocats persistent pour la libération de (...)
Fête du Ramadan 2024 : Des prières recommandées à Dédougou (...)
Burkina : Vaccination de routine contre quatorze (...)
Burkina/Politique nationale de développement : Les (...)
Bobo-Dioulasso : Lancement des activités additionnelles (...)
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de (...)
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)
Burkina : La plateforme ePhyto pour une délivrance (...)
Burkina : L’Association burkinabè des consommateurs de (...)
Burkina/Système de santé : Les directeurs régionaux en (...)
Burkina : 215 767 ménages pauvres et personnes (...)
Burkina/Travail des enfants : 31,9% des enfants (...)
Santé/Alimentation : Ces aliments qui boostent la (...)
Ouagadougou : Le mouvement SENS annule son sit-in après (...)
Burkina/Message de Ramadan : “Ceux qui pensent qu’ils (...)
Vaccination de routine : : 14 vaccinations
Burkina : Un camion citerne pour dissimuler des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36393



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés