Actualités :: Commune de Loropéni : La population marche sur la préfecture pour exiger le (…)

Les populations de la commune de Loropéni ont marché sur la préfecture ce vendredi 8 décembre 2023. Un mouvement d’humeur pour dénoncer « l’absentéisme du préfet », qui est également président de la délégation spéciale de la commune. Une situation qui, selon les organisateurs, porte un coup à la bonne marche des actions de développement de la commune. La hiérarchie du mis en cause a été interpelée plusieurs fois sans suite. Et face à ce ras-le-bol, la population demande son départ dans les plus brefs délais.

Le rond-point du marché de Loropéni était bondé de monde dans la matinée de ce vendredi 8 décembre 2023. Un mouvement d’humeur pour crier leur ras-le-bol face à l’absence répétée de leur PDS à son poste de travail. La foule a exprimé son mécontentement devant la préfecture.

Selon le porte-parole des manifestants, Bèbè Yohana Parfait Youl, cette situation freine la bonne marche de la commune. « Depuis sa nomination en juillet 2022, le PDS n’a jamais résidé à Loropéni. Cela joue énormément sur la population, avec beaucoup de désordre dans les services de la mairie. Les sessions et même certains matériels avaient été délocalisés à Gaoua. On a délégué des fils aînés de la commune qui ont échangé avec lui pour lui faire entendre raison.

Les sessions ont été ramenées à Loropéni suite à cela. Le 18 octobre dernier, les leaders communautaires ont diligenté une rencontre avec le PDS devant le haut-commissaire qui lui a demandé de rejoindre son poste et surtout de mettre de l’ordre. Des agents indélicats établissent des extraits d’actes de naissance à hauteur de 5 000 FCFA la copie, une information qui a sidéré le haut-commissaire. L’intéressé a reconnu le forfait auprès du PDS. Aussi les actes administratifs des fonctionnaires ne sont pas signés à temps, par moment un mois et plus. Plus grave, il est à Gaoua avec le véhicule de service, le chauffeur réside à Loropéni. Pour des activités ou des missions, le chauffeur le rejoint à Gaoua à moto.

Pendant l’entretien avec le haut-commissaire, il a posé un problème de logement. On a été instruit de trouver un logement. J’en ai trouvé deux (25 000 francs et 30 000 francs). Je lui ai transmis les photos et les contrats de bail (depuis le 21 octobre), tout en informant aussi le haut-commissaire. Il ne nous est plus revenu jusqu’à ce jour. Face à tout ceci, les gens n’en peuvent plus, c’est pourquoi nous sommes sortis pour demander purement et simplement son remplacement. Selon les rumeurs, il dit ne pas vouloir de Loropéni et son comportement le montre dans la pratique. Si c’est le cas, qu’il le dise à sa hiérarchie.

Nous ne voulons pas de lui aussi, surtout contre son gré. Tous les services de l’administration fonctionnent ici avec leurs premiers responsables, lui qui est le premier responsable fuit, quel exemple il donne ? Une commune ne peut pas être dirigée par téléphone, que l’admiration territoriale nous vienne en aide pour mettre fin à ce désordre dans notre commune », explique Bèbè Yohana Parfait Youl.

Le porte-parole des manifestants, Bèbè Yohana Parfait Youl

Toutes nos tentatives pour avoir la version des faits du PDS sont restées sans suite.

Boubacar TARNAGDA
Gaoua
Lefaso.net

Dossier dit « appel à incendier le Palais du Mogho Naaba (…)
Burkina/Santé : « Malgré des avancées dans la lutte, le (…)
Faîtière des caisses populaires du Burkina (FCPB) : (…)
Burkina : Pour stopper la fraude et le financement du (…)
Burkina/Éducation : Le Collège protestant de Ouagadougou (…)
Burkina/Institut supérieur privé polytechnique (ISPP) : (…)
Jeunesse étudiante catholique du secondaire : Un nouveau (…)
Burkina/Justice : Le parquet a requis 24 mois (…)
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?
Liptako-Gourma /Afrique centrale : Des OSC s’inquiètent (…)
MANSA : Vers une décolonisation des savoirs en Afrique (…)
𝐌𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐜𝐞𝐭𝐭𝐞𝐬 : 𝐥𝐚 𝐃𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠é𝐧é𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 (…)
Recrutement de 2000 élèves sous-officiers de Police : (…)
Access International Studies devient Access International
Burkina/ Conseil national du patronat : Edouard (…)
Burkina : Le Programme statistique national 2023 affiche (…)
Série de soutenances des textiliens de l’Ecole (…)
Divagation des animaux à Ouagadougou : Plus de 500 bêtes (…)
6e édition de la cérémonie « Médaille Thomas Sankara » : (…)
Boucle du Mouhoun : Le directeur général de la Sofitex (…)
Burkina/Sécurité routière : Les véhicules de transport (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés