Actualités :: Burkina /Santé : Le CHU Yalgado Ouédraogo a rendu hommage aux professeurs (...)

Le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo a organisé une cérémonie d’hommage en l’honneur de trois de ses éminents spécialistes ce vendredi 16 février 2024 à Ouagadougou.

Il s’agit de Pr Blandine Thiéba, cheffe sortante du département de gynécologie obstétrique, du Pr Alain Bougouma, directeur de la prospective hospitalo-universitaire et de la coopération, chef sortant du centre d’endoscopie digestive et interventionnelle et du Pr Nazinigouba Ouédraogo, général de brigade, chef sortant du département d’anesthésie- réanimation.

Pour Ousmane Néré, directeur du CHU Yalgado Ouédraogo, pendant ces trente dernières années, ces trois baobabs ont donné le sourire, la vie et l’espoir à plusieurs familles. « A l’endroit de nos illustres professeurs, je voudrais saluer les efforts remarquables que vous avez consenti dans la prise en charge directe des patients. Je voudrais me faire leur porte-parole pour vous dire merci et vous traduire toute leur gratitude. Je voudrais ensuite saluer votre patriotisme au regard de votre renommée internationale. Vous aurez pu choisir d’exercer ailleurs, mais vous avez choisi votre patrie car vous avez l’amour des Burkinabè. Vous avez beaucoup œuvré pour la formation des cadres au niveau médical et soyez rassurés que la relève sera assurée. Merci pour tout ce que vous avez investi dans le cadre de la formation de nos compétences au plan médical », a indiqué Ousmane Néré, directeur du CHU Yalgado Ouédraogo.

À entendre Pr Blandine Thiéba, cela fait déjà cinq mois qu’ils sont admis à la retraite et ont été invités à une cérémonie d’hommage en leurs noms.
« Nous n’avons certes pas tout réussi, mais nous avons tout donné. Nous remercions nos collaborateurs et collaboratrices qui nous ont aidés à atteindre des résultats tangibles durant cette trentaine d’années. Merci à nos patients à qui nous souhaitons de recouvrer une santé de fer. À nos successeurs, nous souhaitons beaucoup de courage parce que le travail n’est pas facile. Et plein de succès à eux afin qu’ils fassent mieux que nous », a-t-elle expliqué.

Pr Blandine Thiéba, cheffe sortante du département de gynécologie-obstétrique

Chacun de ces baobabs a marqué le monde de la médecine à travers son parcours. Pr Nazinigouba Ouédraogo a occupé plusieurs postes à savoir le poste de professeur titulaire en anesthésie-réanimation. Sur le plan militaire, il a été médecin sous-lieutenant, il a terminé médecin général de brigade. Au niveau des fonctions, il a commencé comme médecin-chef à l’infirmerie de garnison de Pô et il a terminé comme conseiller technique du ministre de la défense et des anciens combattants. Dans l’enseignement supérieur, il a terminé comme Pr titulaire mais il a été promoteur et coordonnateur du DES de réanimation, d’anesthésie et animation, entre autres.

Pr Nazinigouba Ouédraogo, général de brigade, chef sortant.du département d’anesthésie-réanimation

Pr Blandine Thiéba, cheffe sortante du département de gynécologie, a également occupé plusieurs postes à savoir le poste de cheffe de département en gynécologie obstétrique au niveau de l’UFR sciences de la santé et au niveau du CHU. Elle a coordonné l’enseignement de la gynécologie obstétrique. De 2021 à 2023 elle a assuré la présidence de la commission médicale. Elle était également membre du Conseil national de santé, présidente du conseil d’administration de l’Ecole nationale de santé publique de 2019 à 2023. Elle a été enseignante dans plusieurs écoles et universités. C’est une personne ressource dans 19 structures.

Pr Alain Bougouma, directeur sortant de la prospective hospitalo-universitaire et de la coopération, a occupé aussi plusieurs fonctions à savoir le poste de directeur de la prospective hospitalo-universitaire et de la coopération au CHU Yalgado Ouédraogo. Il a été également coordinateur des enseignements d’hépato-gastroentérologie à l’université Joseph Ki-Zerbo, à l’université saint Thomas d’Aquin, à l’université de Ouahigouya. Il a été membre du jury au niveau du CAMES des 17e, 18e, 19e, et 20e concours.
Il est auteur d’ouvrages sur la pathologie ano-rectale en milieu hospitalier à Ouagadougou.

Pr Alain Bougouma, directeur de la prospective hospitalo-universitaire et de la coopération, chef sortant du centre d’endoscopie digestive et interventionnelle

Carine Daramkoum
Lefaso.net

Burkina / Santé communautaire : La stratégie nationale (...)
Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés