Actualités :: Burkina/Journée sans téléphone mobile : « Je ne peux pas faire une journée sans (...)

A l’occasion de la journée mondiale sans téléphone mobile (du 6 au 8 février), Lefaso.net a promené son micro dans la ville de Ouagadougou pour recueillir les avis de la population sur l’utilisation de cet outil de communication. Elles sont nombreuses ces personnes qui disent ne pas pouvoir se débarrasser de leurs téléphones pendant au moins 24 heures, bien que connaissant les conséquences du téléphone portable sur leur quotidien. Si pour certains c’est un outil de divertissement, pour d’autres, c’est un outil de travail.

Palingwendé Aguiratou Carine Palogo /Compaoré

« J’ai un téléphone portable que j’utilise. Je l’utilise chaque jour de la semaine mais pas à toutes les heures, et je l’utilise pour mon commerce, pour les appels et messages avec certains proches et lire quelques écrits également. Je n’ai jamais fait toute une journée sans toucher mon téléphone portable, une demi-journée oui cela arrive quand je suis très occupée. Comme conséquences de l’utilisation du téléphone mobile il y a la dépendance, même entre amie, ou à la maison chacun est sur son téléphone et on arrive plus à bien causer. L’utilisation excessive te rend insociable parce que tu préfères plus passer du temps sur ton téléphone que de sortir prendre l’air, se divertir. Pour finir mes propos l’utilisation excessive du téléphone dans les foyers casse la communication familiale. Cela envoie toujours des doutes entre partenaires et vous n’avez plus de vie familiale, les téléphones prennent toute la place. Et cela même a été une cause de divorce dans certaines familles ».

Palingwendé Aguiratou Carine Palogo/Compaoré

Abdallah Aléric Diallo, professeur de philosophie des lycées et collèges

« Je suis un utilisateur assidu du téléphone portable. Je l’utilise pratiquement tous les jours. Cela dans l’optique de faire des recherches internet pour améliorer mes connaissances. Mais aussi pour rester en contact avec mes proches et collaborateurs. Je peux me passer de l’utilisation du téléphone dans la mesure où je fréquente parfois des zones non couvertes par le réseau téléphonique. L’utilisation permanente du téléphone entraîne un sentiment d’isolement. Il peut y avoir un problème de santé physique comme les troubles de la vision. Le téléphone est aussi chronophage... C’est à dire qu’on perd énormément de temps à scroller (défiler) sur les réseaux sociaux. L’utilisation du téléphone nécessite également un coup financier non seulement pour sa maintenance mais aussi pour s’assurer d’une bonne connexion internet. Une journée sans téléphone mobile. C’est une occasion vraiment de repenser à l’usage que l’on en fait. C’est aussi un moment pour remettre nos proches physiquement présents au centre de notre attention. C’est enfin l’occasion de parcourir d’autres loisirs comme les livres ».

Abdallah Aléric Diallo, professeur de philosophie des lycées et collèges

Ben Amed Nignan, étudiant en master à l’université Norbert Zongo de Koudougou

« J’ai un téléphone portable que j’utilise. J’utilise mon téléphone tous les jours pour des appels et répondre aux SMS. Egalement j’utilise mon téléphone pour naviguer sur Facebook et WhatsApp, et faire des recherches pour mon domaine d’étude. Impossible de faire une journée sans mon téléphone. Pour moi c’est clair que c’est impossible de faire une journée sans téléphone. Les rares fois que cela arrive, c’est quand je suis en sortie de terrain pour des jours et que j’ai un problème d’énergie. Les conséquences liées à l’utilisation du téléphone peuvent être la dépendance, on devient accro du coup difficile de s’en séparer. Il y’a la baisse de la productivité intellectuelle, avec le correcteur de faute automatique, aujourd’hui la productivité intellectuelle est en baisse. Aussi, les sms avec les abréviations contribuent à la baisse de notre intellect. Problème de vision, sur le long terme il est évident que l’usage excessif des téléphones entraîne des problèmes de santé notamment la baisse de l’acuité visuelle. Pour ne pas utiliser mon téléphone pendant une journée je préfère lire des ouvrages. Cela m’aide à me passer de mon téléphone ».

Ben Amed Nignan, étudiant en master

Diallo Aïda Alicia

« J’ai un téléphone portable je l’utilise tous les jours de la semaine pour diverses raisons à savoir pour faire des recherches sur internet, pour répondre à des messages, prendre des nouvelles de mes proches, appeler. Je ne peux pas faire une journée sans toucher à mon appareil sauf quand il est en panne. Les conséquences lorsqu’on utilise en permanence le téléphone portable sont entre autres la baisse de la vue, la procrastination, le fait de s’éloigner de nos proches qui sont présents au profit de ceux qui sont loin, manque de concentration. Pour ne pas utiliser mon téléphone portable durant une journée, je passe plus de temps avec la famille, je lis des livres, je vais à des activités culturelles, je participe à des échanges ».

Aïda Alicia Diallo

Ousséri Zakaria

« J’utilise un téléphone portable J’utilise mon téléphone régulièrement 7j/7. Parce que le monde du numérique a tellement évolué qu’il faut être régulièrement en ligne pour ne rater aucune information professionnelle, nationale ou internationale voire amicale. Également pour suivre des cours en ligne. Enfin le téléphone portable me permet d’échanger avec mes parents à l’extérieur via WhatsApp appel vidéo en direct. Vu la nécessité du portable il me sera difficile de faire une journée sans toucher à mon appareil.

Zakaria Ousseri

Les conséquences de l’utilisation du téléphone sont nombreuses. D’abord à force de l’utiliser en permanence, on devient esclave du téléphone. Aussi nous pouvons contracter les maladies oculaires à la longue à cause de la lumière. Enfin avec la cybercriminalité nos données personnelles ne sont pas à l’abri du piratage malheureusement. A l’occasion de cette journée, je compte lire mes documents, des bouquins et enfin aller avec des amis au grain ».

Rebecca Dakio

« J’utilise tout le temps mon téléphone portable car je suis community manager. Je travaille sur les réseaux sociaux. Je peux faire une journée sans mon téléphone portable et je crois que c’est l’habitude qui crée l’attachement, je pourrai bien me détacher de celui-ci Les conséquences de l’utilisation du téléphone portable peuvent être énormes il faut donc temporiser l’utilisation ! À l’occasion de la journée sans téléphone mobile je vais suivre un film et retrouver mes amis ».

Rebecca Dakio

Propos recueillis par Carine Daramkoum
Lefaso.net

Burkina / Santé communautaire : La stratégie nationale (...)
Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés