Actualités :: 19e Nabasga du chef d’Issouka : « Kis-sida », la confiance au cœur de la (...)

Le chef d’Issouka, Naba Saaga 1er, a célébré le samedi 03 février 2024, sa fête coutumière appelée « Nabasga ». Placé sous le thème « Confiance », cette 19e célébration du Nabasga a connu la présence de plusieurs personnalités coutumières et administratives venues honorer le Naaba de par leur présence.

Pour la 19e fois consécutive, Naba Saaga 1er honore la tradition à travers le Nabasga. Cette cérémonie se veut traditionnelle pour le chef d’Issouka afin de communier avec les ancêtres en présence de ces sujets, les notables et ces invités. En effet, chaque année après les récoltes a lieu le Nabasga. Une pratique visant à remercier les ancêtres pour la saison agricole écoulée. Il leur est demandé, à cette occasion, des bénédictions pour une prochaine bonne saison agricole, une excellente santé pour la population et une paix dans la cité.

Tenue à la place Boulga, c’est aussi l’occasion idéale pour rendre hommage à Bassanga, l’ancêtre de Issouka et fondateur de Koudougou. Comme à l’accoutumée, la cérémonie du Nabasga est actée en plusieurs étapes au cours desquelles le chef apparaît trois fois avec des tenues différentes. Chaque sortie est accompagnée par la mélodie musicale traditionnelle du grand chansonnier de Koudougou, Sibi Zongo, qui fredonne le cantique de la famille Yaméogo, avec sa guitare traditionnelle.

cette 19e célébration du Nabasga a connu la présence de plusieurs personnalités coutumières et administratives venues honorer le Naaba de par leur présence

D’abord, la première sortie du chef est effectuée en toge rouge, sabre en main caractérisant ainsi la puissance, l’autorité, le sang, l’ardeur et l’amour. Cette sortie montre aux sujets et aux invités qu’un chef doit être capable de défendre son peuple au prix de son sang. Ensuite, une deuxième sortie en toge blanche est effectuée. Elle démontre la pureté, la clarté, la lumière et la paix qu’un chef doit incarner. Enfin, la troisième sortie en toge multicolore traduit la beauté de la vie à travers les couleurs. « Autant nous sommes différents autant notre unité fait notre richesse », précise Naba Saaga 1er. Par ailleurs, le chef reste habillé pour la suite des festivités marquée par des audiences qu’il accorde à ses invités de marque. Notons aussi que les sorties sont ponctuées par des salutations d’usage des chefs de zone et la présentation d’une partie des réserves de récolte. La parenté à plaisanterie était également au rendez-vous au cours de cette cérémonie.

L’acte II de la cérémonie a consisté à la présentation de la carte du quartier Issouka et la lecture du message du chef. Avec une superficie 27 000km², Issouka possède une population de plus 88 000 habitants avec des infrastructures telles que l’université Norbert Zongo. Dans son message, le chef exhorte les populations à faire confiance à leurs dirigeants peu importe qu’ils soient une autorité coutumière, religieuse, administrative ou politique. A l’occasion, il n’a pas manqué d’inviter les dirigeants à être des hommes et femmes de parole pour faciliter l’adhésion populaire afin de venir à bout du terrorisme. « Nous vivons actuellement des turbulences depuis quelques années et nous avons besoin d’avoir cette manivelle à l’égard de nos dirigeants, de nos chefs, de ceux qui combattent sur le terrain pour pouvoir vaincre l’adversité », a laissé entendre Naba Saaga 1er. A entendre le chef d’Issouka, il souhaite célébrer son 20e Nabasga dans un climat de paix de solidarité et de sécurité.

Naba Saaga 1er, chef d’Issouka, souhaite célébrer son 20e Nabasga dans un climat de paix de solidarité et de sécurité

Les salutations officielles des autres chefs de Koudougou, des officiels de la province, de la région ainsi que des différentes délégations et de la famille Issouka ont constitués l’acte III de cette cérémonie.

C’est dans ce climat de symbiose que la cérémonie a pris fin autour du traditionnelle zoom-koom du chef.

Prince Omar
LeFaso.net

Burkina / Santé communautaire : La stratégie nationale (...)
Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés