Actualités :: Journée internationale de la jeune fille : Myriam Melika Zamtako dans la (...)

Le 11 octobre de chaque année est célébrée la Journée internationale de la jeune fille. Une occasion de mettre en lumière les difficultés particulières auxquelles font face les jeunes filles et liées à leur condition d’enfant et de personne de type féminin. Dans le cadre de la commémoration de cette journée, Plan International Burkina Faso a donné l’opportunité à Myriam Melika Zamtako, étudiante en troisième année de communication à l’Institut supérieur de la communication et du multimédia (ISCOM) de se glisser dans la peau de l’ambassadrice de Suède ce mercredi 29 novembre 2023.

Il est 9h à l’ambassade de Suède à Ouagadougou. A bord d’une voiture arborant le drapeau de Suède, arrive Myriam Zamtako. Elle descend, aidée de son chauffeur. Elle est accueillie par la cheffe de coopération et cheffe de mission adjointe de l’ambassade de Suède au Burkina Faso, Helen Holm, et conduite dans la salle de réunion où l’attendent ses collaborateurs. Elle y présidera pendant environ une heure une réunion de travail.

L’arrivée de Myriam Melika Zamtako, « ambassadrice de Suède » pour une journée

Le temps d’une journée, Myriam Zamtako est dans la peau de l’ambassadrice de Suède au Burkina Faso. Se glisser dans la peau d’une diplomate a été possible grâce à Plan International Burkina Faso à l’occasion de la Journée internationale de la jeune fille. Grâce à cette simulation, la jeune fille, âgée de 21 ans, étudiante en troisième année de communication numérique à l’ISCOM, se sent plus que jamais motivée à réussir ses études et à travailler dur pour être une leader à l’instar de celle qu’elle a incarnée. « Je suis contente de me sentir en tant qu’ambassadrice. Je les voyais toujours à la télé, donc je suis fière de jouer le rôle d’une ambassadrice. J’espère devenir ambassadrice un jour, je veux passer du rêve à la réalité. C’est une bonne initiative de nous permettre de nous assoir auprès des autorités, prendre la parole, cela renforce notre leadership, notre confiance en soi et nous motive à devenir un jour comme elles », a laissé entendre notre ambassadrice d’un jour.

La nouvelle « ambassadrice de Suède » présidant une réunion de travail

Pour la cheffe de coopération et cheffe de mission adjointe à l’ambassade de Suède au Burkina Faso, Helen Holm, il allait de soi que l’ambassade accueille Myriam Zamtako pour lui permettre d’endosser ce rôle de leader. Une façon pour l’ambassade de réaffirmer son engagement en faveur de l’égalité de genre. « La dimension genre est clairement présente dans tous les projets que la Suède soutient au Burkina Faso. Nous sommes un partenaire de longue date du Fonds commun genre qui s’aligne sur la stratégie nationale genre du Burkina Faso (…) La Suède a récemment pris la tête du Cadre de concertation genre, qui rassemble les donateurs engagés sur la question du genre et nous espérons également utiliser cette plateforme pour renforcer nos contacts avec les autorités afin de les soutenir pour une société plus égalitaire (…) Il est grand temps que les filles soient autorisées à participer là où les décisions sont prises et à participer à la création d’un monde plus juste et plus égalitaire », a laissé entendre Mme Holm.

Helen Holm cheffe de coopération et cheffe de mission adjointe à l’ambassade de Suède apprécie l’Initiative de Plan International Burkina de permettre aux jeunes filles d’affirmer leur leadership

Kobo Maurice Ouédraogo, du développement des programmes et de l’influence par intérim à Plan International Burkina Faso, a rappelé que l’initiative de permettre à Myriam de jouer le rôle de l’ambassadrice de Suède entre dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale de la jeune fille. Cette initiative, c’est donner l’opportunité aux jeunes de pouvoir s’épanouir et savoir qu’elles peuvent jouer un rôle important dans la société. « C’est un appel à toutes les jeunes filles de pouvoir s’exprimer, affirmer leur leadership. Je crois que le leadership féminin commence par la jeune fille, dès le jeune âge. Tous les instruments que nous les adultes, pouvons donner aux jeunes filles, peuvent être utilisés pour promouvoir l’égalité entre les filles et les garçons (…) Au Burkina il y a 52% de femmes et de filles. Mais vous savez que dans les rouages des décisions, du leadership, on voit très peu de femmes, alors qu’elles ont des capacités énormes qu’elles peuvent utiliser pour aider à la construction d’une nation. Plan International, avec l’appui des pays comme la Suède, donne la chance aux jeunes filles de s’exprimer », a indiqué M. Ouédraogo.

Kobo Maurice Ouédraogo, directeur du développement des programmes et de l’influence par intérim affirme que le leadership féminin commence dès le jeune âge

En rappel, Plan International Burkina Faso met en œuvre plusieurs projets et programmes pour promouvoir les droits des enfants et l’égalité de genre et ce à travers l’éducation, la formation professionnelle, la promotion de la santé sexuelle et reproductive.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Les conseils du prévenu (...)
Bam/Sabcé : Au moins six personnes interpellées à Ronghin (...)
Les journées du maraîcher du Sahel : L’UFC-Dori promeut la (...)
Burkina / Centre-est : Les élèves de l’école de formation (...)
Mise en œuvre du projet « SMART-HIPS » : L’ISSP partage (...)
Le métier de Marketeur avec Lionnel Olivier Sankara
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : L’audience reprend ce (...)
Burkina : La Cour des comptes propose la relecture des (...)
Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort (...)
Burkina / Santé : Le système de sécurité incendie de la (...)
Santé : Qu’est-ce que la dysphonie et comment la prévenir (...)
Burkina Faso : L’armée renforce les mesures de securité (...)
Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques : (...)
Burkina : La Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
Journées nationales de la jeunesse catholique : (...)
Accident routier au Mali : Une délégation gouvernementale (...)
Burkina : Promopharm et Ajanta Pharma font un don de (...)
Entreprenariat agricole : Kani Bicaba, un génie agricole (...)
Burkina/Mise en demeure de Moussa Diallo : Les (...)
TECNO a dévoilé un système d’imagerie amélioré par IA à (...)
Burkina/Santé : Une évaluation des actions entreprises (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35931


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés