Actualités :: Santé : Le Burkina Faso veut se doter de données fiables pour une meilleure (...)

Débuté le 4 décembre 2023, le forum national sur la chaîne de valeur des données de nutrition a pris fin dans l’après-midi de mercredi 6 décembre 2023 à Ouagadougou. La cérémonie de clôture a été présidée par le directeur général des études et des statistiques sectorielles, représentant le ministre de la santé. Ce forum vise à trouver des solutions pour doter le Burkina Faso de données fiables pour une meilleure planification des projets et programmes de nutrition

La production, la gestion ou l’utilisation des données de nutrition permettent de mieux informer les décideurs en vue de faciliter une prise de décisions basées sur des évidences. C’est dans ce cadre que la Plateforme nationale d’information pour la nutrition (PNIN) a été développée. C’est une initiative qui vise à renforcer les capacités du pays en matière de gestion et d’analyse de l’information et des données dans tous les secteurs sensibles et spécifiques à la nutrition. Dans cette même logique, plusieurs autres outils ont été développés afin de permettre entre autres, de faciliter la surveillance continue des données de nutrition et d’évaluer les progrès réalisés.

Le présidium lors de cette cérémonie de clôture du forum national sur la chaîne de valeur des données de nutrition

A travers ces différents outils, de nombreux acquis ont été engrangés dans la collecte des données. Toutefois, le processus est confronté à de multiples difficultés qui freinent l’élan des acteurs sur le terrain. Il s’agit entre autres de l’accès aux micro-données des différents secteurs, la qualité des données et la non couverture du territoire national par des enquêtes nutritionnelles en raison de la crise sécuritaire.

Pour y parvenir, le pays a développé plusieurs initiatives en vue de rendre disponibles des données fiables pour une meilleure planification des projets et programmes de nutrition. L’organisation de ce forum national sur la chaîne de valeurs des données de nutrition va dans ce sens.

Wasso Wenceslas Koïta, Directeur général des études et des statistiques sectorielles (DGESS), représentant le ministre de la santé à cette cérémonie de clôture

L’objectif de ces trois jours de réflexion était de proposer des solutions adaptées afin d’améliorer la chaîne de valeurs des données de nutrition. Ce forum multisectoriel qui a réuni des acteurs de plusieurs départements ministériels, des partenaires techniques et financiers, a permis de lever les goulots d’étranglement dans le secteur de la nutrition. Il a permis également de présenter des stratégies innovantes pour renforcer la collecte, l’analyse et l’utilisation des données de nutrition en vue de mieux informer les décideurs et faciliter une prise de décisions basées sur des évidences.

Selon le ministre de la santé, représenté par le directeur général des études et des statistiques sectorielles (DGESS), Wasso Wenceslas Koïta, les engagements politiques et financiers nationaux et internationaux ont favorisé une forte demande d’informations fiables, pertinentes pour éclairer les prises de décision. Pour lui, pour une meilleure coordination multisectorielle, il est donc nécessaire de disposer des données de tous les acteurs intervenant dans le domaine de la nutrition. Et le présent forum constitue un cadre idéal pour mener des réflexions pour améliorer la chaîne de valeurs des données de nutrition.
Par la voix du DGESS, le ministre de la santé rappelle qu’il est important de maintenir la synergie d’actions actuelle entre les différents acteurs afin d’atteindre les résultats escomptés.

Pr Mamoudou Hama Dicko, modérateur lors de ce forum

A l’issue de ces trois jours de travaux, des recommandations et suggestions ont été formulées par les participants pour une meilleure prise en compte des données de nutrition. Tout en saluant les « discussions franches » menées durant ces trois jours, le ministre de la santé par le biais de son représentant, rassure que son département ne ménagera aucun effort pour la mise en œuvre des recommandations et suggestions issues de ce forum. Il a saisi l’occasion pour traduire la reconnaissance du gouvernement aux partenaires tels que l’UNICEF, la GIZ et le PRSS.

Dr Saïdou Diallo, chef section santé et nutrition de l’UNICEF Burkina Faso et représentant les partenaires techniques et financiers

Selon le Pr Mamoudou Hama Dicko, modérateur, plusieurs recommandations ont été formulées pour une meilleure prise en compte des données de nutrition dans les politiques de développement. Il s’agit entre autres, de rendre public les données de nutrition, rendre ces données disponibles pour tout le monde, du maillon le plus faible au maillon le plus fort, la mise en place d’une ligne budgétaire bien garnie dédiée exclusivement à la nutrition notamment toutes les activités sensibles à la nutrition pour l’atteinte d’une sécurité nutritionnelle au Burkina Faso, l’augmentation du financement public en faveur de la nutrition de l’ordre de 3%. Le forum a également recommandé le renforcement des capacités des ressources humaines, l’utilisation des outils infographiques notamment les logiciels d’analyse tels que ‘’OPTIMA’’ pour pouvoir orienter les décideurs, etc.

Dr Saïdou Diallo est le chef section santé et nutrition de l’UNICEF Burkina Faso et représentant les partenaires techniques et financiers. Pour lui, l’UNICEF en tant que chef de file des partenaires techniques et financiers dans le domaine de la nutrition, considère que les données sont utiles pour prendre une décision basée sur des évidences. Tout en félicitant le gouvernement burkinabè dans les progrès réalisés avec l’opérationnalisation de la Plateforme nationale d’information nutritionnelle (PNIN) financée par l’UNICEF, il précise que ce forum a été une excellente opportunité de réunir l’ensemble des différents secteurs et parties prenantes afin de jeter un regard sur la chaîne de valeurs des données de nutrition.

Les participants à cette cérémonie de clôture

« Ce forum a été très important et très utile parce qu’il a été une occasion ultime pour discuter de tous les problèmes liés à toute la chaîne de valeurs des données de nutrition et proposer des alternatives pour améliorer la qualité des données et la qualité des prises de décisions stratégiques », soutient-il.

Dr Diallo espère que les recommandations issues du forum permettront de renforcer la surveillance nutritionnelle à travers la collecte des données d’enquêtes dans les zones à fort défi sécuritaire, le suivi-évaluation du plan stratégique multisectoriel de nutrition à travers les secteurs contributeurs, l’accès aux bases de données et le renforcement de l’assurance qualité, l’augmentation du financement public en faveur de la nutrition de l’ordre de 3%.

En rappel, pour une meilleure coordination multisectorielle et dans l’optique d’améliorer l’état nutritionnel, le Burkina Faso a adopté en juin 2020, la politique nationale multisectorielle de nutrition (2020-2029) assortie d’un plan stratégique multisectoriel couvrant la période de 2020 à 2024. Elle vise à l’horizon 2029, à améliorer l’état nutritionnel des populations en particulier les femmes, les enfants et les groupes vulnérables à travers la mise en œuvre d’interventions multisectorielles de nutrition pour un développement durable du pays.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

Soutien aux personnes vulnérables : Le Fonds catholique (...)
Burkina/Offensive agro-sylvo-pastorale : La FAO engagée (...)
Transport aérien : L’Alliance des États du Sahel se (...)
Burkina / Rémunération des agents du public : « Nous ne (...)
Conditions d’entrée et de sortie du Burkina : L’Assemblée (...)
Résilience agroalimentaire au Sahel : Les acteurs du (...)
Burkina : Bassirou Badjo, membre du Balai Citoyen, (...)
Reprise des travaux du tronçon Sakoinsé-Koudougou : Un (...)
Bobo-Dioulasso : Des riverains s’opposent à la fermeture (...)
Prothésistes ongulaires : Ces artistes sur ongles qui (...)
Ouagadougou : Le proviseur du lycée Marien N’gouabi (...)
Burkina / Etudes et entrepreneuriat : Lassina Traoré se (...)
Burkina Faso : La Fraternité Cana organise un week-end (...)
Droits de l’homme et sécurité : A la découverte des (...)
Burkina / Transports et logistique : Plus de 400 (...)
Burkina / Infrastructures : Le ministre Adama Luc (...)
Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin (...)
Burkina : L’autorisation d’exportation de l’or et des (...)
Burkina : Le format de l’acte de naissance est toujours (...)
Burkina/ Fondation Jean Paul II pour le Sahel : Vers (...)
Burkina / Éducation inclusive : Des élèves aveugles et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35826


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés