Actualités :: Burkina / Épidémie de rougeole : 1 269 cas suspects depuis le début de l’année (...)

Maladie virale très contagieuse, la rougeole sévit actuellement au Burkina Faso. À la semaine 6 de l’année 2024 (1er janvier au 10 février), le pays a déjà enregistré 1 269 cas suspects de rougeole avec malheureusement quatre décès, alors qu’au cours de toute l’année 2023, le Burkina avait enregistré 2 190 cas suspects dont 960 cas confirmés et cinq décès.

La flambée des cas de rougeole a conduit à l’activation du Corus (Centre d’opérations de réponse aux urgences sanitaires) afin de lutter efficacement contre cette épidémie qui touche essentiellement les enfants de moins de 5 ans dans six districts sanitaires que sont les districts de Bogodogo et de Boulmiougou dans la région du Centre, le district de Ouahigouya dans le Nord, celui de Tougouri dans le Centre-Nord et les districts de Solenzo et de Boromo dans la Boucle du Mouhoun.

Pour contrer l’épidémie, une campagne de vaccination nationale est prévue. Pour les districts sanitaires les plus touchés, la vaccination contre la rougeole débutera le 26 février et pour le reste du pays, elle devrait débuter le 15 mars et va concerner plus de 3 400 000 enfants âgés de 9 à 59 mois. La Direction de la prévention par les vaccinations et la Direction de la protection de la santé de la population ont par ailleurs mis à la disposition des agents de santé, de la documentation pour standardiser la prise en charge de la rougeole à tous les niveaux du système de santé.

Le ministère de la Santé travaille également à renforcer la communication autour de cette maladie ; et c’est ce à quoi répond la rencontre organisée ce samedi 17 février 2024 au profit des journalistes de la région du Centre avec l’appui de la Croix-Rouge burkinabè. Il s’agit, à travers cette rencontre, de les outiller sur la situation de la rougeole au Burkina, afin qu’ils puissent accompagner la riposte. Les autorités sanitaires mènent aussi des actions pour désengorger les formations sanitaires qui reçoivent le plus de cas, afin de rompre la chaîne de transmission. « Nous pensons qu’avec ces actions, non seulement nous pourrons rompre la chaîne de transmission de la rougeole dans notre pays, mais nous pourrons davantage renforcer la protection de ceux qui ne sont pas touchés », a laissé entendre le directeur de la protection de la santé de la population, Dr Hamed Sidwaya Ouédraogo.

Les symptômes de la rougeole

La rougeole est une maladie virale qui se transmet par voie aérienne (lorsque le malade tousse, éternue, se mouche, crache) ou par contact direct (embrassades, utilisation des mêmes verres et couverts, etc.). L’une des raisons de la flambée de la rougeole est la faible couverture vaccinale. Comme l’explique le directeur de la protection de la santé de la population, Dr Hamed Sidwaya Ouédraogo, « les épidémies, en ce qui concerne les maladies évitables par la vaccination, s’expliquent par l’insuffisance de couverture vaccinale des populations (...), les déplacements de populations et les accès limités aux services de santé dans certaines zones. Quand vous prenez Tougouri, c’est une zone dont l’accès est difficile et ce n’est pas évident que la population même avec la volonté puisse se déplacer pour se faire vacciner. »

Les journalistes sont invités à accompagner la riposte.

Les principaux signes de la rougeole sont une fièvre élevée, l’éruption cutanée (tâches rouges et plates qui apparaissent d’abord sur la tête, le visage et le cou avant de s’étendre sur le reste du corps), le nez et les yeux qui coulent, la toux dans certains cas, les yeux rouges (conjonctivite), le signe de Koplick (tâches bleutées à l’intérieur des joues), la diarrhée. Devant un de ces symptômes, il faut se rendre immédiatement dans le centre de santé le plus proche pour une prise en charge adéquate, car les symptômes généralement sont bénins et s’ils sont correctement pris en charge, on guérit de la rougeole. Il faut également isoler le malade pour éviter qu’il contamine d’autres personnes.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)
Burkina/Logements sociaux : La SONATUR lance la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Résistance aux antimicrobiens dans la chaîne alimentaire (...)
Sortir du régime militaire, gagner la Paix et engager la (...)
Ouagadougou / Vente de fourrage : Une activité qui « (...)
Burkina/ENAM : Bientôt six modules de formation dans le (...)
Conférence de zone locale Ouest 2024 : Les « Jaycees » (...)
Unité de recherche clinique de Nanoro : Un centre de (...)
Dédougou : Une conférence de presse de soutien à la (...)
Burkina/Aide humanitaire : La ville de Gayéri à nouveau (...)
Conseil constitutionnel : Trois nouveaux membres prêtent (...)
Burkina Faso : L’Association Burkinabè pour le bien-être (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36414



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés