Actualités :: Burkina/Violences basées sur le genre : Le NDI organise un théâtre forum pour (...)

Les violences basées sur le genre (VBG) au Burkina Faso continuent de faire rage même si l’écho qu’on en fait ne résonne pas autant. Ce jeudi 7 décembre 2023, le National democratic institute (NDI) a organisé un théâtre forum dans la commune de Saponé, dans le Bazèga, pour sensibiliser les populations sur le tort que l’on fait aux femmes principalement pour ce qui est de leurs droits et les répercussions qui peuvent en découler. Le thème retenu à cet effet était : "Tous unis, femmes et hommes de Saponé pour dire non aux violences basées sur le genre."

Les VBG dans la commune de Saponé ne sont pas un cas isolé. En effet, de 2020 à 2023, le service de Promotion de la femme et du genre a enregistré au total 388 cas d’ordre physique, psychologique et sexuelle. Une situation que déplore le NDI qui, dans le cadre des seize jours d’activisme contre la violence basée sur le genre, a organisé un théâtre forum en la matière, histoire de changer les mentalités et inviter les populations à se comporter en bon citoyen.

Les élèves ont souhaité que les contacts des organisations qui luttent contre les VBG soient disponibles dans les écoles pour tout besoin

La pièce théâtrale relate le combat d’une veuve qui se bat pour conserver les biens laissés par son époux afin d’assurer un meilleur devenir de ses enfants. Elle fait face à une belle famille qui menace de lui faire quitter la cour familiale et donner en mariage ses enfants déjà en âge de maturité. Au final, pour que ses droits et ceux de ses enfants soient respectés, elle finira par saisir l’action sociale.

Une vue des acteurs exécutant la pièce théâtrale

Selon Awa Somé, agent au NDI, le choix d’une pièce théâtrale pour véhiculer ce message est stratégique car dit-elle : "après échanges avec la Direction provinciale du genre et les associations, nous avons constaté que la commune de Saponé n’est pas en reste des violences faites régulièrement aux femmes et aux filles. Vu que nous sommes en milieu rural, nous avons pensé que le théâtre forum était l’outil idéal pour faire passer le bon message, au lieu de faire une conférence au cours de laquelle on allait parler sans que les populations ne captent nécessairement le message qu’on avait à leur passer."

"On pensait que la loi réglerait le problème de l’excision mais c’est un problème qui existent toujours dans nos sociétés" Awa Somé

Pour Marceline Doamba, veuve qui a suivi cette pièce, cette initiative du NDI est à saluer car elle pointe du doigt le quotidien des veuves qui, souvent, sans repères, sont obligées de céder face à la pression de leurs belles familles. "Aujourd’hui on a comme l’impression que les veuves sont plus nombreuses que celles qui ont des époux. Beaucoup d’entre nous vivent cette situation et certaines même ne savent plus à quel saint se vouer. Je retiens de la pièce, la solution d’aller à l’action sociale. Désormais, on saura quoi faire si la situation se présente ou si un de nos proches rencontre ce genre de problème" a-t-elle laissé entendre.

"Prochainement, il serait préférable que les hommes soient les personnes les plus ciblées car ce type de message s’adresse principalement à eux" Marceline Doamba

En attendant que prennent fin cet éternel combat contre les femmes, la délégation spéciale de Saponé dit être à pied d’œuvre pour un changement de comportement. "Plusieurs cas de VBG nous ont été communiqués par le service social communal. Et la délégation spéciale accompagne ce service pour la prise en charge de ces différents cas tout en sensibilisant les populations pour un véritable changement de comportement" a laissé entendre Florentin Conombo, secrétaire général de la délégation spéciale. Son souhait, est que de telles initiatives soient encore et encore réitérées pour faciliter la lutte contre les VBG.

"Nous remercions le NDI pour cette activité qui permet de se recréer mais aussi de conscientiser Léa populations" Florentin Conombo

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Burkina/Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : « Un mois après, (...)
Marché de Larlé : Il faut libérer l’emprise de la (...)
Burkina/Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : Un mois après, (...)
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Le délibéré sur la (...)
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Les conseils du prévenu (...)
Attaque d’une mosquée à Natiaboani à l’Est : La FAIB dresse (...)
Burkina/ Conflits locaux : Les acteurs échangent à Kaya (...)
Le métier de logisticien avec Bouma Ferdinand (...)
Ouahigouya : La mine Riverstone Karma à l’écoute des (...)
Burkina / Mise en œuvre du projet SWEDD : Les (...)
Koudougou : La souveraineté des ressources naturelles au (...)
Procès Adama Siguiré vs CGTB : L’audience reprend ce lundi (...)
Burkina/Litige foncier : Des habitants de Yagma (...)
Burkina/Santé : La guérison pranique, une alternative (...)
Alliance des jeunes des États du Sahel : « Nous sommes (...)
Burkina/Entrepreneuriat féminin : De la communication (...)
Rumeurs sur le salaire de février 2024 : Le ministre (...)
Burkina/ Insécurité : L’attaque d’une Eglise fait quinze (...)
Burkina / Médicaments : « ePresc » ou la solution d’une (...)
Burkina / Prise de parole en public : Sandrine Obi (...)
Contrôle des aménagements urbains : La région des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35868


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés