Actualités :: Burkina/Santé : Le personnel du ministère de l’Économie donne son (...)

Le ministère de l’Economie, des finances et de la prospective a organisé une séance de don de sang ce lundi 27 novembre 2023 à Ouagadougou. Il s’agit, selon le ministre en charge de l’économie, Dr Aboubakar Nacanabo, d’apporter une contribution pour sauver des vies.

« Vous constatez de nos jours que dans nos hôpitaux, il y a beaucoup de malades notamment de la dengue, des victimes d’accidents de la circulation et même dans les hôpitaux militaires les victimes de terrorisme qui ont besoin de sang pour vivre. Il est important pour nous d’apporter notre contribution parce que nous estimons que chacun peut apporter sa contribution d’une façon ou d’une autre pour accompagner ces malades qui ont ce besoin vital. Vous savez, tout le monde a le sang, tout le monde peut donner le sang et nous estimons qu’à notre niveau, au ministère de l’Economie, des finances et de la prospective, que c’est une contribution que nous pouvons apporter pour soulager les malades », a-t-il indiqué

Le ministre en charge de l’économie, Dr Aboubakar Nacanabo

Pour le ministre en charge de l’économie, c’est un geste pour sauver des vies.
« Je profite de l’occasion pour remercier tous les collègues qui se sont mobilisés fortement pour que nous puissions donner du sang aujourd’hui. Nous espérons que ce sera un geste régulier et que les collègues vont comprendre la nécessité de donner du sang pour sauver des vies », a laissé entendre Dr Aboubakar Nacanabo.
Selon Mathias Kadiogo, directeur général des douanes, actuellement sévit la dengue qui fait qu’il y a un besoin de sang. Il ne faut donc pas attendre, se faire prier pour manifester sa solidarité à l’endroit des personnes dans le besoin.

« Depuis mon jeune âge, j’ai toujours manifesté cette solidarité à l’endroit de ceux qui ont besoin de sang. Aujourd’hui, comme vous le constatez, tous ceux qui sont en train de mener la guerre au front font souvent face à ce besoin et nous devons montrer notre solidarité à leur endroit. Nous sommes mobilisés fortement ce matin au niveau de notre administration pour venir répondre oui à l’appel de monsieur le ministre pour témoigner notre solidarité à l’endroit de tous ceux qui ont besoin de sang », a dit le directeur général des douanes.

Mathias Kadiogo, directeur général de la douane

Selon les estimations de Dr Kiba Alice Koumaré, directrice générale du Centre national de transfusion sanguine, il faut prélever au niveau du Burkina Faso 280 000 poches de sang pour être autosuffisant mais actuellement les capacités permettent de prélever seulement 100 000 poches par an.

Dr Kiba Alice Koumaré, directrice générale du Centre national de transfusion sanguine

« Nous sommes satisfaits de l’action de ce matin initiée par monsieur le ministre en charge des finances. Vous savez que le sang ne suffit pas dans notre pays. C’est une denrée rare. On ne peut pas l’acheter au marché, dans une pharmacie ou n’importe où. Il faut forcément que quelqu’un donne pour qu’on puisse l’avoir. Quand vous le donnez votre sang il peut sauver trois personnes car nous le fracturons en trois composées différentes et, en fonction de la pathologie du malade, nous utilisons le produit qui est nécessaire pour cette personne. Le sang est donné gratuitement mais ce qui est autour du sang n’est pas gratuit. Tous les intrants que nous utilisons doivent être achetés. Il faut acheter les réactifs pour la qualification, il y a le backoffice. Nous refaisons sur chaque poche le test de l’hépatite B, de l’hépatite C, de la syphilis et du VIH et nous refaisons aussi le groupe sanguin. Nos difficultés se résument à des difficultés d’ordre financières parce que nous peinons à renouveler le matériel de collecte », a expliqué Dr Kiba Alice Koumaré.

Carine Daramkoum
Lefaso.net

Bam/Sabcé : Au moins six personnes interpellées à Ronghin (...)
Les journées du maraîcher du Sahel : L’UFC-Dori promeut la (...)
Burkina / Centre-est : Les élèves de l’école de formation (...)
Mise en œuvre du projet « SMART-HIPS » : L’ISSP partage (...)
Le métier de Marketeur avec Lionnel Olivier Sankara
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : L’audience reprend ce (...)
Burkina : La Cour des comptes propose la relecture des (...)
Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort (...)
Burkina / Santé : Le système de sécurité incendie de la (...)
Santé : Qu’est-ce que la dysphonie et comment la prévenir (...)
Burkina Faso : L’armée renforce les mesures de securité (...)
Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques : (...)
Burkina : La Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
Journées nationales de la jeunesse catholique : (...)
Accident routier au Mali : Une délégation gouvernementale (...)
Burkina : Promopharm et Ajanta Pharma font un don de (...)
Entreprenariat agricole : Kani Bicaba, un génie agricole (...)
Burkina/Mise en demeure de Moussa Diallo : Les (...)
TECNO a dévoilé un système d’imagerie amélioré par IA à (...)
Burkina/Santé : Une évaluation des actions entreprises (...)
Burkina/Forum africain pour le renouveau économique : La (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35931


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés