Actualités :: Contrôle des présences dans les ministères : L’ASCE-LC souligne un taux de (...)

Dans le Tome 2 du rapport annuel général d’activités 2022 de l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), figure le bilan sur les opérations de contrôle du respect des horaires de travail. 17 services publics, en l’occurrence des ministères, ont reçu la visite des contrôleurs d’Etat. Ces derniers ont, en une heure de constat, relevé un taux de retard de 86,65%.

En s’aventurant dans les bureaux des ministères, l’ASCE-LC visait deux objectifs : vérifier le respect de l’heure d’arrivée au service des agents publics et faire des recommandations à l’attention des autorités compétentes pour un meilleur rendement du travail dans les services publics. Ainsi, le contrôle a duré une heure de temps. Et sur un effectif de 3 078 agents, 300 avaient justifiés leur absence, 1 439 ont effectivement été contrôlés et « seulement » 371 étaient à l’heure. Le nombre de retardataires s’élevait à 2 407. Et parmi eux, 1 339 sont arrivés après 8h30.

Selon l’ASCE-LC, ces retards sont entre autres dus à l’absence de mécanismes réels de contrôle des agents par les responsables hiérarchiques ; l’absence de dispositifs efficaces de contrôle automatique des présences ; la non-définition des délais de traitement des dossiers dans tous les ministères ; le ralentissement des activités dans l’administration consécutive à la dissolution du gouvernement ; la non application des sanctions de premier degré par le supérieur hiérarchique du fait de la méconnaissance de la procédure disciplinaire par les supérieurs hiérarchiques ; l’absence de code d’éthique et de déontologie dans tous les ministères.

L’effet direct de ces retards est la mauvaise image de l’administration publique, son indisponibilité, des pertes financières, la frustration des agents ponctuels ainsi que la charge élevée de travail pour ces derniers.

Pour inverser donc la donne qui fait état de 86,65 %, l’ASCE-LC propose : « la mise en place d’un mécanisme efficace de contrôle de la ponctualité et de l’assiduité des agents par les supérieurs hiérarchiques en vue d’une évaluation objective du personnel ; la relecture du décret portant fixation des horaires de travail pour tenir compte des spécificités des postes de travail ; la mise à disposition des ministères et institutions de locaux suffisants avec toutes les commodités (sanitaires, salles d’eau…) en vue d’améliorer la capacité d’accueil du personnel ; l’adoption et l’opérationnalisation des fiches de postes de travail pour les agents de l’administration ; l’adoption et la vulgarisation auprès des agents du code d’éthique et de déontologie des ministères ; la formation des supérieurs hiérarchiques sur la procédure disciplinaire ; l’application périodique des contrôles de ponctualité en ciblant les agents recevant les usagers/clients de l’administration ; l’application des sanctions aux agents indélicats ; la fixation d’un délai de traitement des dossiers aux agents ».

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)
Burkina/Logements sociaux : La SONATUR lance la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés