Actualités :: Burkina / Gestion des épidémies : Le projet « Emerging epidemics » présente (...)

Les acteurs du projet « Emerging epidemics : Improving preparedness in Burkina Faso » sont réunis ce mercredi 24 janvier 2024 à Bobo-Dioulasso, pour présenter le fruit de leurs recherches. Cet atelier régional de dissémination vise ainsi à partager les résultats des travaux avec toutes les parties prenantes du projet dont les acteurs du ministère en charge de la santé du Burkina.

Au Burkina Faso, la gestion des épidémies demeure une préoccupation pour le ministère de la Santé à travers les acteurs de la santé dont les chercheurs. En effet, au cours des dernières années, le pays a connu des épidémies notamment le Covid-19 et récemment la dengue. Avec des létalités élevées, ces crises ont mis en cause la sécurité sanitaire et montré ainsi la faiblesse des systèmes de santé. C’est dans ce contexte qu’un projet de recherche pluridisciplinaire intitulé « Emerging epidemics : Improving preparedness in Burkina Faso » a été initié et porté par des universitaires et chercheurs des universités.

Ce projet financé par la Coopération danoise est mis en œuvre par l’Institut de recherche en science de la santé (IRSS), le laboratoire GRIL de l’Université Joseph Ki-Zerbo et la direction régionale de la santé des Hauts-Bassins. Les travaux de recherche ont été conduits dans le district sanitaire de Dandé et ont permis de travailler au niveau des communautés, afin de comprendre comment ces communautés détectent précocement les cas d’épidémies et comment elles travaillent également avec les systèmes de santé au niveau des Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) pour la gestion des cas d’épidémies. La recherche s’est aussi intéressée au système de santé au niveau central pour comprendre comment le rapportage de ces cas d’épidémies se fait entre les systèmes de santé aux niveaux communautaire et central.

Les acteurs du projet « Emerging epidemics : Improving preparedness in Burkina Faso » en atelier régional de dissémination des résultats de recherche

« En gros, la recherche avait pour but de mieux comprendre la question de la détection des épidémies dans notre pays et sa gestion, en impliquant les communautés et les professionnels de santé », a confié Dr Léa Paré/Toé, chercheure à l’IRSS. Aujourd’hui l’heure est à la restitution des travaux de recherche et d’en discuter. D’où la tenue de cet atelier de dissémination qui réunit tous les acteurs du projet et ceux du ministère en charge de la santé. « Ce, dans le but de voir si ce que nous proposons peut être mis en pratique sur le terrain pour améliorer la prise en charge des cas d’épidémies », a indiqué la coordinatrice du projet, Léa Paré/Toé.

L’objectif de cette rencontre de restitution est de rendre compte des principaux résultats de recherche (feedback) aux différents acteurs locaux (système de santé et communautés) sur des questions relatives aux représentations et à la surveillance des épidémies. Les résultats portent sur les principaux work package (WP) du projet Emerging epidemics et sur l’accès aux nouvelles connaissances mise en évidence par le projet sur les questions spécifiques de lutte contre les maladies à potentiel épidémique au Burkina Faso. L’atelier sera ponctué par des présentations et des échanges avec les acteurs.

Selon la coordinatrice du projet, Léa Paré/Toé, cette rencontre de restitution vise à rendre compte des principaux résultats de recherche aux différents acteurs locaux

A en croire Dr Léa Paré, le projet a commencé réellement en 2020 et prend fin en 2023. Ce projet de recherche avait aussi une grande composante de formation. « Dans le cadre de cette recherche, nous avons contribué à la formation de trois thèses de doctorat au niveau du pays en collaboration avec l’université danoise », a-t-elle souligné. En termes de résultats, le projet propose pour la circulation de l’information entre les communautés et le système de santé, une utilisation accrue des TIC qui, selon les acteurs du projet, permet de partager rapidement l’information. Le projet propose également une amélioration du rapportage des cas d’épidémies du bas vers le haut et une meilleure intégration des différents acteurs.

Le représentant du directeur régional de la santé des Hauts-Bassins, Issa Konaté, salue le projet

La coordinatrice du projet se réjouit des résultats auxquels est parvenu le projet. « Nous avons un schéma que nous proposons au ministère de la Santé pour améliorer la prise en charge des épidémies pour anticiper davantage parce que la question des épidémies est une question d’anticipation. Nous nous réjouissons des résultats de la recherche », a indiqué Dr Léa Paré/Toé. L’ouverture des travaux a été présidée par Issa Konaté, chef de service de la lutte contre les maladies et la protection des groupes spécifiques de la direction régionale de la santé des Hauts-Bassins, représentant le directeur régional de la santé. Tout en saluant la mise en œuvre du projet, il a affirmé que ce projet a tout son sens au regard des crises sanitaires que le pays a connu ces dernières années.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Burkina / Santé communautaire : La stratégie nationale (...)
Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés