Actualités :: Burkina/Hauts-Bassins : Les présidents des délégations spéciales des Hauts (...)

Le PAFA-4R (Projet d’appui aux filières agricoles dans les régions du Sud-ouest, des Hauts-Bassins, des Cascades et de la Boucle du Mouhoun) organise ce vendredi 9 février 2024 à Bobo-Dioulasso, un atelier de sensibilisation des présidents des délégations spéciales sur l’accès sécurisé des femmes rurales à la terre en contexte de prévention des Violences basées sur le genre (VBG) dans la région des Hauts-Bassins.

L’objectif global de l’atelier vise à faire une mobilisation sociale des présidents des délégations spéciales et des Organisation de producteurs à la base (OPB) féminines bénéficiaires des appuis du PAPFA/PAFA-4R autour de la prévention des Violences basées sur le genre (VBG) dans les Hauts-Bassins.

Il vise spécifiquement à développer des éléments de langage et de communication appropriés sur les droits des femmes rurales pour un changement de comportement à l’endroit des présidents des délégations spéciales en vue de la prévention des VBG ; susciter à travers le plaidoyer l’engagement des présidents des délégations spéciales pour la promotion de l’abandon et la condamnation des actes de VBG dans leurs entités respectives.

Vue des participants

Les communications porteront sur deux principaux points : La sensibilisation et communication sur les droits des femmes rurales pour un changement de comportement à l’endroit des présidents des délégations spéciales en vue de la prévention des VBG ; et un plaidoyer pour susciter l’engagement de ces responsables à promouvoir l’abandon et la condamnation des actes de VBG dans leurs entités.
Le PAFA-4R en tant que projet intégrant l’approche genre, aborde les trois objectifs de la politique de genre FIDA par le biais des investissements structurants dans l’accès accru et le contrôle des femmes et des jeunes aux ressources de production agricole.

Selon l’analyse des données de l’étude d’effet du PAFA-4R, 2023, selon la localisation des terres montre que 44,54% des ménages de la zone du projet possèdent des terres agricoles sur les hautes terres et 55,46% dans les bas-fonds.
Avec une approche filière qui intègre tous les acteurs intervenant dans les différents maillons de la chaîne des valeurs, le PAFA-4R fait des efforts pour accroître l’autonomisation sociale et économique des bénéficiaires.

Cependant, de nombreuses femmes et filles continuent d’être victimes de discriminations sur la base du sexe et du genre dans la zone d’intervention y compris la région des Hauts-Bassins. Les droits des femmes ne sont pas respectés. Ces pratiques sont de nature à augmenter les risques de protection sociale dans les communes cibles.

Photo de famille

Au second semestre de 2019, le cluster violences basées sur le genre (VBG) du Burkina Faso a documenté 170 cas de VBG. Il s’agit des viols, mariages précoces/forcés, grossesses non désirées, proxénétisme… Il reste beaucoup à faire pour renforcer la prise de conscience par la population sur l’existence des VBG et leurs conséquences sur les survivant-e-s et sur la vie en société.

Pour y parvenir, les chefs coutumiers, les présidents de délégations spéciales ont un rôle crucial à jouer. C’est dans cette optique que l’équipe du PAFA-4R en partenariat avec le FIDA organise cet atelier de sensibilisation et de plaidoyer à l’endroit des présidents des délégations spéciales de la région des Hauts-Bassins.

Safoura Gnankene/Kargougou, consultante FIDA, chargée de la coordination du projet GTM Mécanisme de transformation du genre au Burkina Faso

Selon Safoura Gnankene/Kargougou, consultante FIDA, chargée de la coordination du projet GTM Mécanisme de transformation du genre au Burkina Faso, avec le changement climatique, ils ont remarqué qu’il y a beaucoup d’impacts sur les producteurs, notamment sur les femmes. « L’impact est très sensible parce que les mesures d’adaptation et d’atténuation, les femmes n’arrivent pas à appliquer parce qu’elles n’ont pas un accès sécurisé à la terre. Souvent on leur donne la terre pour une année et l’année prochaine on la retire, donc elles n’arrivent pas à appliquer les mesures durables de gestion des terres. Donc l’objectif de la sensibilisation, c’est de demander aux présidents des délégations spéciales, d’accompagner l’accès sécurisé des femmes à la terre dans leurs communes pour que les femmes puissent appliquer les techniques de gestion durables des terres pour pouvoir produire et avoir plus de rendements et accroître aussi les revenus, ce qui amène le bien-être de la famille ».

Souleymane Paré, responsable genre et ciblage, portefeuille FIDA Burkina Faso, point focal du projet transformateur du genre GTM

Souleymane Paré, responsable genre et ciblage, portefeuille FIDA Burkina Faso, point focal du projet transformateur du genre GTM, a formulé comme attentes envers les présidents de délégations spéciales, qu’ils puissent prendre des engagements à travers la signature de motions pour pouvoir accompagner ces braves femmes dans leurs localités respectives car souligne-t-il, [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Burkina / Santé communautaire : La stratégie nationale (...)
Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés