Actualités :: Burkina/Foire des métiers : L’ONG Educo améliore la vie de 115 femmes dans (…)

La deuxième foire des métiers de la région du Centre-nord, qui s’est déroulée le 6 décembre 2023 à Kaya, a été marquée par un événement significatif. En effet, 115 filles et femmes ont été équipées de kits d’installation dans le cadre du projet "Promotion de l’accès des filles à un système éducatif et de formation professionnelle de qualité" (PROMESSE-FP). Ce projet mis en œuvre par le consortium d’ONG constitué de Solidar Suisse, Educo Burkina et Aflatoun International, ambitionne améliorer l’accès des filles et des femmes à un système éducatif et de formation professionnelle de qualité dans les régions du Centre-nord, de l’Est, du Sahel et du Nord. Le financement substantiel de l’Ambassade du royaume des Pays-Bas, à hauteur de 9 008 050 euros, soit environ six milliards de francs CFA, démontre ainsi l’importance accordée au bien-être de la femme et des enfants.

Au cours de la deuxième foire des métiers dans le Centre-nord, 115 bénéficiaires ont pu acquérir des kits d’installation, soutenant ainsi leur intégration professionnelle. Et cela, grâce au projet "Promotion de l’accès des filles à un système éducatif et de formation professionnelle de qualité" (PROMESSE-FP). À terme, le projet envisage toucher 121 083 personnes, dont 43 625 filles, 42 000 garçons, 1 306 enseignants, 160 agents de santé et 33 992 hommes des villages des zones d’intervention.

Impacts sur la communauté

Bibata Sawadogo, nouvellement formée à la fabrication de jus naturels pendant six mois, exprime sa gratitude envers les différents acteurs du projet, notamment Educo et l’Association pour la promotion et l’intégration de la jeunesse du Centre-nord (APIJ/CN) qui a dispensé les formations. Elle envisage de travailler ardemment pour atteindre son autonomie financière et créer des opportunités d’emploi. « Nous avons été formées à la fabrication de jus naturel sur une période de six mois. Nous avons appris à faire du jus de tamarin, de pain de singe, de gingembre, mais aussi du sirop et tout cela dans le respect des règles d’hygiène », a-t-elle indiqué.

Les kits offerts concernent notamment les métiers de couture, saponification, de transformation agroalimentaire, d’élevage et de tissage

Quant à Téné Ouina, la formation en couture qu’elle a reçue l’année dernière grâce au projet PROMESSE-FP a transformé sa vie. Avant la formation, elle était dans la souffrance sans activité génératrice de revenus. Aujourd’hui, avec son propre atelier, elle peut subvenir aux besoins de sa famille et scolariser son enfant.
« Avant de bénéficier de la formation que nous a offert le projet PROMESSE-FP, je peinais à joindre les deux bouts car je ne menais aucune activité lucrative. Mais après avoir été formée en couture, durant six mois, j’ai obtenu l’essentiel du matériel pour ouvrir mon atelier. Grâce à ce métier que j’exerce désormais, j’ai pu scolariser mon enfant, tout en pourvoyant à certains besoins de la famille », a-t-elle confié.

La dotation en kits d’installation des bénéficiaires de PROMESSE-FP intervient après un long parcours, allant de la réception des dossiers, la sélection des bénéficiaires en passant par l’organisation des foras, le placement dans les ateliers, les dotations en kits de protection. À cela s’ajoutent, l’accompagnement des maîtres artisans, le renforcement des capacités en andragogie, en hygiène santé et sécurité au travail, la formation en technologie de l’information et de la communication, en entreprenariat et l’éducation à la vie familiale.

Au micro, Bibata Sawadogo, bénéficiaire de kit d’installation pour la fabrication de jus, accompagnée de Téné Ouina, bénéficiaire de kit d’installation de couture lors de la première foire des métiers

52 320 000 francs CFA mobilisés pour l’installation de 365 bénéficiaires

Dieudonné Ouédraogo, coordinateur de base Educo du Centre-nord et du Sahel, souligne que le projet PROMESSE-FP s’aligne parfaitement avec les objectifs nationaux axés sur l’emploi, l’enseignement, et la formation technique et professionnelle. Les témoignages poignants de Bibata Sawadogo et Téné Ouina illustrent l’impact concret du projet sur la vie des bénéficiaires.

« La foire des métiers vise à faciliter l’acquisition de kits d’installation afin d’accompagner le processus d’installation des bénéficiaires. Il s’agit pour chaque bénéficiaire, muni de son bon d’achats, d’acquérir son kit auprès des fournisseurs présents à la foire à concurrence du montant du bon », a-t-il expliqué.

« Investir dans la femme, c’est investir dans la société. Car une femme qui a une activité génératrice de revenus va soutenir la famille », Dieudonné Ouédraogo, coordinateur de base Educo du Centre-nord et du Sahel

Ce sont ainsi, au total, 52 320 000 francs CFA qui ont été mobilisés, selon lui, pour l’acquisition du matériel d’installation de 365 bénéficiaires de la 2e promotion. Concernant spécifiquement la région du Centre-nord, le montant alloué est estimé à 17 140 000 francs CFA, pour 115 bénéficiaires.

Le travail remarquable du consortium au profit des filles et femmes de la région, a été apprécié à sa juste valeur par Inoussa Kaboré, représentant le gouverneur du Centre-nord. Il a porté un message à l’endroit des bénéficiaires. « Educo avec l’accompagnement financier de l’ambassade du royaume des Pays-Bas a consenti d’énormes efforts et sacrifices pour votre formation. Ils ont traduit en acte ce proverbe chinois qui dit : au lieu de donner du poisson à manger à une personne, apprends-lui à pêcher », a-t-il évoqué.

« Je vous invite à bien entretenir le matériel que vous allez bientôt acquérir et à l’utiliser de façon optimale », Inoussa Kaboré, secrétaire général du gouverneur du Centre-nord

Pour le secrétaire général du gouverneur du Centre-nord, l’heure est venue pour les bénéficiaires en fin de formation, de mettre en application les connaissances acquises durant ces temps d’apprentissage. Ce, dans le but de générer des ressources financières qui leur permettront de subvenir aux besoins de leurs familles respectives.
La foire des métiers de la région du Centre-nord a été un succès retentissant, illustrant l’impact positif du projet PROMESSE-FP sur la vie des femmes et des filles de la communauté, et partant des enfants.

Son investissement dans l’éducation et la formation professionnelle se traduit par des changements tangibles, offrant des perspectives nouvelles et un avenir plus prometteur pour la gent féminine. L’initiative conjointe des ONG Solidar Suisse, Educo Burkina et Aflatoun International continue de marquer la voie vers l’autonomisation des femmes à travers l’éducation et la formation professionnelle. Le projet PROMESSE-FP a une durée de 44 mois allant du 1er mai 2021 au 31 décembre 2024.

La remise symbolique de bons d’achat de kit d’installation d’une valeur de 140 000 FCFA pour chaque bénéficiaire

Présentation de Educo

La Fundación Educación y Cooperación (Educo) est une ONG globale de coopération pour le développement et d’action humanitaire intervenant dans plus de quatorze pays à travers le monde. Elle œuvre depuis plus de 25 ans en faveur des droits des enfants et en particulier, leur droit à une éducation de qualité. Elle intervient au Burkina Faso depuis près de 20 ans dans le domaine de l’éducation, la protection, la formation professionnelle, etc.

Pour rappel, au Burkina Faso, la problématique de l’employabilité des jeunes se pose encore avec acuité en dépit des reformes considérables entreprises par l’État dans ses politiques sectorielles. 40,1% de la population vit sous le seuil de la pauvreté. Malgré les reformes engagés sur le plan économique, un grand nombre de personnes vit encore dans la précarité.

Cette situation s’est malheureusement exacerbée avec la crise sécuritaire et humanitaire que traverse le pays. Ce qui a accentué davantage la vulnérabilité des femmes, engendrant la persistance des violences basées sur le genre : des mariages précoces, des grossesses non désirées...
C’est en vue de soutenir l’État dans ses efforts de création d’emplois, face à la crise, qu’Educo, Solidar Suisse et Aflatoun ont initié le projet PROMESSE-FP.

Hamed Nanéma
Lefaso.net

Burkina : « Ma manière de diriger ne va pas fondamentalement
Congrès de la Société de cardiologie du Burkina : Les (…)
Burkina/Crise sécuritaire : Plus de 55 000 élèves de (…)
Burkina/Affaires étrangères : Boulmonli Léonard Lompo (…)
Vacances scolaires : Entre activités ludiques et (…)
Crash du vol AH 5017 : « Il faut faire en sorte que (…)
Burkina : L’État-major général des armées à la recherche (…)
Burkina/Religion : « J’invite tous les citoyens à donner (…)
TGI de Dédougou : Six ans d’emprisonnement ferme requis (…)
Petits métiers : La vente d’œufs à la sauvette, un (…)
Bobo-Dioulasso : Les acteurs du projet « Yèrètali » (…)
Fonctionnement de l’administration publique : Le (…)
Burkina : L’ex maire de l’arrondissement 5, Jean-Paul (…)
Burkina : Le commandant de la 1re légion de la (…)
Conférence Tree for Africa : « L’édition 2024 fait (…)
Lutte contre le terrorisme : « Le Burkina vaincra (…)
Justice : Boureima Sanga démissionne du syndicat des (…)
Burkina/Prévention et gestion des crises liées aux (…)
Burkina/Education : Le personnel du post-primaire et du (…)
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐜𝐨𝐧𝐧𝐞𝐱𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐲𝐬𝐭è𝐦𝐞𝐬 𝐢𝐧𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 𝐝𝐨𝐮𝐚𝐧𝐢𝐞𝐫𝐬 𝐝𝐞 (…)
Crash du vol AH 5017 : 10 ans après, l’AFAVIC se (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés