Actualités :: Dédougou : Les systèmes alimentaires territorialisés et souverains célébrés à (...)

La foire de la Semaine de solidarité ville-campagne, édition 2023, a été lancée pour 72 heures, le vendredi 1er décembre à Dédougou, sous la présidence de l’autorité communale. De l’initiative d’Inades-formation Burkina (Institut africain pour le développement économique et social), l’activité a pour objectif de créer un espace de promotion, de valorisation et d’exposition-vente des produits issus des systèmes alimentaires et agroalimentaires territorialisés et durables basés sur les vivres de souveraineté.

L’Institut africain pour le développement économique et social (Inades-formation Burkina) fait sienne la vision de l’agenda 2030 des Nations-unies selon laquelle la problématique des systèmes alimentaires est au cœur des objectifs de développement durable. L’institut veut contribuer à l’échelle nationale au développement des systèmes alimentaires territorialisés et durables basés sur les vivres de souveraineté et la résilience aux changements climatiques, à travers l’organisation de la Semaine de solidarité ville-campagne dont la deuxième édition se déroule à Dédougou, chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, du 27 novembre au 3 décembre 2023.

L’événement intègre une foire dont le but est de créer une interconnexion entre la campagne, lieu par excellence de la production, et la ville considérée comme le centre de la consommation des produits de l’agriculture familiale. « La foire vise à révéler ce qui a été donné comme enseignement et formation aux producteurs et aux transformateurs. C’est pour que les citadins sachent qu’un travail remarquable est fait en milieu rural et qu’ils peuvent bénéficier de produits sains et de qualité au niveau local », a expliqué le directeur du bureau national d’Inades-formation Burkina, Isidore Della.

Isidore Della, directeur du bureau national d’Inades-formation Burkina.

A l’en croire, la foire est un cadre promotionnel de l’industrie agroalimentaire locale. « Au niveau local, on peut avoir des produits sains et c’est ce qui est donné à voir à travers les expositions », a-t-il déclaré. La solidarité ville-campagne, c’est aussi un espace de sensibilisation et d’échanges entre les mondes rural et urbain pour inverser la tendance des habitudes alimentaires en milieu urbain de plus en plus influencées par des produits importés au détriment de la consommation des produits alimentaires agroécologiques locaux.

Les officiels ont fait le tour des stands d’exposition.

Préserver la territorialité agricole

Pour le représentant du président de la délégation spéciale communale de Dédougou, l’événement constitue « une excellente opportunité de rencontres entre acteurs du développement territorial pour discuter des enjeux et des défis de notre système alimentaire ». Charles Buéni Coulibaly estime par ailleurs que la Semaine de solidarité ville-campagne, à travers sa foire, participe de la dynamique économique, sociale et culturelle.

Charles Buéni Coulibaly, premier vice-président de la délégation spéciale de Dédougou.

La présente édition a permis aux acteurs de la chaîne de production et de transformation de se pencher, au détour d’un panel, sur des stratégies de sauvetage des vivres de souveraineté, des semences paysannes menacées de disparition et de la territorialité agricole. « Au niveau d’un territoire, il y a un certain nombre de productions qui font partie de la culture et des valeurs des populations qu’il faut forcément encourager et développer », a affirmé Honoré Millogo, représentant le président du conseil d’administration d’Inades-formation Burkina. Il rappelle donc que le mil est un patrimoine cultural africain d’où la pertinence, selon son propos, du thème de l’édition en cours, « Le mil, quelle contribution pour une alimentation saine et durable dans un contexte de changement climatique ? ».

Honoré Millogo, représentant du président du conseil d’administration d’Inades-formation Burkina.

La Semaine de solidarité ville-campagne se déroule dans le cadre de la mise en œuvre de deux projets dans la Boucle du Mouhoun : « Appui au développement des systèmes alimentaires territorialisés et durables basés sur les vivres de souveraineté et la résilience climatique dans les pays subsahariens » et « Egalité des genres par l’agroécologie menée par les femmes en Afrique de l’Ouest ». Inades-formation Burkina et ses partenaires assurent la mise en œuvre.

Yacouba SAMA
Lefaso.net

Marché de Larlé : Il faut libérer l’emprise de la (...)
Burkina/Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : Un mois après, (...)
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Le délibéré sur la (...)
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Les conseils du prévenu (...)
Attaque d’une mosquée à Natiaboani à l’Est : La FAIB dresse (...)
Burkina/ Conflits locaux : Les acteurs échangent à Kaya (...)
Le métier de logisticien avec Bouma Ferdinand (...)
Ouahigouya : La mine Riverstone Karma à l’écoute des (...)
Burkina / Mise en œuvre du projet SWEDD : Les (...)
Koudougou : La souveraineté des ressources naturelles au (...)
Procès Adama Siguiré vs CGTB : L’audience reprend ce lundi (...)
Burkina/Litige foncier : Des habitants de Yagma (...)
Burkina/Santé : La guérison pranique, une alternative (...)
Alliance des jeunes des États du Sahel : « Nous sommes (...)
Burkina/Entrepreneuriat féminin : De la communication (...)
Rumeurs sur le salaire de février 2024 : Le ministre (...)
Burkina/ Insécurité : L’attaque d’une Eglise fait quinze (...)
Burkina / Médicaments : « ePresc » ou la solution d’une (...)
Burkina / Prise de parole en public : Sandrine Obi (...)
Contrôle des aménagements urbains : La région des (...)
Burkina/Litige foncier à Yagma : Des habitants (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35868


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés