Actualités :: Burkina/ Évaluation des membres du gouvernement : Bassolma Bazié réalise un (...)

Le Premier ministre Dr Apollinaire Kyélèm procède, depuis le 15 février 2024, à l’évaluation des membres de son gouvernement. Ils ont été évalués selon les objectifs qui leur ont été assignés pour l’année 2023. Le ministre en charge de la fonction publique, du travail et de la protection sociale Bassolma Bazié, a effectué 81,85% de la tâche qui lui a été confiée.

En 2022, Bassolma Bazié a réalisé un taux de 61,64% des objectifs qui lui avaient été assignés. Pour l’année 2023, le ministre en charge de la fonction publique a fait un progrès important dans l’atteinte de ses objectifs. « Sur 31 objectifs assignés, 26 ont été exécutés de façon très satisfaisante. C’est-à-dire que le taux d’exécution balance entre 90 et 100% », a notifié M. Bazié.

Selon le ministre, les objectifs qui n’ont pas atteint un taux de réalisation de 50% sont au nombre de cinq. « Ils se justifient avec des éléments précis. Par exemple, si vous prenez l’organisation des concours, on dit que pour avoir 100%, il faut que l’ensemble des résultats des concours soient proclamés au plus tard le 30 septembre. Cela suppose que le conseil des ministres valide l’autorisation de recrutement à partir du mois de décembre. Mais vous voyez, du mois de décembre jusqu’à l’heure où je vous parle, nous sommes en discussion sur l’autorisation de recrutement pour 2024. Cela fait déjà trois mois de retard. Quand cela sera autorisé et le processus du recrutement sera engagé, nous serons obligés de pédaler fort sur le temps restant pour pouvoir avoir le maximum de résultats publiés à la date précise. Ça, ce n’est pas la faute du ministre », a justifié Bassolma Bazié.

Et d’ajouter : « le deuxième exemple que je prends, on vous dit si vous arrivez à tenir la rencontre avec les partenaires sociaux au niveau de l’année, vous avez 100%. Si ce n’est pas tenu vous avez 0%. Vous avez vu ce qui s’est passé avec les partenaires sociaux. Il y a aussi la tension budgétaire. La tension budgétaire est que nous sommes dans une situation de crise. Et tant que tu n’as pas encore utilisé le budget pour exécuter un objectif, cet argent ne t’appartient pas pour le moment. Tu peux vouloir faire le retrait pour mettre l’objectif en œuvre. On vient te dire que ce budget a été réorienté sur un point qui est plus névralgique et plus urgent. Par conséquent, tu es obligé d’attendre. Si tu attends et que l’enveloppe ne revient pas, l’objectif reste au point mort ».

Il a tenu à préciser que la rencontre avortée avec les partenaires sociaux ne veut pas dire qu’il y a rupture de dialogue. « Cette rencontre qui n’a pas eu lieu ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu de dialogue. Parce que la rencontre qui n’a pas eu lieu est une rencontre pour que chacun signe le document de l’ensemble des réponses que nous avons eu à apporter aux différentes préoccupations », a souligné le premier responsable du département en charge de la fonction publique.

Bassolma Bazié a informé qu’il a fait des suggestions au Premier ministre à l’issue de son évaluation. Il s’agit, entre autres, de renforcer les caractéristiques de nomination de ceux qui sont appelés à la tête des structures d’État. « Si on n’arrive pas pour le moment à opérationnaliser la loi sur la méritocratie, il faut prendre rapidement un autre décret qui va imposer l’atteinte des objectifs à ces directeurs généraux à 80%. Le deuxième élément, c’est de mettre l’accent sur les caractéristiques, surtout côté moral, et l’efficacité de la personne qui sera nommée », a proposé le ministre.

Bassolma Bazié a terminé en remerciant ses collaborateurs et en les invitant à garder le cap pour l’atteinte des objectifs fixés.

Rama Diallo
Lefaso.net

Burkina / Santé communautaire : La stratégie nationale (...)
Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés