Actualités :: PaxSahel : Deux prix spéciaux et trois prix officiels pour les journalistes (...)

La soirée du vendredi 1er décembre 2023 était consacrée au couronnement des journalistes les plus méritants, ayant postulé à la septième édition du Prix PaxSahel pour le journalisme sensible au conflit. Sur 37 œuvres, cinq ont été retenues. La cérémonie a été placée sous le patronage du ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, représenté par Pascal Yemboini Thiombiano.

« Sur la crise sécuritaire que traverse notre cher pays le Burkina, les médias et les journalistes sont appelés à apporter leurs contributions pour un retour de la paix, gage de développement ». Ces mots du ministre en charge de la Communication, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, résument toute la symbolique du Prix PaxSahel, institué par le Réseau d’initiatives des journalistes (RIJ) pour permettre aux hommes et femmes de presse de contribuer à soigner les maux de la société, principalement en cette période de crise sécuritaire qui menace le vivre-ensemble.

« S’intéresser au rôle que peuvent jouer les médias dans la recherche de solutions durables pour la paix et le développement n’est pas une entreprise vaine », Jean Emmanuel Ouédraogo, par la voix de Pascal Thiombiano

Les candidats en compétition cette année étaient les journalistes de l’Alliance des Etats du Sahel (AES), c’est-à-dire le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Chacun des deux pays amis a proposé quatre œuvres. Et des cinq œuvres récompensées à la soirée, figurent deux prix spéciaux. Le premier est celui de l’intégration. Il a été remporté par Diano Drissa du Mali, avec son œuvre intitulée « Enfin elle parle ». Le deuxième est le prix spécial G5 Sahel, remporté par Maindsara Moustapha du Niger.

Pour les prochaines éditions, les jurés ont souhaité que les catégories presse écrite et en ligne soient dissociées. Idem pour le Mojo et la Télé

Dans la catégorie télé et Mojo, c’est Amandine Lalsaga de la RTB Télé qui s’est distinguée avec son grand reportage de 26 minutes intitulé : « Femmes déplacées internes : Les voix de la résilience ». Dans la catégorie radio, c’est Issa Oumar Atié de Savane Media qui a su tirer son épingle du jeu. Dans la catégorie presse écrite et en ligne, c’est Amadou Zèba de Faso7 qui s’est illustré avec son œuvre « Élèves déplacées internes à Ouahigouya : Silencieuses victimes résilientes ». Pour lui, cette distinction va au-delà des prix qu’il a pu obtenir.

« L’article a été produit à partir de Ouahigouya, mais avec des déplacés internes qui viennent de Titao et au-delà. Au moment où je m’activais pour la réalisation de l’article, les informations n’étaient pas très rassurantes. J’ai pris des renseignements avec les responsables sécurité de certaines organisations et beaucoup me disaient que ce n’était pas trop conseillé d’être là. Mais au final, je me suis dit que si ce sont des personnes qui vivent là-bas, alors moi aussi je peux y aller... C’est pourquoi ma satisfaction va au-delà de ma petite personne. Elle réside dans le fait que j’ai représenté, à travers mon article, des élèves déplacés internes de Ouahigouya qui, de façon résiliente, se battent pour ne pas quitter le chemin de l’école, se battent pour poursuivre leurs rêves. C’est là que se trouve ma satisfaction. A travers ce papier, je parle de la résilience psychologique des enfants. C’est un aspect sur lequel on ne parle pas beaucoup. Et savoir que j’ai pu donner de la voix à des enfants qu’on n’écoute pas vraiment beaucoup est une grande joie pour moi », a-t-il déclaré.

Les lauréats des prix spéciaux repartent avec 250 000 FCFA, une attestation et un trophée. Ceux des prix officiels, 500 000 FCFA, un trophée et une attestation

La huitième édition du prix PaxSahel se tiendra en 2024.

Burkina/Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : « Un mois après, (...)
Marché de Larlé : Il faut libérer l’emprise de la (...)
Burkina/Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : Un mois après, (...)
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Le délibéré sur la (...)
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Les conseils du prévenu (...)
Attaque d’une mosquée à Natiaboani à l’Est : La FAIB dresse (...)
Burkina/ Conflits locaux : Les acteurs échangent à Kaya (...)
Le métier de logisticien avec Bouma Ferdinand (...)
Ouahigouya : La mine Riverstone Karma à l’écoute des (...)
Burkina / Mise en œuvre du projet SWEDD : Les (...)
Koudougou : La souveraineté des ressources naturelles au (...)
Procès Adama Siguiré vs CGTB : L’audience reprend ce lundi (...)
Burkina/Litige foncier : Des habitants de Yagma (...)
Burkina/Santé : La guérison pranique, une alternative (...)
Alliance des jeunes des États du Sahel : « Nous sommes (...)
Burkina/Entrepreneuriat féminin : De la communication (...)
Rumeurs sur le salaire de février 2024 : Le ministre (...)
Burkina/ Insécurité : L’attaque d’une Eglise fait quinze (...)
Burkina / Médicaments : « ePresc » ou la solution d’une (...)
Burkina / Prise de parole en public : Sandrine Obi (...)
Contrôle des aménagements urbains : La région des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35868


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés