Actualités :: Burkina/Agriculture : La première édition des Journées régionales de (...)

La Direction régionale de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques a organisé les 8 et 9 novembre 2023 la première édition des Journées régionales de l’agroécologie dans les Hauts-Bassins à Bobo-Dioulasso avec l’appui du projet Protection et réhabilitation des sols dégradés (ProSol), financé par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement et mis en œuvre par la GIZ.

Débutées le mercredi 8, ces journées ont été placées sous le thème « L’agroécologie dans les Hauts-Bassins : Etats des lieux et perspectives » et ambitionnent de promouvoir l’agroécologie dans la région des Hauts-Bassins.

Aussi, il s’agit de mettre en valeur les acteurs régionaux de l’agroécologie ; contribuer à la prise de conscience de l’agroécologie comme alternative crédible au développement de la région ; proposer le profil agroécologique de la région des Hauts-Bassins avec ses forces et ses futurs défis pour une transition agroécologique ; assurer le recueil et la transmission au niveau national des préoccupations agroécologiques des acteurs régionaux.

Photo de famille avec les meilleurs exposants

Les communications ont porté sur la stratégie nationale de développement de l’agroécologie 2023-2027 ; sur la dimension environnementale ; économique ; sociale de l’agroécologie.
Comme autres activités, il s’est agi de la synthèse des travaux et des remises d’attestations aux exposants.

Le contexte environnemental actuel du Burkina Faso est caractérisé par la dégradation des sols et l’amenuisement des ressources en eau, la perte de la biodiversité et la récurrence des sècheresses et inondations. L’agroécologie apparaît comme une réponse adaptée à la sauvegarde du patrimoine naturel, au maintien des productions et à l’amélioration de la qualité de vie des populations. L’agroécologie est définie au Burkina comme étant ‘’l’emploi de principes et concepts écologiques pour étudier, concevoir et gérer des agroécosystèmes durables’’.

Visite de stands

Elle intègre les dimensions sociales, environnementales et économiques en vue d’obtenir un système de production performant et durable. Elle offre la possibilité de développer un type d’agriculture responsable, respectueuse de l’environnement et de la santé des consommateurs qui rationnalise l’utilisation des intrants chimiques, intègre l’agriculture et l’élevage, considère l’ensemble du système agroalimentaire, s’appuie sur les connaissances locales et scientifiques et valorise les identités culturelles ainsi que les savoirs paysans et des artisans ruraux.

En tant que modèle alternatif de développement agricole, elle cherche à promouvoir toute forme d’agriculture écologique et équitable dans le but de préserver l’environnement et le bien-être de l’humanité.

Photo de famille

Le Burkina Faso a en ce sens a élaboré une stratégie nationale de développement de l’agroécologie 2023-2027 dont la vision est qu’ « à l’horizon 2050, l’agroécologie portée dans ses principes et ses valeurs par l’ensemble de ses acteurs est : (I) motrice d’une production agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique, durable respectueuse de l’environnement et de la santé des consommateurs, des valeurs culturelles et résiliente face aux changements climatiques ; (II) productive et compétitive ; (III) créatrice d’emplois verts décents ; (IV) et assurant à tous les Burkinabè un accès à une alimentation suffisante, saine et nutritive.

S’adressant aux partenaires stratégiques des projets œuvrant dans la transformation des systèmes agroalimentaires de la GIZ que sont le ministère en charge de l’agriculture, le ministère en charge de l’environnement et ses démembrements, les collectivités territoriales, le secteur privé et la société civile, Mme Andrea Wetzer, chargée de projet ProSol a salué cette approche multi-partenariale et les synergies mises en œuvre pour l’agroécologie.

Andrea Wetzer chargée de projet ProSol

Le directeur régional en charge de l’agriculture des Hauts-Bassins Éric Pascal Adanabou a rassuré de la mobilisation effective de tous les acteurs pour la mise en œuvre des activités agropastorales et halieutiques dans les Hauts-Bassins. Il a également traduit ses remerciements à tous les acteurs présents pour leurs multiples actions pour le déroulement continu du secteur agro-pastoral de la région des Hauts-Bassins.

Éric Pascal Adanabou, directeur régional en charge de l’agriculture des Hauts-Bassins

Le représentant du ministre en charge de l’agriculture Boukary Zono a quant à lui rappelé, que les pratiques agroécologiques sont en plein développement au Burkina Faso. Il souligne, cependant, que les approches diffèrent d’un acteur à l’autre même si tous prônent une agriculture qui se développe en améliorant le sol dans le respect de l’écologie. « Des initiatives comme celle-ci constituent un cadre idéal de partage d’expériences, d’interconnexion et donc de valorisation de l’agroécologie et sont en phase avec les actions mises en œuvre par l’offensive agropastorale et halieutique 2023-2025. Cet ambitieux plan de développement de 592 milliards de FCFA devrait permettre à notre pays d’assurer sa souveraineté alimentaire et la création d’au moins 100 000 emplois décents dans le secteur agro-pastoral pour les jeunes, les femmes, les personnes déplacées internes et les volontaires pour la défense de la patrie ».

Boukary Zono, représentant du ministre en charge de l’agriculture

Aussi il a invité les acteurs au partage d’expériences et de proposions pour propulser l’agroécologie dans les Hauts-Bassins et partout au Burkina Faso.

Haoua Touré
Lefaso.net

Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Les conseils du prévenu (...)
Bam/Sabcé : Au moins six personnes interpellées à Ronghin (...)
Les journées du maraîcher du Sahel : L’UFC-Dori promeut la (...)
Burkina / Centre-est : Les élèves de l’école de formation (...)
Mise en œuvre du projet « SMART-HIPS » : L’ISSP partage (...)
Le métier de Marketeur avec Lionnel Olivier Sankara
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : L’audience reprend ce (...)
Burkina : La Cour des comptes propose la relecture des (...)
Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort (...)
Burkina / Santé : Le système de sécurité incendie de la (...)
Santé : Qu’est-ce que la dysphonie et comment la prévenir (...)
Burkina Faso : L’armée renforce les mesures de securité (...)
Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques : (...)
Burkina : La Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
Journées nationales de la jeunesse catholique : (...)
Accident routier au Mali : Une délégation gouvernementale (...)
Burkina : Promopharm et Ajanta Pharma font un don de (...)
Entreprenariat agricole : Kani Bicaba, un génie agricole (...)
Burkina/Mise en demeure de Moussa Diallo : Les (...)
TECNO a dévoilé un système d’imagerie amélioré par IA à (...)
Burkina/Santé : Une évaluation des actions entreprises (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35931


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés