Actualités :: Burkina / Administration territoriale : 85% de taux d’exécution physique (...)

La première session ordinaire du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS) de l’année 2024 s’est tenue le jeudi 15 février sous le thème : « contribution du MATDS à la mise en œuvre des réformes institutionnelles au Burkina Faso dans le contexte sécuritaire actuel ».

Ce premier CASEM a été présidé par le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Émile Zerbo. Pour lui, la tenue de ce CASEM qui réunit les acteurs de l’administration territoriale est un pari relevé pour son département au regard des sollicitations nombreuses et des engagements de chaque structure.

Les travaux ont permis d’examiner et d’adopter le rapport d’activités de l’année 2023 et le programme d’activités 2024 afin de faire une appréciation objective et sans complaisance. « Il permet, une fois de plus, d’examiner les documents de planification et les rapports y relatifs afin d’apprécier les acquis, les insuffisances et les enseignements pour améliorer les performances individuelles et collectives du département », a souligné le ministre.

Le ministre de l’administration, territoriale de la décentralisation et de la sécurité, Émile Zerbo, à l’ouverture des travaux du CASEM

Les résultats engrangés l’année écoulée sont satisfaisants car le département est passé d’un taux d’exécution de 63% en 2022 à un taux de 85% en 2023. Le taux de réalisation financière des activités quant à lui est de 66%. En termes de réalisations du MATDS en 2023, il y a le renforcement du dispositif sécuritaire et des capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité.

Le directeur général des études et des statistiques, Toussaint Dipama, a indiqué qu’un certain nombre de réformes sont en cours comme la loi sur le régime juridique des partis et formations politiques. « L’idée est de voir s’il y a d’autres réformes qui méritent d’être engagées. Au niveau de l’administration du territoire, il y a un certain nombre de textes à adopter. Au niveau de la décentralisation, il va falloir que nous renforcions la prise en main des questions de gouvernance locale par les personnes déplacées internes », a-t-il expliqué.

"Des réformes sont en cours sur la loi juridique des partis et formations politiques " indique le directeur général des études et des statistiques, Toussaint Dipama

Pour les participants, c’est une occasion de se pencher sur les réalités du département ministériel, notamment en faisant le point des actions menées l’année précédente et en jetant un regard sur les perspectives. « Ce CASEM, qui se tient dans un contexte d’insécurité et de réformes institutionnelles, pourra nous aider à aller de l’avant dans la lutte contre le terrorisme. Et mes attentes vont dans ce sens. Nous sommes partout et nous sommes un maillon essentiel dans la lutte contre le terrorisme », a laissé entendre Maurice Konaté, haut-commissaire de la province du Kadiogo.

Le Haut-commissaire du Kadiogo participant de la rencontre.

A l’issue de la cérémonie d’ouverture, des lettres de missions ont été données aux différents gouverneurs de régions. C’est une innovation introduite dans le cadre de ce CASEM pour orienter les gouverneurs sur les résultats qui sont attendus d’eux en 2024. Ce fut le lieu aussi pour le ministre d’interpeler les responsables des programmes budgétaires à jouer pleinement leurs rôles dans l’exécution du budget 2024 conformément aux orientations du gouvernement. Il a invité par ailleurs les acteurs à œuvrer en 2024 à la consolidation de ces acquis par leur abnégation au travail et dans un esprit d’innovation et d’anticipation.

Le ministre Émile Zerbo remettant une lettre de missions à un gouverneur

Farida Thiombiano
Lefaso.net

Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)
Burkina/Logements sociaux : La SONATUR lance la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés