Actualités :: Crise sécuritaire au Burkina : La population de Kompienga réclame un (...)

Dans un message adressé au président de la Transition parvenu à Lefaso.net ce vendredi 23 février 2024, la population de la commune de Kompienga (région de l’Est) fait l’état de sa situation d’urgence. « Nous avons faim », crie la population, qui rappelle que le dernier convoi de ravitaillement dans cette commune date d’août 2023. « Les semaines passées les populations se contentaient du soja mais actuellement aucune denrée, pas de feuilles sauvages, ni de légumes. Imaginons la suite », expose la population. Toutefois, cette population réaffirme son « engagement à soutenir la Transition pour la reconquête intégrale du territoire ».

MESSAGES DE LA POPULATION DE LA COMMUNE DE KOMPIENGA A SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DU FASO

Son Excellence le CAPITAINE IBRAHIM TRAORÉ, Président de la Transition, Chef de l’état, Chef Suprême des Armées,

La population de Kompienga est sortie massivement ce jour 22 févier 2024 pour vous adresser deux (2) Messages :

Primo,

Nous sommes sortis pour marquer une fois de plus notre soutien indéfectible à la transition dont vous presidez au bonheur de tous les Burkinabès.

Nous sommes très reconnaissants de ce que la Transition a déjà fait pour notre province, la Kompienga et renouvelons nos sincères remerciements aux autorités.

Nous sommes déterminés dans la Résilience et dans la Résistance à soutenir la Transition à faire cette guerre qui nous a été imposée par les Groupes Armées Terroristes depuis presqu’une décennie.

Excellence Monsieur le Président du Faso,

Malgré certaines adversités, nos FDS et VDP sont à féliciter pour leurs victoires déjà répétées sur l’ennemi.

Ils ont prouvé et continuent de prouver leur montée en puissance, et les ennemis en savent beaucoup car Kompienga ville est devenu un véritable enfer pour eux.

Comme vous l’avez toujours répété :’’ Aujourd’hui les terroristes peuvent venir nous attaquer certes, mais ils ne peuvent pas repartir sains et saufs."" Kompienga n’a pas dérogé à cette règle.

Secondo

Excellence Monsieur le Président du Faso,

La population de Kompienga est meurtrie par la faim et si rien n’est fait a l’immédiat le pire serait inévitable.

Le dernier convoi date d’ Août 2023 et à l’heure où nous nous adressons à votre Excellence, il manque du tout à Kompienga jusqu’au savon.

Les semaines passées les populations se contentaient du soja mais actuellement aucune denrée, pas de feuilles sauvages, ni de légumes. Imaginons la suite.

Excellence Monsieur le Président du Faso,

Nous avons faim

Nous avons faim

Et, Nous réclamons un ravitaillement dans l’urgence.

Nous en appelons ainsi à une prise en compte urgente de nos cris de Coeur car il nous manque des mots pour décrire la situation alimentaire catastrophique qui prévaut dans la province de la Kompienga actuellement.

Il n’est pas du coutume d’un Burkinabè de crier la faim mais, situation oblige. La population a longtemps attendu et continue d’attendre.

Excellence Monsieur le Président du Faso,

Nous avons exprimé notre soutien à la transition, et notre besoin vital, mais,

Nous rappelons à l’opinion national que notre situation ci dessus décrite ne saurait en aucun cas être une opportunité pour les ennemis car, nous sommes déterminés à combattre contre vents et marées, jusqu’ à notre retour dans nos villages pour exploiter nos terres dans la quiétude et nourrir nos enfants.

Nous ne saurions terminer nos propos sans renouveler nos doléances que nous avons déjà exprimées il ya quelques mois de cela.

1- La réouverture du Centre Médical, l’approvisionnement des dépôts pharmaceutiques et l’augmentation du personnel.

2- L’installation des boutiques témoins de la SONAGES

3 - une opération spéciale pour l’ouverture des voies et la reconquête de la province afin de permettre le retour de l’administration et de nos déplacés internes dans leurs villages.

Nous, population de Kompienga, réaffirmons notre engagement à soutenir la Transition , pour la Reconquête intégrale du territoire et pour la conduite du peuple vers une indépendance réelle et le bonheur.

QUE LA PROVINCE LA KOMPIENGA SOIT URGEMMENT RAVITAILLEE

VIVE LE CAPITAINE IBRAHIM TRAORÉ

VIVE LA TRANSITION

A BAS L’IMPÉRIALISME

QUE DIEU PROTÈGE LE BURKINA FASO

LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCONS.

Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)
Burkina/Logements sociaux : La SONATUR lance la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Résistance aux antimicrobiens dans la chaîne alimentaire (...)
Sortir du régime militaire, gagner la Paix et engager la (...)
Ouagadougou / Vente de fourrage : Une activité qui « (...)
Burkina/ENAM : Bientôt six modules de formation dans le (...)
Conférence de zone locale Ouest 2024 : Les « Jaycees » (...)
Unité de recherche clinique de Nanoro : Un centre de (...)
Dédougou : Une conférence de presse de soutien à la (...)
Burkina/Aide humanitaire : La ville de Gayéri à nouveau (...)
Conseil constitutionnel : Trois nouveaux membres prêtent (...)
Burkina Faso : L’Association Burkinabè pour le bien-être (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36414



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés