ActualitésDOSSIERS :: Burkina / Lutte contre le terrorisme : L’armée neutralise un important cadre (...)

L’armée burkinabè a neutralisé le numéro 2 du groupe terroriste État islamique au grand Sahara (EIGS) au Burkina Faso, Harouna Oulel alias Abdel-Malick alias Malick, au cours d’une opération du 21 janvier 2024 dans la zone de Markoye (région du Sahel). L’information est rapportée par l’Agence d’information du Burkina (AIB) le mardi 23 janvier 2024, qui cite des sources sécuritaires.

Considéré pendant longtemps comme le N°2 des chefs opérationnels locaux de l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS) au Burkina Faso, la neutralisation de Harouna Oulel (AOP Harouna Houle) alias Abdel-Malick alias Malick marque un grand pas dans la restauration de l’intégrité territoriale, en particulier dans le nord du pays.

Citant de sources sécuritaires, l’AIB revient sur les détails de sa liquidation. Le 21 janvier 2024 Abdel-Malick a quitté la zone des trois frontières à destination de Markoye, dans la commune de l’Oudalan. « Il est à bord d’un pick-up rempli de munitions et est escorté par des combattants terroristes à motocyclettes. Les vecteurs aériens de l’armée burkinabè suivent attentivement le mouvement et envoient un missile au moment où les assassins marquent une pause sous un arbuste », peut-on lire chez le grossiste d’informations burkinabè.

Ensuite, les ratissages qui vont suivre ont permis d’établir un bilan provisoire de cinq terroristes neutralisés dont Abdel Malick, quatre autres blessés, un véhicule pick-up, des motocyclettes et de l’armement détruits.

Cette opération est considérée comme est une grande victoire au vu de l’importance du criminel dans le dispositif de l’EIGS.

Qui était Abdel-Malick ?

Harouna Oulel alias Abdel-Malick est un natif du village de Boula, commune de Déou, dans la région du Sahel. Après avoir forgé ses armes auprès de Abdelhakim Al Sahraoui alias Bassambo (cadre sahraoui), il acquiert très vite le statut de combattant aguerri et de meneur d’hommes, grâce à sa détermination au combat.

En décembre 2019, il est porté à la tête d’une importante base dans la zone de Gountouré Gné-Gné, commune de Déou.

Depuis 2019, Harouna Oulel a pris part à la majeure partie des attaques principalement contre les forces de défense et de sécurité sur le territoire national.

Spécialisé dans les attaques de convois militaires et les enlèvements, il formait également les recrues au maniement des armes.

Pour rappel, Harouna Oulel faisait partie de personnes recherchées contre de fortes récompenses en juin 2023 par le gouvernement du Burkina Faso. La tête de ce quadragénaire était mise à prix pour la somme de 150 millions de FCFA.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Source : Agence d’information du Burkina

Crise sécuritaire au Burkina : Le gouvernement fixe les (...)
Insécurité dans le Centre-est : "Tenkodogo-Ouargaye sera (...)
Burkina / Lutte contre le terrorisme : Le ministre (...)
Sécurisation du territoire national : Les unités de (...)
Boucle du Mouhoun : Neutralisation de Hassane Idrissa (...)
Insécurité au Burkina : L’UE condamne les attaques du 25 (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Les populations (...)
Burkina/ Lutte contre le terrorisme : Gayéri dispose (...)
Burkina/Lutte antiterroriste : Plusieurs localités (...)
Burkina : Les BIR 7 et 8 détruisent plusieurs bases (...)
Koulpélogo : Des terroristes neutralisés, du matériel (...)
Lutte antiterrorisme : Le ministre Mahamadou Sana (...)
Burkina : Les vecteurs aériens bombardent des bases (...)
Burkina : Des terroristes à bord de deux pick-up tués (...)
Burkina : La gendarmerie et les VDP neutralisent (...)
Burkina/ Lutte contre le terrorisme : Plusieurs (...)
Burkina / Lutte contre le terrorisme : L’armée neutralise (...)
Burkina : Un chef terroriste et ses compagnons (...)
Bam : Des terroristes neutralisés dans la forêt de (...)
Burkina : Aucune échappatoire pour les terroristes ni (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef de l’Etat remet un (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 2184



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés