Actualités :: Burkina/Initiative présidentielle pour la production agricole : Plus de 207 (...)

Environ 207 tonnes, c’est la quantité de riz blanchi reçue, pour cette deuxième tranche, par la direction régionale en charge de l’agriculture des Hauts-Bassins. Cette remise s’inscrit dans le cadre de l’initiative présidentielle pour la production agricole. La réception de cette deuxième tranche a été faite par le Dr Bruno Compaoré, directeur exécutif du Bureau national des grands projets du Burkina Faso, ce jeudi 25 janvier 2024 à Bobo-Dioulasso.

Des transformateurs de riz de la région des Hauts-Bassins ont livré la deuxième tranche du riz qui doit être livré dans le cadre de l’initiative présidentielle. Cette remise intervient après la première qui a eu lieu en décembre 2023. Pour cette deuxième série, 207 tonnes de riz ont été livrées par les acteurs. Ce qui représente en gros 33% du riz qui doit être livré. La première remise estimée à 27%, ce qui fait un total de 60% de la quantité de riz déjà remise. Les 40% restants seront livrés pour la troisième tranche. Cette initiative vise ainsi l’autosuffisance alimentaire du Burkina Faso.

La remise symbolique de la deuxième tranche de riz de l’initiative présidentielle à Bobo-Dioulasso

Le Burkina Faso, sous le leadership du chef de l’Etat, Ibrahim Traoré, a engagé de nombreuses actions et reformes dans le cadre de la conduite de la transition, dont l’initiative présidentielle de production agricole. C’est ainsi que les premières autorités du pays ont mis à la disposition des transformateurs de riz, des intrants (engrais et semences) à des prix subventionnés, afin de leur permettre, en collaboration avec des producteurs, de pouvoir travailler. A la fin donc du processus, pour compenser les frais des subventions, l’Etat va récupérer l’équivalent de son investissement en riz pour nourrir la population.

Le porte-parole des transformateurs, Seydou Konaté, (en Faso danfani bleu) saluant l’initiative

« Nous sommes là pour recevoir la seconde tranche du riz qui devrait être livré à la place des engrais et semences subventionnés dans le cadre de l’initiative présidentielle. La même chose sera faite aussi pour le maïs. Nous allons faire le stockage pour pouvoir les distribuer en fonction des besoins de la population », a indiqué Dr Abdourasmane Konaté, le conseiller spécial du chef de l’Etat, chargé des questions agricoles et d’autosuffisance alimentaire. Selon lui, à ce stade le bilan est positif en attendant la livraison de la troisième tranche. Il reste toutefois convaincu que cette initiative permettra au pays d’atteindre l’autosuffisance alimentaire dans quelques années.

Pour le directeur exécutif du Bureau national des grands projets du Burkina, Dr Bruno Compaoré, les résultats à ce jour sont appréciables, en termes de quantité et de qualité du riz fourni. A travers cette remise de la deuxième tranche, l’initiative présidentielle pour la production agricole, notamment dans la filière riz, devient une réalité.

Dr Compaoré a saisi cette occasion pour saluer le travail abattu par les acteurs dans le cadre de cette initiative. « C’est l’occasion de reconnaître le travail qui est abattu par le conseiller spécial sur le terrain ainsi que les producteurs et transformateurs. A travers cette cérémonie, nous voulons matérialiser la vision du président Traoré qui, à travers cette initiative veut atteindre l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso », a-t-il souligné.

Dr Abdourasmane Konaté, le conseiller spécial du chef de l’Etat, chargé des questions agricoles et d’autosuffisance alimentaire rassurant que les préoccupations des acteurs seront prises en compte

L’Ecole nationale de formation agricole de Matourkou contribue également à l’atteinte des objectifs de cette initiative présidentielle. En effet, selon son secrétaire général, cette école qui forme des agents de l’agriculture, s’est engagée aussi dans la production végétale. Pour la campagne passée, elle a produit sur une superficie de 120 hectares dont 90 hectares de maïs et 30 hectares de niébé. Elle a pu produire près de 200 tonnes de maïs et une vingtaine de tonnes de niébé pour mettre à la disposition de la population.

Pour cette initiative, les transformateurs ont innové afin de mettre à la disposition des populations des produits de qualité. Le porte-parole des transformateurs, Seydou Konaté, prenant la parole a salué à sa juste valeur cette initiative des autorités burkinabè. « Cette initiative est la bienvenue. C’est une innovation pour nous puisque c’est la première fois que nous avons cette initiative. Nous souhaitons qu’elle perdure afin de pouvoir accompagner le gouvernement pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire », a-t-il laissé entendre. Tout en soulignant les difficultés rencontrées sur le terrain, il a affirmé que cette initiative vise également à promouvoir la filière riz au Burkina Faso.

Dr Compaoré a saisi cette occasion pour saluer le travail abattu par les acteurs dans le cadre de cette initiative

A l’en croire, les difficultés sont liées notamment à l’enlèvement des produits après la production. Il souhaite également avoir un appui financier du gouvernement dans le cadre de cette initiative car il estime que « les rizeries ne peuvent pas fonctionner sans fonds de roulement ». Après avoir pris note de ces difficultés, le conseiller spécial rassure qu’elles seront prises en compte très prochainement.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Burkina/Recherche scientifique : « On travaille sur le (...)
Burkina/Insecurité : Après le ravitaillement de Djibo, un (...)
Burkina/Justice : 36 mois de prison dont 18 ferme pour (...)
Burkina : Les avocats persistent pour la libération de (...)
Burkina/Justice : Le Mouvement SENS ravi de l’avis du (...)
Salubrité au quartier Silmiyiri de Ouagadougou : Les (...)
Burkina / Insécurité : La commune de Kantchari a été (...)
Koudougou : Le ministère des Infrastructures outille les (...)
Fête du Ramadan 2024 : Des prières recommandées à Dédougou (...)
Burkina : Vaccination de routine contre quatorze (...)
Burkina/Politique nationale de développement : Les (...)
Bobo-Dioulasso : Lancement des activités additionnelles (...)
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de (...)
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)
Burkina : La plateforme ePhyto pour une délivrance (...)
Burkina : L’Association burkinabè des consommateurs de (...)
Burkina/Système de santé : Les directeurs régionaux en (...)
Burkina : 215 767 ménages pauvres et personnes (...)
Burkina/Travail des enfants : 31,9% des enfants (...)
Santé/Alimentation : Ces aliments qui boostent la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36393



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés